Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Pourquoi "Jean" est-il associé à autant de prénnoms ?

Pourquoi "Jean" est-il associé à autant de prénnoms ?

par Space opera, le 11/12/2017 à 01:24 - 843 visites

Jean-Baptiste
Jean-Bernard
Jean-Briac
Jean-Charles
Jean-Claude
Jean-Christophe
Jean-Daniel
Jean-David
Jean-Denis
Jean-Edouard
Jean-Emmanuel
Jean-Eudes
Jean-Fabien
Jean-François
Jean-Gabriel
Jean-Hugues
Jean-Jacques
Jean-Jean
Jean-Laurent
Jean-Louis
Jean-Loup
Jean-Luc
Jean-Marc
Jean-Marie
Jean-Michel
Jean-Nicolas
Jean-Paul
Jean-Philippe
Jean-Pierre
Jean-René
Jean-Régis
Jean-Sébastien
Jean-Simon
Jean-Yann
Jean-Yves

Pourquoi ???

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 12/12/2017 à 17:42

Bonjour,

Jean est le prénom biblique par excellence. Il bénéficie dès le XIIIe siècle d'une grande popularité en France. Au milieu du XXe siècle la mode est au prénom composé... de Jean !
" Courant chez les juifs après la prise de Babylone, il fut d'abord utilisé dans l’Église Orientale. Il s'est répandu en Europe à partir des croisades. En France, dès la fin du XIIIe siècle, il occupe le premier rang des prénoms masculins."
"Il a été porté par 22 papes, en référence à Jean, l'un des premiers disciples de Jésus et auteur du quatrième évangile.
C'est le prénom le plus porté en France : environ 1 256 000 personnes. Jean a également donné naissance à beaucoup de prénoms composés, très en vogue dans les années 50. Jean connaît un record d'attributions en 1946. Ces dernières années, il est beaucoup moins plébiscité par les parents, ce qui ne l'empêche pas de figurer au top 100 national."
sources : Journal des femmes et L'histoire de nos prénoms de Léo Jouniaux.


Voici quelques extraits d'ouvrages qui témoignent de la forte popularité de ce prénom tout au long des siècles :

" Par l'intermédiaire du grec Iôhannès et du latin Johannes, le nom de Jean provient de l'hébreu Yohânân ou Yehohanân, qui signifie « lahvé a fait grâce » - Iahvé étant le nom du Seigneur dans la Bible (et comme en phénicien le Seigneur se disait « Baal », il s'ensuit que Hanan-Baal ou Annibal a le même sens que Jean).
Très en vogue chez les Juifs après la captivité de Babylone, ce prénom, porté par Jean le Baptiste et par Jean dit l'Évangéliste (qui, dans le calendrier liturgique catholique, bénéficient tous les deux d'une double solennité), a d'abord été utilisé dans l'Église orientale, et c'est seulement à partir de l'époque des Croisades qu'il s'est répandu de façon intensive dans l'ouest et le nord de l'Europe.
L'immense popularité du nom de Jean vient surtout du culte de saint Jean-Baptiste, fils de Zacharie, considéré comme le « précurseur » du Christ, qui aurait été décapité en l'an 31 de notre ère et à qui, dans la seule Angleterre, plus de 700 églises furent consacrées après le retour des Croisés de Terre Sainte. Mais ce prénom a aussi bénéficié de la renommée de plusieurs autres pieux personnages, comme Jean, fils de Zébédée et frère de l'apôtre Jacques le Majeur (que l'Église considère comme l'auteur du quatrième évangile et à qui la tradition chrétienne attribue aussi, sans doute à tort, la rédaction de l'Apocalypse), saint Jean de Dieu (1495-1550), fondateur au Portugal de l'ordre des Hospitaliers, sainte Jeanne d'Arc (1412-1431), patronne de la France, saint Jean l'Aumônier, créateur des Chevaliers de Malte (anciennement dénommés « Johannites »), saint Jean Eudes, Saint Jean Chrysostome, saint Jean Damascène, saint Jean de la Croix, sainte Jeanne de Chantai, saint Jean Marie Baptiste Vianney (le curé d'Ars), saint Jean-Baptiste de La Salle, saint Jean Bosco, etc.
[...]
Dès la fin du XIIIe siècle, Jean ou Jehan occupe en France le premier rang des prénoms masculins. Il en va de même pour Johannes (Johann) et pour Hans aux XIVe et XVe siècles en Allemagne, pour Jan aux Pays-Bas au XVIIe siècle, pour John en Angleterre aux XVIIe et XVIIIe siècles."
source : Dictionnaire des prénoms d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs / Alain de Benoist

" Prénoms courants et fréquents depuis l'époque médiévale, Jean et Jeanne culminent au XIXe siècle : le masculin apparaît loin devant Louis, et Jeanne suit Marie, les deux féminins étant d'ailleurs souvent associés. L'un et l'autre sont restés courants au XXe siècle, mais ont perdu leur suprématie. [...]
Au XXe siècle, presque tous les composés ont été en vogue entre la fin des années 1930 et le début des années 1960 ; ensuite, sont restés en tête du groupe des prénoms Jean-Charles, Jean-Christophe, Jean-François et Jean-Philippe. "
source : Dictionnaire des prénoms / Chantal Tanet, Tristan Hordé


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact