Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - 3 rue Edouard Herriot

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > 3 rue Edouard Herriot

3 rue Edouard Herriot

par pierre Gremilly, le 18/05/2018 à 17:30 - 312 visites

Bonjour au 3 de la rue E Herriot se trouve une maison construite par Louis Bresson, pour le Dr Gérard. La porte d'entrée est surmontée d'un groupe d'angelots sculpté par Guillaumpe Bonnet, l'un tenant une locomotive, l'autre un marteau, une gerbe de blé et une corde. Y a t'il une signification particulière à cette représentation.
D'avance merci, cordialement.
Pierre Gremilly

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 22/05/2018 à 18:04

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Mentionné dans deux documents mais malheureusement peu décrit, le fronton qui vous intéresse est photographié page 45 du livre Guide du Lyon moderne (XIXe-XXe). Voici ce que nous pouvons y lire : Jusque sous la Monarchie de Juillet se prolonge le goût néo-classique, sobrement élégant : frontons triangulaires ou curvilignes, frises de grecques… Peu à peu d’autres motifs les remplacent : griffons affrontés, arcs brisés « à la cathédrale », têtes en médaillons Renaissance, troubadours, sirènes, centaures… Sur les immeubles les plus cossus apparaissent des putti, des atlantes et des cariatides, des hermès en haut-relief, parfois dus à des sculpteurs célèbres. Ils portent des symboles de la prospérité lyonnaise : navette ou écheveau du textile, marteau de la métallurgie, caducée ou gouvernail du commerce ; rue Edouard Herriot, on peut voir, au n°3, un amour tenant une petite locomotive.

Dans le livre Vingt siècles d'architecture à Lyon (et dans le Grand Lyon) : des aqueducs romains au quartier de la Confluence, Jacques Beaufort mentionne dans une partie intitulée "l’urbanisme selon le préfet Vaïsse" le fronton qui vous intéresse. "De 1854 à sa mort en 1864, le préfet-maire Claude-Marius Vaïsse eut un rôle comparable à celui de Haussmann à Paris… La rénovation gagna tout un quartier où les bourgeois parvenus ont pu étaler leur richesse… Comme les rez-de-chaussée ont été trop souvent remplacés par des façades commerciales récentes, il faut lever les yeux vers les premiers étages pour en découvrir la variété et souvent la fantaisie. Car ces architectes ne manquent pas d’humour : on a ainsi relevé (au 3 rue du président Herriot) une locomotive dans les bras d’un amour traditionnel. Comment mieux exprimer que tout en révérant la tradition on glorifie la modernité ?"

Nous avons cherché la signification des éléments visibles autour de ces deux angelots. Gilbert Gardes, dans Le monument public français : l'exemple de Lyon, mentionne qu’une locomotive dans un bas-relief représente l’allégorie de l’industrie et qu’un marteau celle du travail industriel. De telles allégories sont visibles sur la façade de la Préfecture du Rhône.

En consultant le Dictionnaire des symboles : mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres et le Dictionnaire des symboles de Miguel Mennig, nous voyons que le marteau évoque très probablement la force et la volonté créatrice, la gerbe de blé la moisson, l’abondance et la prospérité et la corde certainement le symbole de l’ascension ou de la protection.

Autres documents consultés :
- L'architecture à Lyon. 02 : Lyon et le grand Lyon de 1800 à 2000 de Jacques Beaufort,
- Façades lyonnaises : 2000 ans de création architecturale et de confluence culturelle de Nicolas Jacquet.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact