Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > le violet des évêques

le violet des évêques

par arxat, le 14/01/2018 à 13:00 - 657 visites

Bonjour,

j'aimerais savoir depuis quand le violet est la couleur des évêques catholiques.

Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 15/01/2018 à 14:08

Bonjour,

D’après nos recherches, il semble que la codification des vêtements liturgiques dans l’Eglise catholique, et notamment l’association de la couleur violette aux évêques, remonte au Concile de Trente, qui s’est déroulé entre 1545 et 1563.

« Historiquement, le violet désigne l’autorité de l’Eglise. C’est la couleur que portent les évêques : soutane, gants, calotte, mantelet. Dans la symbolique des couleurs, ce mélange de rouge et de bleu signifie amour et vérité, couleur de l’alliance du Seigneur et de l’Eglise. C’est aussi une couleur d’apaisement : l’ardeur du rouge y est adoucie par la froideur du bleu. On notera cependant que le violet, couleur liturgique de la pénitence, de l’Avent et du carême, n’est devenu que tardivement la couleur des évêques, car c’est aussi le symbole de la tempérance, une des quatre grandes vertus, d’où le choix de cette couleur pour les prélats. Le violet épiscopal, cependant, tire un peu sur le rouge, à la différence de celui des ornements liturgiques, qui est plus clair ».
Source : Parures liturgiques / Sylvie Lagorce (2010)

Plusieurs sources laissent penser que la couleur violette est attribuée aux évêques depuis le Concile de Trente :

« Les décisions du concile de Trente et l'instauration du missel romain de saint Pie V (1570), qui rendaient obligatoires les usages romains, mirent longtemps à s'imposer. Si tous les diocèses de la Chrétienté adoptèrent peu à peu les cinq couleurs liturgiques principales, imposées par Rome (blanc, rouge, noir, vert et violet), de nombreuses particularités locales survécurent jusqu'en plein XIXe siècle. »
Source : L'Eglise et la couleur, des origines à la Réforme, article de Michel Pastoureau paru en 1989 dans la Bibliothèque de l’Ecole des Chartes

« […] les codifications liturgiques qui ont suivi le concile de Trente marquent une volonté d'uniformisation sans précédent des couleurs liturgiques. Cinq couleurs liturgiques principales sont désormais prescrites, chacune ayant sa signification propre, liée au temps liturgique ou à la fête célébrée : […] le violet est consacré aux temps de préparation et de pénitence comme l'Avent et le Carême. […]
Le violet, en liturgie, convient aux temps de pénitence et d'humiliation. Depuis le XVe siècle, il est devenu l'insigne propre de l'épiscopat et de la prélature. »
Source : Couleur liturgique, article Wikipedia

« Depuis quand les évêques portent-ils la soutane violette ?
Les habits ecclésiastiques sont le fruit d’évolutions dans le temps. Le Concile de Trente a fixé certaines traditions plus anciennes, comme celle du Concile de Trèves de 1238 impliquant pour tous les clercs, donc les évêques, de porter un vêtement les distinguant clairement des laïcs : en 1542, le Concile de Trente a spécifié plus précisément le port de la soutane. Pour ce qui est des couleurs, le violet épiscopal fait référence à la pourpre antique, couleur des empereurs romains et symbolisant donc la fonction de gouvernement des évêques (de episkopos, surveillant/responsable – ou pourrait aussi traduire par « modérateur » – en grec). »
Source : Soutane violette des évêques, article paru en 2016 sur le site réponses-catholiques.fr

Liens utiles :
- Le violet et ses nuances, article de Bernard Maitte paru sur le site liturgie et sacrements, édité par la Conférence des Evêques de France
- Réponse du Guichet du savoir à une question relative aux vêtements liturgiques

Bonne journée
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact