Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les gouttes de pluie à la télé

Les gouttes de pluie à la télé

par Sylvana2017, le 20/11/2017 à 12:22 - 180 visites

Bonjour,

Quand on regarde un match de foot pluvieux on ne voit jamais les gouttes à la télé! Pourquoi ?

Alors que quand il y a de la fumée des fumigènes on ne voit plus rien !

Merci beaucoup

Sylvana.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 21/11/2017 à 15:36

Bonjour,

Pourquoi les gouttes de pluie sont-elles si difficiles à capturer à l’écran ? Un article du cinéaste Lewis McGregor nous éclaire :

« Les défis du tournage sous la pluie

Avez-vous déjà essayé de filmer de la pluie et remarqué que cela ne rendait pas très bien à l’image? On croit souvent à une pluie fine alors que sur le décor vous étiez trempés jusqu’aux os.

[…] C’est la conséquence de deux facteurs : la taille de la pluie et l’angle d’obturation. Les gouttes de pluie, même pendant une averse moyenne, sont souvent trop petites et translucides pour que la caméra les capture. Lorsque vous utilisez un angle d’obturation à 180 degrés, les objets se déplaçant rapidement, comme c’est le cas des gouttes de pluie, deviennent flous.

[…]Si vous éclairez la pluie de face (projecteur derrière la caméra), elle n’apparaîtra pas – il est nécessaire d’éclairer la pluie en contre. Filmer une scène de pluie de nuit confirme cette particularité. »
Source : arassocies.com

Comme on peut s’y attendre, ce phénomène s’observe également en photographie :

« Le plus souvent, la vitesse lente s’avère un choix par défaut, la luminosité ambiante étant insuffisante. Afin que la juste quantité de lumière impressionne les capteurs, l’automatisme doit laisser l’obturateur ouvert plus longtemps.
Cependant, la vitesse lente peut relever d’un choix délibéré : signifier un mouvement, une action, un aspect vivant, une émotion, ou brouiller des visages afin qu’ils ne soient pas reconnaissables.
Souhaitez-vous que votre photographie de pluie soit zébrée de hallebardes, ou au contraire glisser entre les gouttes ? Tentez différentes vitesses, vous verrez que l’impression change, jusqu’à rendre la pluie invisible. »
Source : 100 conseils pratiques pour mieux photographier, Pierrick Bourgault

Contrairement à la pluie, la fumée est composée d’éléments en suspension qui se déplacent lentement, et ne sont pas translucides.


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact