Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Note de musique: do ré mi fa sol ou A B C D E F G

Note de musique: do ré mi fa sol ou A B C D E F G

par SophieHK, le 12/02/2018 à 15:59 - 969 visites

Bonjour,
j'apprends le piano à l'étranger, ie avec une méthode anglaise.
les notes sont identifiées par des lettres: A B C D E F G et le A n'est pas la DO.
mon professeur me dit que l'identification par des lettres est le fait des pays nordiques (Royaume Uni, Allemagne, Hollande) (avec quelques subtiles différences)
les pays du Sud de l'Europe (Italie, France, Espagne) utilisent Do Ré Mi ...

Mes questions:
pourquoi et depuis quand cette différence d'appellation (lettres / do ré mi)?
pourquoi Do n'est pas A?
pourquoi les légères différences entre les appellations allemandes et anglais (introduction du H)

et un ENORME merci pour votre travail!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 14/02/2018 à 12:07

Réponse du Département Musique

Bonjour,

Dès l’Antiquité grecque, les lettres de l’alphabet étaient utilisées pour désigner les différents degrés de l’échelle musicale. Dans le système alphabétique anglo-saxon de notation musicale, la note de départ A correspond à la note de départ de l’échelle grecque dite du « système parfait » (systema teleïon) qui est une échelle de référence de deux octaves diatoniques du La1 au La3.
« D’autres systèmes où A correspondait à Do et non plus à La ont également eu cours au Moyen Âge, seul le premier a survécu. » ("Dictionnaire de la musique").

Par ailleurs aujourd’hui, les pays latins ont conservé la notation syllabique tandis que les pays anglo-saxons et de langue germanique ont privilégié la notation alphabétique. Cette « séparation » entre les notations alphabétique et syllabique, viendrait du fait que les pays de langue romane (issue du latin : France, Italie, Espagne...) ont adopté les termes Ut-Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si, syllabes tirées d’un hymne en latin et dont le moine italien Guido d'Arezzo s’est inspiré au XIe siècle pour nommer les notes de la gamme. En revanche, les pays de langue germanique ont conservé la notation alphabétique.

Dans la notation alphabétique, le Si (B) est le seul point de divergence entre les deux systèmes de notation germanique et anglo-saxon. Autrefois, la gamme médiévale comprenait en plus du Si naturel, la note Si bémol. En Angleterre le B renvoie au Si bécarre tandis qu’en Allemagne, il fait aujourd’hui référence au Si bémol. En Allemagne l’usage de la lettre H désigne le Si bécarre (Si naturel). Cette adoption de la lettre H en Allemagne viendrait d’une transformation graphique progressive du « B bécarre » en « H » : « Dans un usage plus tardif, le b carré (…) fut, particulièrement en Allemagne, faussement identifié à la lettre h, la forme arrondie étant appelée simplement b. » ("La notation de la musique polyphonique 900-1600").

Voici quelques références bibliographiques sur le sujet :

- « Dictionnaire de la musique », Larousse, Marc Vignal, 2001.
- « La notation musicale », "Que Sais-Je ?", Armand Machabey, 1952.
- « Guide de la théorie de la musique », Claude Abromont, Fayard, 2001.
- « La musique et le signe », Jacques Chailley, Editions Rencontres, 1967.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact