Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > chaussette mouillée

chaussette mouillée

par Roger Duvernay, le 15/04/2018 à 17:43 - 1238 visites

Bonjour
Pour quelle raison est-il plus difficile d'enfiler une chaussette mouillée qu'une chaussette sèche ?
La question vaut aussi pour un T-Shirt, un gant, un maillot de bain......
Une route mouillée étant plus glissante qu'une route sèche, on pourrait penser que l'eau agit comme lubrifiant !!!
Merci d'apporter une réponse à cette question existentielle majeure....

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 17/04/2018 à 13:36

Bonjour,

Pour commencer, rappelons brièvement ce qui se passe quand vous roulez en voiture sur un sol mouillé :

« Tout le monde sait que lorsqu'il pleut, des accumulations d'eau se forment parfois sur la chaussée, particulièrement dans les ornières et dans les dépressions du pavé. Dépendant de l'importance de l'accumulation d'eau, le pneu d'un véhicule circulant à haute vitesse qui entre en contact avec l'eau perd son adhérence avec la chaussée et n'est plus en contact avec le sol; c'est alors que se produit l'aquaplanage. Ce phénomène est accentué lorsque le régulateur de vitesse est enclenché. Comme la vitesse du véhicule est contrôlée par le régulateur de vitesse, ce dernier compense en accélérant lorsqu'il y a perte d'adhérence, donc perte de vitesse. Lorsque le pneu qui a fait de l'aquaplanage reprend contact avec la chaussée, le véhicule se trouve soudainement propulsé à une vitesse plus élevée, créant ainsi les conditions idéales d'un tête-à-queue. »
Source : auto.lapresse.ca

« Sur chaussée mouillée, un pneu qui n’arrivera plus à évacuer le trop plein d’eau présent sur la route va être responsable de ce qu’on appelle l’aquaplaning, l’hydroplanage ou encore l’aquaplanage. Puisqu’une pellicule d’eau va se former entre la route et vos pneus, votre voiture ne sera plus directement en contact avec la surface de la route, ce qui vous fera perdre tout contrôle du véhicule. »
Source : allianz-prevention.auto-moto.com



Précisons que l’eau n’est pas un lubrifiant, contrairement à l’huile : sa viscosité est trop faible.


Quand vos vêtements mouillés collent à votre peau (ce qui rend plus difficile d'enfiler vos chaussettes), le mécanisme à l’œuvre est très différent de ce qui se passe pendant l’aquaplaning. Il serait en fait plus judicieux de le comparer à ce qui se passe quand vous êtes sur une plage et que des grains de sable adhèrent à votre peau :

« Pourquoi le sable colle-t-il à votre peau? A cause du même mécanisme qui colle les grains de sable les uns aux autres et permet de construire des châteaux. Si votre peau est humide, après une baignade par exemple, une fine pellicule d'eau la recouvre. Quand cette pellicule entre en contact avec le sable, il se crée un petit pont liquide qui aspire le grain et le fait adhérer à votre peau.

Fuyez les plages de sable fin

La force d'adhésion du grain dépend principalement de sa taille et de son poids. La farine colle presque toujours aux mains, le sable moins systématiquement, et le gravier pas du tout. En clair, plus un grain est petit, plus il est léger, et donc plus il colle puisque le petit pont liquide tient bien.
La nature chimique du matériau est l'autre critère qui définit sa force d'adhésion. Toutes les plages de France sont pleines de sable hydrophile, qui aime se coller à la fine pellicule d'eau qui recouvre votre peau. Ce n'est pas le cas du «sable magique», un jeu pour enfants, qui est constitué de grains fins mais modifiés chimiquement pour devenir hydrophobes: en présence d'eau, les grains se collent les uns aux autres (dans une tentative désespérée de fuir les molécules d'eau) pour former une seule masse. Dès que le sable est sorti de l'eau il redevient immédiatement sec et volatile. »
Source : slate.fr

Au contact des fibres textiles, l’eau crée aussi des ponts liquides ou ponts capillaires :

« Pour les chercheurs, l'humidité crée des ponts liquides, dits aussi ponts capillaires, entre les fibres. Ces ponts de quelques nanomètres d'épaisseur (un millième de micromètre) agissent comme une colle qui tend à rapprocher les fibres, larges de quelques dizaines de micromètres. […]
Plus l'humidité est grande, plus cet effet de collage est accéléré. "C'est un peu la même chose qui se passe dans l'évolution d'un tas de sable humide avec le temps", précise Lydéric Bocquet, autre auteur de l'étude et qui avait, en effet, montré, en 1998, qu'on pouvait incliner un tas de sable d'autant plus qu'il contenait d'humidité, avant qu'il s'effondre en avalanche. Tout ça grâce aux liens humides entre les grains. "Les mêmes lois s'appliquent dans les deux phénomènes et elles conduisent à des évolutions dynamiques similaires", précise le chercheur. »
Source : lemonde.fr

A une autre échelle, on peut observer qu’une seule goutte d’eau est capable de coller entre elles deux plaques de verre, avec une force de cohésion moléculaire telle qu’on pourrait leur suspendre un poids supérieur à 1kg sans qu’elles se séparent, comme l’illustre cette expérience de physique à main levée.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact