Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Accès sur un giratoire

Accès sur un giratoire

par supric34, le 13/11/2017 à 14:07 - 224 visites

Bonjour,

Je vous expose ma question :

J'habite aux abords d'un giratoire en entrée de village et je souhaite savoir s'il existe une distance minimale entre l'entrée dans le giratoire et une route secondaire qui déboucherait perpendiculairement sur l'un des 3 accès du giratoire...?

Merci d'avance


richard

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 15/11/2017 à 09:51

Bonjour,

Il existe de nombreuses prescriptions concernant la construction d'un sens giratoire.
Dans Les carrefours giratoires urbains (2010), la Certu rappelle un certain nombre de caractéristiques devant être prises en compte lors de la construction d’un sens giratoire :

"1. Un carrefour giratoire est tout d'abord un carrefour, c'est à dire le point de rencontre de plusieurs voies. Il ne doit pas être utilisé comme simple ralentisseur sans intersection. Cela signifie qu'il a au moins 3 branches. Il n'y a pas vraiment de maximum pour le nombre de branches, mais plus de 6 doit rester exceptionnel et être justifié.

2. L'aménagement doit être lisible. Il doit être facilement compréhensible, notamment pour les conducteurs qui y passent pour la première fois.
Il doit être perçu et identifié comme tel par les usagers en approche. Attention aux îlots décalés, aux alignements de végétaux ou d'éclairage. Tout ce qui peut prendre trop d'importance par rapport à la perception de l'îlot central est à diminuer

3. Le carrefour giratoire doit être le plus compact possible (R < 15 m) pour faciliter la circulation des piétons et des cyclistes tout en assurant une bonne fluidité de la circulation.

4. L'îlot central est normalement rond. Des formes différentes doivent être justifiées et sont à limiter à des contextes où les vitesses d'approches sont
réduites.

5. L'îlot est centré le plus près possible de l'axe des différentes voies qui se croisent dans le carrefour. Des facilités de construction ne doivent pas prévaloir sur une disposition qui se révélerait néfaste par la suite.

6. Les trajectoires ne doivent pas pouvoir être rectilignes. Elles doivent décrire une déflexion de rayon inférieur à 100 m.

7. La chaussée annulaire a la même largeur tout autour de l'îlot central, aux adaptations près avec la géométrie des emprises dans le cas des plus petits
giratoires. Cela veut surtout dire qu'il ne faut pas envisager un nombre de voies variable en fonction du trafic sur les différentes parties de l'anneau.

8. La visibilité minimale à obtenir est celle du quart gauche de l'anneau à une distance de 10 m de l'entrée. D'autre part, une bande de 2 m doit rester dégagée en périphérie de l'îlot central.

9. Les entrées et les sorties sont à une voie tant que le niveau de trafic ne justifie pas de deuxième voie. Des entrées et très exceptionnellement des sorties à 3 voies sont envisageables uniquement dans des cas bien particuliers.


10. L'îlot central ne doit pas contenir d'obstacle dangereux face aux entrées ou sur les trajectoires prévisibles de perte de contrôle en entrée.
Davantage de souplesse peut être accordée pour les giratoires des zones limitées à 30 km/h en maîtrisant bien les vitesses en amont. Pour souligner
l'importance de cette règle, souvent négligée en agglomération, de 1993 à 2005, sur l'ensemble des giratoires urbains en France, plus de 50 % des accidents mortels l'ont été dans des accidents de véhicules seuls contre obstacle.

11.Un îlot séparateur permet de dissocier les mouvements d'entrée et de sortie de l'anneau suivant la taille du carrefour giratoire.

12.Les dévers et pentes permettront une bonne gestion des eaux superficielles tout en restant compatibles avec la sécurité des véhicules en approche comme en traversée, notamment la stabilité des véhicules lourds … »

Ces recommandations sont suivies de schémas et indications types qui vous permettront de comprendre comment doit être conçu un sens giratoire.

Par ailleurs, le guide Aménagement des carrefours interurbains (Asi –Service d’Etudes techniques des Routes et Autoroutes), bien de que 1998, constitue apparemment le document de référence. Il définit les caractéristiques des types d’aménagement.

Philippe Carillo, dans l’ouvrage Conception d'un projet routier: Guide technique puise donc dans ce dernier lorsqu’il aborde le chapitre des carrefours plans ordinaires et giratoires

Enfin, la Cerema propose divers guides dont :

- carrefours urbains : Ce guide fournit les principes généraux d’aménagement des carrefours en milieu urbain. Les concepteurs y trouveront une méthode de travail leur permettant de bâtir un projet d’aménagement et de choisir un type de carrefour en fonction de critères de circulation, de sécurité et de vie urbaine. La conception de chaque type de carrefour est ensuite détaillée et fait l’objet de recommandations techniques répondant aux besoins des différents usagers appelés à se déplacer en milieu urbain : automobilistes, cyclistes, piétons, transports en commun.
Sont abordés dans ce guide : les giratoires, les carrefours à feux, les carrefours plans sans feux (stop, cédez-le-passage, priorité à droite), les carrefours plateaux, les passages souterrains à gabarit réduit... La présente édition actualise le contenu de l’ancienne version en fonction des évolutions survenues depuis 1999, notamment pour une meilleure prise en compte des piétons, dont les personnes à mobilité réduite (PMR), cyclistes, usagers des transports collectifs, cyclomotoristes et motocyclistes.


- Du rond-point au giratoire : La croisssance périphérique des villes contemporaires génère certains conflits de circulation et de nouvelles formes urbaines. Entre logique urbaine et logique circulatoire, le "carrefour giratoire" est souvent au centre de multiples polémiques. Cet ouvrage réalisé par un jeune architecte, Eric ALONZO, sous a responsabilité, essaie de mieux saisir les contours de cette forme équivoque "du rond-point au giratoire". Si l'efficacité de ce dispositif en termes de circulation et de sécurité est avérée, son insertion urbaine et sa prolifération sur certains territoires sont sujettes à débat. Le Certu et les Editions Parenthèses ont souhaité coéditer cet ouvrage afin de mettre à disposition des urbanistes les éléments d'une réinvention de cette figure urbaine contemporaine.

- Giratoires en ville, mode d'emploi: Les nombreux avantages offerts par le carrefour giratoire, notamment en terme de sécurité, ont amené les concepteurs à multiplier ce type d'aménagement de carrefour en milieux urbain et périurbain. Certains giratoires sont réalisés en oubliant qu'un autre type de carrefour peut parfois constituer une réponse mieux adaptée au site étudié. L'objet de ce document est donc de rappeler les avantages et les contraintes qu'un giratoire peut présenter en terme de circulation, de sécurité et d'insertion urbaine. Les concepteurs y trouveront également une liste de critères qui doivent présider au choix de ce type de carrefour. Les caractéristiques géométriques des giratoires ne sont pas abordées dans ce document.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact