Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - méditation en bibliothèque

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > méditation en bibliothèque

méditation en bibliothèque

par Rock Rose, le 01/04/2018 à 17:15 - 696 visites

bonjour,

j'entend beaucoup parler de médiation en bibliothèque, pourriez-vous m'indiquer depuis quand on emploi ce terme et pourquoi
d'avance merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 03/04/2018 à 15:52

Bonjour,

Citons tout d'abord un extrait de l'ouvrage de Jean-Philippe Accart La médiation à l'heure du numérique :

" Une des origines du développement du concept de médiation, depuis les années 1980-1990, est l'arrivée des technologies de l'information et de la communication (TIC) qui permettent d'orienter différemment les services et les prestations documentaires, d'enrichir l'offre en proposant de nouveaux services en ligne, de construire une interaction différente avec le public. Avec les TIC, les domaines d'intervention des professionnels de l'information s'élargissent considérablement :
- formation des utilisateurs aux outils informatiques : interrogation de catalogues en ligne, de bases de données, de moteurs de recherche, utilisation de la traduction en ligne, des réseaux sociaux, etc. ;
- assistance à l'utilisation du ou des services proposés ;
- conception de nouveaux produits d'information ( cours et tutoriels en ligne, MOOC - Massive Open Online Course...) ;
- application des techniques de marketing et de business intelligence, de la veille informationnelle, etc. "

L'auteur présente ensuite différents types de médiation.

Une précédente réponse de l'Enssib revient sur les postes de médiateurs qui se sont développés dans les années 1990 sous forme d'emplois jeunes :

" L'enssib a rédigé une fiche pratique en 2007 sur les postes de médiateur du livre, créés dans les années 90 : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-1700.
Cette fiche pratique précise que ces postes relèvent d'un type particulier de médiation, à destination des publics éloignés de la lecture : "Le médiateur du livre œuvre le plus souvent dans des bibliothèques, mais aussi dans d'autres lieux culturels, en essayant de "sortir des murs" et d'amener vers ces lieux les familles qui les fréquentent le moins. Ses missions sont de promouvoir le livre et de rencontrer les publics éloignés de la lecture à travers des animations spécifiques de sensibilisation proposées en bibliothèques/médiathèques ou à l'extérieur : centres sociaux, foyers ruraux, maisons de l'enfance, etc."
Ces postes, souvent occupés par des emplois-jeune, n’ont pas forcément été pérennisés ; nous pouvons toutefois évoquer le cas du réseau des bibliothèques de Lyon, qui dispose toujours d'une quinzaine de postes de médiateurs."

Lire aussi à ce sujet :
- Mediateur en bibliothèque : une fonction ou un métier. Exemple de la bibliothèque municipale de Lyon / Sandrine LETURCQ
- Les médiateurs en bibliothèque / Sandrine Leturcq ; Anne Kupiec - article du BBF
- Allouche, Abdelwahed. « Les Médiations dans les bibliothèques publiques ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2007, n° 6, p. 71-77.
- Olivier Chourrot. Le bibliothécaire est-il un médiateur ? Bulletin des bibliothèques de France, t. 52, 2007, n° 6, p. 67-71.

Pour définition de la médiation en bibliothèque :
« La bibliothèque, dans son acception la plus pauvre, est un établissement qui met des œuvres à disposition d’un public. Il est tentant de regarder la bibliothèque dans son ensemble comme un dispositif de médiation entre des contenus culturels et des publics.
À ce titre l’ensemble des activités de la bibliothèque et des bibliothécaires devrait être considéré comme de la médiation culturelle. Ainsi, pour Anne-Marie Bertrand, tout ce qui fait l’interface entre les œuvres et les usagers est regardé comme médiation : classification, signalétique, catalogue, bureaux d’information. La médiation regrouperait donc à la fois les dispositifs permettant de se passer de tout intermédiaire humain, de tout médiateur (la classification et la signalétique), et les dispositifs où l'intermédiaire humain reste nécessaire, par exemple le bureau de renseignement. »
Source : SANDOZ, David. Repenser la médiation culturelle en bibliothèque publique : participation et quotidienneté. Mémoire d'étude DCB, enssib, 2010 [en ligne]. Disponible sur : www.enssib.fr
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact