Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > diego et moi frida kahlo

diego et moi frida kahlo

par likh, le 20/02/2018 à 12:12 - 1196 visites

Bonjour,
Je suis en 3ème et j'ai un travail à faire en français type histoire des arts sur Frida Kahlo et son autoportrait "Diego et moi". J'ai une question d'analyse d'œuvre que je dois élucider "Repérez les éléments caractéristiques de l'implication politique de Frida" mais je ne trouve rien sur internet.
Merci de bien vouloir m'aider svp!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 21/02/2018 à 15:28

Réponse du Département Arts et Loisirs

Nous avons déjà répondu à des questions sur cette œuvre de Frida Kahlo. Voici les réponses du du 19/05/2012 et du 18/01/2013.

Son rapport à la politique peut se retrouver à différents niveaux :
Tout d’abord, à travers l’expression de sa conscience nationale dans le fait d’utiliser des éléments de la culture mexicaine dans son œuvre, « de revendiquer sa qualité de « vraie »mexicaine issue du mélange de sang indien et espagnol »
Elle emprunte en effet à l’art précolombien aussi bien qu’à l’art populaire mexicain les motifs, couleurs qu’elle utilise, les vêtements, bijoux ou coiffures qu’elle arbore.
D’autre part, elle adhère au communisme vers 1923.
« A partir de 1936, Frida Kahlo s’engagea de nouveau davantage dans le domaine politique. En juillet, la guerre civile espagnole éclata. Pour soutenir les républicains, elle fonda u, comité de solidarité avec d’autres sympathisants. Le travail politique lui donna un nouvel élan et la rapprocha en outre de nouveau de Rivera, qui sympathisait avec la ligue trotskiste depuis 1933. La même année, le couple s’engagea auprès du gouvernement mexicain pour que Léon Trotski obtienne le droit d’asile au Mexique. » Ce qui fut accordé. « Frida mit à disposition du couple la « Maison bleue » de la famille Kahlo à Coyoacan. Elle s’engagea aussi vivement pour la paix. La colombe, symbole de la paix, apparait dans plusieurs de ses œuvres dans les années 1951-1954.
« La prétention de faire entrer des contenus politiques dans ses œuvres pour « servir le parti » et « être utile à la révolution » se manifesta seulement au cours de la dernière phase créatrice, mais surtout (et avec un contenu très clairement communiste) dans trois tableaux : Le marxisme guérira les malades (vers 1954), Frida et Staline (vers 1954) et un portrait de Staline resté inachevé. »

Frida apparait également dans les peintures murales engagées de Diego rivera (par exemple dans Ballade de la révolution ou dans Frida Kahlo distribue des armes (1923-1928))
Source : Kahlo

Voir aussi ce document publié dans le blog de l'université d'Angers.

L’ouvrage Frida Kahlo, Diego Rivera : l'art en fusion, affirme quant à lui que « l’œuvre de Frida Kahlo est authentiquement subversive, mais cela ne s’exprime pas, sauf pour la toute dernière période de sa vie, en des termes politiques traditionnels. Elle ne contient pas moins une sorte de protestation féministe contre la condition des femmes dans les sociétés patriarcales modernes. Ses tableaux sont personnels, autobiographiques intimes, mais si l’on considère, à l’instar du mot d’ordre féministe, que « le personnel est politique », sans doute l’art de Frida traduit-il le désir d’affirmation des femmes : elle rompt de manière provocatrice avec l’imagerie traditionnelle de la féminité en représentant l’accouchement, l’avortement, le fœtus et d’une façon générale l’expérience féminine de la souffrance corporelle. »
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact