Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Maison Milanais ou Milanois

Maison Milanais ou Milanois

par pierre Gremilly, le 20/02/2018 à 10:53 - 906 visites

Bonjour,
pouvez vous me dire quel est l'architecte de la maison Milanais, Toussaint Loyer ou JA Morand ?
D'avance merci de votre réponse.
Très cordialement.
Pierre Gremilly

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 22/02/2018 à 15:10

Réponse de la Documentation régionale

On peut voir dans Gallica cette représentation de la Maison Milanois, quai Saint-Clair, dans la revue « La soierie de Lyon »
Dans ce même document, on peut lire : M. Milanais fit édifier une belle maison entre la place nouvelle, la rue Royale et le quai. Elle porta son nom. Sur le terrain voisin, un immeuble fut bâti sur les plans de l’architecte Morand.
On voit que le nom de l’architecte de la maison Milanais n’est pas mentionné.
En revanche, toujours dans Gallica, on peut lire en ligne dans la Revue d’histoire de Lyon la Revue d’histoire de Lyon, n° de 1910 :
(…) Pendant ces débats plusieurs immeubles avaient été commencés. Le premier construit fut la maison Milanais, à l’angle du quai et du port Saint-Clair ; l’architecte était Jean-Antoine Morand qualifié de peintre à Lyon dans les lettres patentes autorisant la Compagnie du port Saint-Clair. Après la maison Milanais, séleva la maison Munet, dans l’îlot compris entre les rues Royale, Dauphine et des Feuillants. La forme de cet édifice lui fit donner le nom de maison du Clavecin, nom qu’elle garda longtemps(…)
Gardes dans Le voyage de Lyon mentionne également : (…) la maison Milanais construite par Morand. (…)

Nous avons essayé de retrouver dans nos ouvrages ce qui est dit à propos des deux architectes et de leurs réalisations dans ce quartier de Lyon.
Dans le Dictionnaire historique de Lyon, on peut lire à propos de Morand que :
(…) En 1757, le Consulat le nomme peintre et architecte de la ville. Cette reconnaissance officielle, qui lui donne des revenus plus importants, lui permet d’acheter une parcelle dans le quartier Saint-Clair en train d’être aménagé par Soufflot qui le charge de diriger les travaux. Il se construit un immeuble sur la parcelle qu’il a achetée au n° 16 du quai Saint-Clair (auj. quai André Lassagne)

Dans : Jean-Antoine Morand architecte lyonnais : exposition Lyon, Archives municipales, 1985, dans le chapitre intitulé Quartier Saint-Clair, on peut lire :
(…) La création du quartier Saint-Clair, par colmatage d’un bras du Rhône et construction sur le terrain obtenu, fut la première des opérations entreprises, au XVIIIe siècle, pour agrandir la ville. L’initiative en revint à Soufflot qui, avec ses associés, l’architecte Munet et le négociant Millanois, obtint du Consulat, le 22 octobre 1749, la concession des terrains et l’autorisation d’y construire. Les époux Morand achetèrent trois lots dans le quartier : le 24 mars 1757, la parcelle correspondant au 16 quai Lassagne, des associés Soufflot, Munet et Millanois ; le 25 février 1764, le 12 du quai, de l’échevin Jean-François Genève, son ami ; le 29 mars1766, le 4 du quai, de Munet. Une fois les immeubles construits, les Morand en revendirent deux : le 16 à Pierre Courajod, marchand-fabricant, en 1763/1764 ; le 12 à Jean-François Pitiot, le 15 septembre 1767 ; ils ne conservèrent que le 4. Promoteur, Morand fut bien entendu l’architecte de ses immeubles. De même il construisit pour le chirurgien Pierre Grassot (qui donnait ses soins à la famille Morand) l’immeuble du 15. Une fois ces immeubles vendus ou achevés, il en demeura l’administrateur ou « principal locataire » (nous dirions « régisseur », et l’architecte ordinaire. (…)

Dans Histoire du quai Saint-Clair en la ville de Lyon depuis son origine jusqu’à nos jours, éd. 1883
On peut lire que les entrepreneurs choisis pour la rénovation de ce quartier sont : Jacques Germain Soufflot, architecte et contrôleur des bâtiments du Roy, Melchior Munet, architecte à Lyon et Léonard Milanois, négociant de cette ville. (…)
(…) Aussitôt la délibération prise, MM Soufflot, Munet et Milanais se mirent à l’œuvre. M. Milanais fit construire pour lui la première maison au sud qui portait encore son nom en 1851. Je crois que M. Morand fut son architecte et qu’il fit construire aussi la seconde.
Au moment de la Révolution, plus précisément du siège sur le quai Saint-Clair, la maison Milanais fut seule renversée.
(…) Dans l’espace de moins d’un siècle, la maison Milanais a été bâtie trois fois.
Après le siège, elle avait été reconstruite par ses propriétaires ; en 1851, elle fut détruite complètement par un terrible incendie, dont les tristes conséquences furent augmentées par la préoccupation de sauver la caisse et les papiers de la Recette générale. Pour empêcher les voleurs de faire leurs affaires, on laissa au feu le temps de parachever la sienne.
La famille Milanais, loyalement indemnisée par la Compagnie mutuelle de Lyon jugea prudent de vendre un terrain qui, deux fois, avait eu de si mauvaises chances. Sur cet emplacement deux maisons furent construites par des entrepreneurs, telles que nous les voyons aujourd’hui. (…)

Sylvain Chuzeville a écrit une thèse intitulée "Vie, oeuvre et carrière de Jean-Antoine Morand, peintre et architecte à Lyon au XVIIIe siècle : Thèse de doctorat en Histoire.". Il y aborde la question de la maison Milanois (p. 119-120).


A propos de Toussaint Loyer

La consultation de Loyer : notice historique n’apporte pas d’informations précises.
Dans le Dictionnaire historique de Lyon, on peut lire :
(…) Dans le cadre de l’aménagement du quartier Saint-Clair que réalise la compagnie créée par Soufflot et Léonard Millanois (1706-1763), il achète une parcelle sise quai Saint-Clair (auj. n° 9 du quai André Lassagne), sur laquelle il élève sa maison. (…)

Une importante notice lui est consacré dans le Dictionnaire historique de académiciens de Lyon, dans laquelle on retrouve la même information :
(…) Administrateur de la Compagnie Perrache, il achète le 17 avril 1764 un emplacement sur le nouveau port Saint-Clair et y fait construire une maison de rapport (aujourd’hui le 9 quai Lassagne), tandis qu’il demeure rue Neuve-des-Feuillants (act. Grande rue des Feuillants). En 1803, il est architecte de la ville de Lyon et membre du jury des arts. (…)

En 1985 et aussi en 1994, les Archives municipales de Lyon ont réalisé une exposition en hommage à Morand. Ce service conserve le fonds Morand, vous y trouverez certainement des informations supplémentaires. Nous vous conseillons donc de vous rendre sur place ou de prendre contact.
-Sur cette page les coordonnées des Archives municipales de Lyon
-Celles de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon dont Toussaint Loyer était membre.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact