Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > caféine

caféine

par clij, le 15/11/2017 à 15:18 - 767 visites

bonjour j'aimerai avoir les réponses aux questions suivantes:

La caféine est elle une drogue ? quelles sont ses effets sur le cerveau ?
Comment le corps l’absorbe t il ? En quoi provoque t elle un effet d’addiction ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 18/11/2017 à 18:23

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,
« Avec une consommation de l’ordre de 120 000 t/an, la caféine est la plus populaire des molécules psychoactives. Consommée depuis la nuit des temps par l’entremise de feuilles, baies et graines, la caféine est un alcaloïde de la famille des méthylxanthines. Pure, c’est une poudre blanche et amère, découverte indépendamment par le chimiste allemand Friedlieb Ferdinand Runge en 1819, le chimiste français Pierre Jean Robiquet et le célèbre tandem Joseph Bienaimé Caventou et Pierre-Joseph Pelletier en 1821. » Source : Société chimique de France

« La caféine est la substance psychoactive la plus consommée dans le monde, la plupart du temps de manière quotidienne. Aux États-Unis, elle est reconnue par la Food and Drug Administration comme une substance alimentaire à buts multiples généralement sans danger… aux doses habituelles. […]
Source : Maxiscience

1. Qu’est-ce qu’une drogue ?
lire la définition que propose Drogues info-service. Sur ce même site la caféine n'apaparait pas dans leur Dico des drogues

Néanmoins, en ce qui concerne la caféine, le site québécois "Le cerveau à tous les niveaux" précise :
Citer:
« L’activation de plusieurs circuits neuronaux par la caféine va aussi amener l’hypophyse à relâcher des hormones qui vont faire produire davantage d’adrénaline aux glandes surrénales. L’adrénaline étant l’hormone de la fuite ou de la lutte, elle va augmenter notre niveau d’attention et donner un pic d’énergie à tout notre organisme. Un effet que les buveurs de café recherchent souvent.

En général, chaque tasse bue est stimulante et la tolérance au café, si elle existe, n'est pas très importante. En revanche, il existe une dépendance physique. Les symptômes du sevrage apparaissent une ou deux journées après l'arrêt de la consommation. Ils sont constitués surtout de maux de tête, de nausées et de somnolence chez environ un individu sur deux.

Enfin, comme la plupart des drogues, la caféine augmente la production de dopamine dans les circuits du plaisir, ce qui contribue à entretenir la dépendance à cette drogue que consomment quotidiennement 90 % des adultes américains. » Source : Le cerveau à tous les niveaux


2. Effets de la caféine sur le cerveau
La caféine est essentiellement connue pour ses propriétés éveillantes qui se manifestent par un blocage des récepteurs de l'adénosine, neurotransmetteur inhibiteur.
« Antagoniste des récepteurs à adénosine dans le cerveau, la caféine a un effet désinhibiteur de l’activité cérébrale, avec libération d’adrénaline et de dopamine.
La caféine en intensifie et prolonge les effets comme ceux de molécules telles l’amphétamine ou la méthamphétamine. La caféine est un psychostimulant ; il entraîne une accélération du rythme cardiaque et une vasodilatation, des performances sportives ainsi qu’une capacité de travail mental accrues. » source : Société chimique de France
Lire également :
- Un article de Maxi-science : »Quel effet la caféine a-t-elle sur le cerveau ? »
- La fiche Caféine du Figaro santé
- Les mécanisme de l’action de la caféine élucidé[pdf] Jean-Marie Vaugeois et Jean Costentin, CNRS, juin 1998.

3. Absorption de la caféine par le corps
« La caféine est absorbée par le tube digestif très rapidement et complètement et parvient au cerveau dès la 5eme minute après son ingestion. La caféine est métabolisée au niveau du foie par des cytochromes P450, en paraxanthine (excitant dangereux à forte dose), mais aussi en théobromine et théophylline Sa demi-vie dans l’organisme dépend de l’individu : état de santé, âge, corpulence, etc. et s’établit autour de 5 h. Diminuée chez le fumeur (3 H 1/2), elle est accrue dans les affections hépatiques et en cas d'utilisation des contraceptifs oraux. »
Sources : Site Internet pour la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil et Société chimique de France

4. Caféine et effet d’addiction
« Les phénomènes d’accoutumance semblent bien réels, et apparaissent à des doses de 3 fois 400 mg/jour pendant 7 jours. La dépendance ne semble pas d’ordre psychologique, mais liée à l’excès de récepteurs à l’adénosine et au manque de récepteurs à la dopamine. L’intoxication à la caféine exige plus de 600 mg de caféine par jour pendant une durée prolongée ; ce n’est pas véritablement un poison comme le sont beaucoup d’alcaloïdes végétaux, mais elle peut malgré tout être mortelle à des doses correspondant à 60 à 100 tasses prises en un temps limité (dose létale DL50 : 150 à 200 mg par kg de masse corporelle). Elle passe dans le lait maternel, et surtout traverse la barrière placentaire et le foetus a une caféinémie identique à celle de sa mère. »
A lire :
[quote]
La caféine avec la théophylline sont des substances appartenant à la famille des méthylxanthines.[ …]
La caféine est essentiellement connue pour ses propriétés éveillantes qui se manifestent par un blocage des récepteurs de l'adénosine, neurotransmetteur inhibiteur. Elle est largement consommée dans le monde sous forme de café, de thé, de chocolat ou de cola.
Après 4 à 5 jours de consommation quotidienne, une tolérance aux effets stimulants de la caféine peut apparaître une dépendance et un syndrome de sevrage en cas d'arrêt brutal de la consommation. Les signes de sevrage avec irritabilité, somnolence, asthénie, céphalées et parfois rhinorrhée peuvent persister pendant les 18 à 24 heures suivant la dernière prise. Chez un grand nombre de sujets une dose de caféine au delà de 1000 mg en prise unique peut provoquer des signes d'intoxication aiguë avec une insomnie majeure, un état confusion net, des flushes cutanés, une dyspnée et une arythmie cardiaque. Une administration de caféine dépassant 5000 mg peut être mortelle.
Source : Site Internet pour la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil[ /quote]

A lire également :
- «Effets de la caféine : 10 choses à savoir », Le Huffington post, 28 aout 2013[en ligne]
- « Caféine : toxique et délicieuse » : sur le blog d’un pharmacien québécois : le Pharmachien.

Les autres questions sur la caféine traitées par le Guichet du savoir :
- Le café présente-t-il un risque pour la santé ?
- Gare aux excès de caféine



Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image et sur L’Influx, le webzine des bibliothèques municipales de Lyon
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact