Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Y-a-t'il eu des métiers interdits aux hommes autrefois ?

Y-a-t'il eu des métiers interdits aux hommes autrefois ?

par em13, le 20/03/2018 à 14:23 - 1398 visites

Bonjour,

Je recherche à savoir avant le 13 juillet 1965, s'il a existé des interdictions morales ou dites par la loi sur l'exercice d'un métier.
Donc, y-a-t'il eu des métiers interdits aux hommes autrefois ?
Je vous remercie par avance.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 21/03/2018 à 15:09

Bonjour,

Au cours de nos recherches, nous n’avons dans l’histoire récente trouvé qu’un métier ayant été interdit aux hommes : il s’agit du métier de sage-femme, qui a leur a été ouvert seulement en 1982 « à la suite d’une directive européenne qui portait sur la non discrimination sexuée dans toutes les professions » (voir notre précédente réponse sur le sujet)

D’une manière générale, les métiers du soin ont été, au cours du XXème siècle, traditionnellement dévolus aux femmes, même lorsque l’interdiction n’était pas formelle. Un article du site infirmiers.com, explique ainsi comment, au début du XXème siècle, les infirmiers et les aides-soignants avaient disparu en France, exception faite des domaines de la médecine militaire et de la psychiatrie.

En ce qui concerne les « interdictions morales », il existe un tabou, c’est celui du rôle des hommes dans les métiers de la petite enfance (enseignement en école maternelle, puériculture, animation auprès de très jeunes enfants), non seulement du fait du préjugé sur la douceur supposée des femmes, mais aussi du fait de la « panique morale » provoquée par la surmédiatisation de la pédophilie depuis une vingtaine d’années, et qui pousse non seulement à une répartition sexuée des métiers, mais aussi, à l’intérieur d’un métier, à la répartition des tâches – les hommes étant exemptés de toute activité en rapport avec le maternage ou l’hygiène.

(source : Elisa Herman, « La Bonne distance. L’idéologie de la complémentarité légitimée en centres de loisir », dans Inversion du genre, ouvrage collectif coordonné par Yvonne Guichard-Claudic et Danièle Kergoat)

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact