Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Chateaufort de l'Ile de Tombelaine

Chateaufort de l'Ile de Tombelaine

par celi, le 18/05/2018 à 14:43 - 620 visites

Bonjour

Je me posais des questions sur le "chateaufort" de l'ile de Tombelaine et qui a été détruit sur ordre de Louis XIV.

Tout d'abord, je me demandais quel en était le "type" ?
En effet selon les sources, les appellations varient.

Ici on parle de chateau…France Pittoresque https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1992

Ici, de château ou de donjon
Ilot de Tombelainehttp://fliot.free.fr/tombelaine.htm
Tombelaine

Ou de "constructions"
Les remparts de Normandiehttp://remparts-de-normandie.eklablog.com/les-remparts-de-tombelaine-manche-a130820538

Chateaufort Manche tourisme

De ce fait, quelle est la façon la plus correcte de l'appeler ?

Par ailleurs, d'après les différentes représentations qu’il en existe (accessibles via les moteurs de recherche), cette construction semblait assez haute.

Image
Image

Est il ecrit quelque part quelle en était la hauteur approximative ? Plusieurs dizaines de mètres j’imagine… Mais cela parait très haut !

Voila mes interrogations

Merci


Réponse attendue le 23/05/2018 - 14:43

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 22/05/2018 à 11:35

Bonjour,

Divers écrits anciens qualifient le fort érigé à Tombelaine tantôt de château, tantôt de citadelle ou encore forteresse. L'édifice est décrit par de nombreux observateurs.
Il semblerait que les termes fort ou forteresse conviendraient davantage que château qui renvoie souvent à la demeure féodale seigneuriale ou royale. Ce qui ne fut pas le cas ici... mais ceci est notre simple avis de bibliothécaire. Nous vous laissons lire les documents anciens suivants et vous forger votre propre avis :

Voici un extrait qui pourra vous intéresser :

Citer:
Quelle était l’architecture de château-fort de Tombelaine ?
Nous n’avons à ce sujet aucun document précis et nous sommes réduits à faire de pures hypothèses. De vieilles gravures, datant, pour la plupart, du milieu du dix-septième siècle représentent le château qui était construit sur Tombelaine, comme un triple fort carré dont les trois étages se superposaient symétriquement. Ils étaient flanqués, chacun, d’une tour crénelée, percée de meurtrières étroites, tandis que les murailles étaient encore protégées par des contreforts énormes, au nombre de six sur chaque face. De larges terrasses, bordées de mâchicoulis, couronnaient chaque étage. Si l’ennemi parvenait à forcer les premières défenses qui protégeaient la base du rocher à fleur d’eau ou à fleur de grève, il se butait au fort intérieur ; si, galerie par galerie, il s’était rendu maître de cette partie de la citadelle, la garnison assiégée pouvait se réfugier dans le second fort, dont la porte s’ouvrait sur la terrasse supérieure ; ce second étage pris, restait encore le troisième qui offrait la même disposition et, ce dernier étant escaladé, la lutte finale et désespérée s’engageait sur la plate-forme d’en haut qui dominait de trois cent pieds les grèves et les côtes.

source : Revue de Bretagne de Vendée & d'Anjou, Volume 42 - 1809

La plus haute plate-forme se serait donc élevée à environ 90 mètres de haut.

A lire également :

- Note sur la démolition de la forteresse de Tombelaine en 1666
Une description de Tombelaine figure en page 9 et suivantes. Quelques hauteurs de tours y sont mentionnées.

- Mont Saint-Michel, monumental et historique d’Édouard Le Héricher
- Mémoires De La Société Des Antiquaires De Normandie, Volume 4 1828
- Revue de Bretagne de Vendée & d'Anjou, Volume 42 (voir page 57 et suivantes)

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact