Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les cheveux...

Les cheveux...

par Nine Ja, le 18/04/2018 à 18:43 - 601 visites

Je ne comprends pas pourquoi les cheveux poussent en permanence... On ne voit ça chez aucun autre animal. Je comprends les mécanismes des poils qui s'arrêtent de pousser sur d'autres parties du corps que la tête, mais pourquoi chez les hominidés les poils sur la tête (et la barbe) poussent en permanence! A quoi ça sert? Est-ce que ça un intérêt de protection de la boîte cranienne? de camouflage?
Et à quel moment de notre évolution ce phénomène est-il apparu?

Merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 20/04/2018 à 15:40

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

1/Pourquoi avons-nous des poils /cheveux ?

Ce n’est pas parce que nous nous sommes mis à porter des vêtements que les poils ont disparus, contrairement à des idées reçues. D’après le magazine Science et vie: « Les études ont permis d’évaluer le laps de temps écoulé entre la perte de la fourrure et l’époque où les hominidés se sont vêtus pour la première fois : ils sont restés nus comme des vers pendant plus d’un million d’années ! Au vrai, les scientifiques n’ont toujours aucune certitude quant à la raison de la perte de notre toison. Sachant, malgré tout, que deux théories pourraient expliquer notre nudité. »

La première théorie est une meilleure régulation thermique, une explication développée dans le magazine ça m’intéresse « Nos amis les singes ont des tas de glandes apocrines que nous avons remplacées par des glandes eccrines. Celles-ci ne sont pas rattachées à un poil et nous permettent de mieux suer. Bref, si nous n’avons plus de fourrure, c’est pour mieux transpirer. Nous aurions gardé les cheveux car il permettent de protéger notre boîte crânienne et notre cerveau»

la deuxième théorie est que nous sommes moins susceptibles d’être porteur et vecteur de parasites et/ou bactéries quand nous sommes moins poilus.

Vous pouvez parcourir notre précédente réponse : pourquoi avons-nous conservé nos cheveux ?, et Pourquoi les femmes ont-elles moins de poils ? A cause des hormones.


2/ Pourquoi avons-nous des cheveux ?

Sur RTS.ch, un docteur répond à cette question : Pourquoi a-t-on des cheveux et pas seulement des poils, comme les chats ?
Citer:
Contrairement aux autres mammifères, nous n’avons conservé des poils que sur certaines parties du corps. De plus, ces poils sont très clairement différents dans ces régions (cheveux, sourcils, aisselles, pubis). Cette pilosité plus réduite résulte apparemment, entre autre, d’une mutation associée à une perte de fonction dans un gène codant pour une protéine des poils, la kératine de type I. Chez nos plus proches parents, les chimpanzés, et nos cousins plus éloignés, les gorilles, ce gène est parfaitement fonctionnel. Il a donc muté après la séparation de notre lignée de celle des chimpanzés.
[...]
Pourquoi avons nous des cheveux? Une particularité des cheveux est de croître de façon continue sans tomber, alors que les autres poils ont une croissance limitée et sont remplacés fréquemment, comme c’est le cas chez les autres mammifères. Il est possible que cela soit corrélé à un autre processus impliqué dans l’évolution humaine, parce que de nombreux gènes impliqués dans le développement et la croissance des poils ont aussi d’autres rôles. On sait par exemple que les cycles de croissance des poils peuvent être modifiés au cours de la domestication des animaux. Il semble que cela soit un effet secondaire d’une sélection sur le comportement, comme l’a montré la domestication expérimentale du renard. Une fois ce caractère apparu, il a probablement été apprécié par nos ancêtres, qui ont préféré se reproduire avec d’autres individus portant les mêmes caractéristiques. Maintenant c’est une caractéristique de notre espèce dont nous sommes très fiers: une part importante de l’économie est consacrée à l’entretien de nos cheveux et à l’élimination impitoyable des autres poils plus proches de ceux des grands singes...


Sur le site Allodocteurs.fr, une explication du fonctionnement de la pousse des cheveux:
Citer:
Nous avons entre 100.000 et 150.000 cheveux sur la tête. Ils peuvent être longs, courts, fins ou crépus, secs ou gras. Les cheveux font partie de la famille des phanères, des productions issues de l'épiderme dont le rôle est de protéger notre tête.
Le cheveu est composé de deux grandes parties : la tige, partie visible, dont la couleur est variable selon les individus et la racine, partie située sous la peau. La racine est la partie vivante du poil. Au coeur de la tige se trouve le cortex, véritable corps de la fibre capillaire composé de la protéine kératine qui lui assure résistance et élasticité. Ce cortex est enveloppé sous une protection imperméable composée de plusieurs couches de cellules disposées en écaille que l'on appelle la cuticule.
Sous la peau, la racine est implantée obliquement dans le cuir chevelu et contenue dans un petit sac, le follicule pileux. À l'extrémité inférieure de ce follicule se trouve le bulbe qui contient la matrice composée des cellules responsables de la pousse et des mélanocytes qui vont produire le pigment qui va colorer le cheveu. La papille cutanée alimente la racine en nutriments véhiculés par le sang. Sous l'épiderme se trouve également la glande sébacée qui permet la lubrification du cheveu et le muscle arrecteur ou "redresseur" qui fait se dresser les cheveux quand il fait froid ou sous le coup de l'émotion.
La vie du cheveu est ponctuée de différents cycles pilaires, répartis en trois étapes. Il y a tout d'abord une phase de croissance qui dure de deux à sept ans et qui concerne 85% des cheveux. La vitesse de pousse est en moyenne d'1 centimètre par mois. Ensuite vient une phase d'involution d'une durée de deux à trois semaines où 1% des cheveux va se préparer à une phase de repos. La dernière phase est la chute. Elle dure plusieurs mois et concerne 14% des cheveux. Chaque cheveu étant à un stade différent, il est normal selon les saisons de perdre chaque jour entre 30 et 100 cheveux. Il arrive pourtant que nous perdions nos cheveux brutalement. On parle alors d'alopécie.



et pour aller plus loin, d’autres réponses du Guichet du savoir :
- quelles différences génétiques entre poils de barbe, poils de jambes, cheveux .... ?
- le rôle des poils



Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image & sur le magazine L’influx
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact