Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > uliemas muslman algerien

uliemas muslman algerien

par brhim, le 04/04/2018 à 12:04 - 805 visites

je veut des information sur association uliemas musulman algerien

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 05/04/2018 à 12:44

Bonjour,

Cela fait plusieurs fois que vous nous posez des questions dans un style télégraphique. Nous souhaitons donc vous préciser que vous vous adressez aux bibliothécaires de la ville de Lyon et non à un moteur de recherche. N'hésitez pas à nous donner un maximum d'informations sur vos recherches, à préciser le sens de vos questions en rédigeant des phrases. Nos réponses n'en seront que mieux adaptées à votre demande et seront plus à même de vous satisfaire.

Vous souhaitez ici obtenir des informations sur une association "uliemas" mais vous ne précisez pas lesquelles. Nous supposons par ailleurs que vous voulez dire "oulémas".

" Plutôt qu'oulémas, ou encore « ulémas », on devrait écrire : oulamas. Le mot n'est en effet que la transposition en français de l'arabe ‘ulamā', pluriel de ‘ālim, « savant ». Déjà présent dans le Coran en un sens général, ce terme a progressivement reçu dans l'islam une acception technique. Très tôt sans doute, il désigne l'homme qui a acquis le « savoir » fondamental dans la communauté, c'est-à-dire la connaissance matérielle du Coran et des traditions prophétiques. Le « savant » est alors distingué du faqīh, l'homme capable de pénétrer, apprécier et appliquer judicieusement ces données du « savoir ». Mais dans l'islam classique, et jusqu'à nos jours dans les milieux traditionnels, on entend plus largement par oulémas tous les savants en sciences religieuses, sciences qui se polarisent sur le fiqh au sens restreint, autrement dit le droit musulman.
[...]
L'Association des oulémas algériens
... Fondée en 1931 à Constantine par Abdel-Hamid ben Badis, elle groupait au début une dizaine de diplômés du Caire, de Damas et surtout de la Zaytūna de Tunis. Ses premiers fonds lui vinrent d'un riche commerçant d'Alger. Elle s'était donné pour objectif de faire revivre en Algérie la culture arabe et musulmane. Son action s'est exercée, dans les milieux lettrés, par la publication d'un mensuel, Al-Shihāb, plus tard remplacé par un hebdomadaire, Al-Baṣā'ir ; elle a atteint les milieux populaires par des sortes de prédications en plein air, et les jeunes par la création d'écoles et de clubs privés.
La personnalité de Ben Badis domine, et de loin, celle de ses compagnons. Il s'était réservé le Constantinois, qu'il parcourait en prononçant des discours improvisés, mi-religieux, mi-nationalistes, dans les marchés et autres lieux de réunion. En règle générale, les autorités ne sont pas intervenues, peut-être en raison du caractère spontané de telles « prédications ».
Après la mort de Ben Badis, en 1940, l'Association a été dirigée par le shaykh Bachir Ibrahimi : l'hebdomadaire Al-Baṣā'ir parut jusqu'en 1955. C'est dans cet organe qu'étaient publiés tous les manifestes de l'Association.
L'Association des oulémas algériens a symbolisé une Algérie à la recherche de sa culture islamique et de son passé. Son action dans ce domaine n'a pas été négligeable. Lors de l'assemblée générale de ses « oulémas » tenue à Alger en 1951, elle pouvait revendiquer l'ouverture de 125 écoles primaires, comprenant 300 classes. C'était surtout par les cours du soir, faits en arabe, qui touchaient 20 000 élèves, que s'affirmait sa vocation culturelle. Elle avait créé un institut à Tlemcen et un autre à Constantine, qui avaient pour mission de préparer les étudiants à entrer à la Zaytūna de Tunis.
Dans les années qui ont suivi l'indépendance, l'Association ne s'est plus manifestée en tant que telle, et les « appels » paraissant dans la presse sont, après 1962, signés par des groupements comme les « Oulémas de l'islam et de la langue arabe ». "
source : OULÉMAS, OULAMAS ou ULÉMAS / Yvon LINANT DE BELLEFONDS - Universalis

Vous trouverez quelques informations complémentaires dans les documents suivants :

- Association des oulémas musulmans algériens / encyclopédie wikipedia
- L’Association des Oulémas musulmans algériens /Abderrahmane CHIBANE - Le Jeune musulman - 7 mai 2013 - autres articles de ce journal
- Science et tolérance - Association des Oulémas / Boualem TOUARIGT, mar 2014.
- Les Usages du patrimoine : Monuments, musées et politique coloniale en Algérie, 1830-1930 / Nabila Oulebsir
- Histoire de l'Algérie à la période coloniale, 1830-1962 / sous la direction d'Abderrahmane Bouchène, Jean-Pierre Peyroulou, Ouanassa Siari-Tengour et Sylvie Thénault ; et notamment le chapitre intitulé Abdelhamid Ben Badis et l'Association des oulémas / James McDougall
- Charlotte Courreye, « L’école musulmane algérienne de Ibn Bâdîs dans les années 1930, de l’alphabétisation de tous comme enjeu politique », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 136 | novembre 2014
- Une thèse : L'action réformiste de l'Association des oulémas musulmans algériens (1920-1940) / Mohammed Medjaoud

N'hésitez pas à nous préciser votre demande en posant une nouvelle question.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact