Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Graisse de viande : lien entre poêle et artères

Graisse de viande : lien entre poêle et artères

par Ludovic Darlet, le 15/12/2017 à 11:51 - 691 visites

Bonjour,

Quand on nettoie une poêle dans laquelle on a cuisiné une viande, particulièrement une viande de bœuf, on constate qu'il est très difficile de faire partir la graisse.

Ai-je raison d'en conclure que les artères vont avoir les mêmes difficultés à éliminer la graisse que les convives ont consommée en mangeant la viande en question ?

Merci,
Ludovic

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 15/12/2017 à 18:01

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Le Figaro santé répond à la question « Pourquoi nos artères se bouchent-elles ?, nous vous invitons à lire cet article.

Si elle reste raisonnable, la consommation de viandes rouges et de fromages ne vous condamne pas à la crise cardiaque :
Citer:
Dès 2010, en épluchant une vingtaine d'études concernant environ 350000 patients, une équipe américaine a démonté le mythe: d'un point de vue statistique, consommer des graisses saturées ne serait en rien lié à un risque plus grand de maladies cardiovasculaires. D'autres scientifiques ont enfoncé le clou. Comme ces chercheurs de Cambridge et de Harvard, qui, après avoir passé au crible 72 études portant sur environ 600000 personnes, concluent que nous nous trompons de cible en tenant les graisses saturées pour responsables des problèmes de nos artères. […] Certes, ils constatent bien quelque 2 % de risque en plus pour le cœur chez les gros consommateurs de graisses saturées. Mais ce n'est pas grand-chose comparé au risque induit par les «acides gras trans», ces graisses insaturées que l'on trouve dans les margarines, les viennoiseries et toutes sortes de plats préparés: avec elles, la menace de problèmes cardiaques grimperait de 16 %.
Source : Les graisses saturées détruisent-elles le cœur ?, Le Figaro santé.

Néanmoins, lors de l'édition 2017 des Journées européennes de la Société française de cardiologie, le Dr Jean-Michel Lecerf, endocrinologue et chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille, a présenté une synthèse des études concernant l'impact de la consommation de viande et de légumes sur la santé cardiovasculaire. Pour lui, il est impossible donc de recommander une consommation élevée de viande (notamment rouge) pour conserver une bonne santé cardiovasculaire :
Citer:
la plupart des études montrent une association entre la consommation de viande rouge, les maladies coronaires et les évènements cérébro-vasculaires. "Le risque est modéré, significatif statistiquement mais pas cliniquement", précise Jean-Michel Lecerf. Ni les acides gras, ni le cholestérol ne seraient pourtant responsables de cela. En cause, parmi les dernières hypothèses, la carnitine (composé présent en grande quantité dans la viande rouge). Les bactéries du tube digestif (le microbiote) transforment cette dernière en oxyde de triméthylamine (TMAO), un métabolite connu comme facteur facilitateur de l’athérosclérose chez l’homme. Source : Stéphane Desmichel, «Santé cardiovasculaire : viande ou végétarisme ? » Sciences et avenir.


Enfin sachez que pour les artères, les glucides seraient plus néfastes que les graisses.


Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image et sur L’Influx, le webzine des bibliothèques municipales de Lyon
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact