Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Porte monumentale en l'Honneur de Louis XIV

Porte monumentale en l'Honneur de Louis XIV

par Yvan, le 11/11/2017 à 16:52 - 136 visites

G D S bonsoir.
En 1690 fut construite à Besançon, en tête du pont Battant, une porte monumentale en l'Honneur de Louis XIV qui avait conquis la ville (1674)...et la Franche Comté, devenue dès lors Française. La porte sera démolie en 1775.
J'ai consulté le Net pour trouver des articles détaillés sur cette porte, mais ils sont peu nombreux...et surtout peu loquaces.! En connaissez vous d'autres...?
J'aimerais savoir qui fut l'architecte...Quelles furent les entreprises et hommes affectés à cette construction....la durée des travaux...et d'une manière générale l'histoire de cette construction qui perdura tout de même 85 ans en tête de l'entrée de la ville.
Par avance, merci de vos renseignements. J S

réponse attendue le 15/11/2017 à 20:00

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 15/11/2017 à 11:42

Bonjour,
Voici quelques pages qui vous donneront des renseignements complémentaires. Vous remarquerez que si Vauban semble bien être architecte en chef et Robelin exécuteur de l’Arc de triomphe, les dates de construction diffèrent selon les sources :

« A la conquête française, Vauban édifia à l’entrée du pont, du côté de la Grande Rue un arc de triomphe en l’honneur de Louis XIV, mais la pierre gélive se dégrada et le monument fut rasé en
1776. Le corps de garde, situé du côté de la ville, disparut aussi alors que celui côté Battant subsista jusqu’en 1878. »
Besançon fête le Pont Battant …

« À partir de 1680, Vauban réaménage l’enceinte de la boucle en réutilisant les anciennes fortifications chaque fois que cela est possible. Chamars – contraction de campus martius, ou champ [de] mars – était divisé en deux parties par un bras du Doubs que Vauban fait canaliser. Jugeant ce lieu vulnérable, il le fortifie par un rempart comportant deux petits bastions englobant les moulins de l’archevêque et de la ville et trois tours bastionnées. Le long du canal, il construit une muraille intérieure à deux bastions (cette seconde ligne de défense ainsi que le bras du Doubs a disparu vers 1880). Les travaux du quai de part et d’autre du pont Battant, côté boucle, débutent en 1691 sous la direction de l’ingénieur Robelin (directeur des fortifications) et contre l’avis de Vauban. Le projet consiste en un rempart terrassé et un réagencement des façades des maisons sur un plan uniforme mais ne sera pas entièrement réalisé faute de moyens. Pour célébrer la gloire de Louis XIV, un arc de triomphe est édifié sur le pont, de 1691 à 1693. »
Laissez-vous conter les fortifications. Les repères du temps, p. 33

« Le quai est bâti à partir de 1692 sous les ordres du directeur des fortifications, Isaac Robelin, ingénieur chargé avec Vauban de la défense de la ville. Contre la volonté de celui-ci, qui souhaitait ne construire qu'un simple rempart, le quai est doté d'une escarpe haussée et d'un alignement de maisons, construites sur un plan uniforme, dont le rez-de-chaussée à arcades porte deux étages, de proportions réduites, et un comble à deux niveaux de petites lucarnes. Faute de fonds, le projet ne peut être réalisé entièrement et les travaux cessent en 1695. Pour célébrer la gloire du roi Louis XIV, un arc de triomphe est édifié à l'entrée du pont en 1686. Dans son soubassement, sont aménagées des batteries casematées. Elles sont toujours visibles aujourd'hui. En mauvais état, cet arc de triomphe est détruit en 1776. »
Dossier du projet d’inscription de l’œuvre de Vauban au patrimoine mondial de l’Unesco, 2008, p. 269 (cliquer sur Dossier d'inscription)

Notice historique sur le Pont de Battant de Besançon, par S. E. Hyenne, p.11

Besançon et ses environs, Auguste Castan p. 391

Deux époques militaires à Besançon et en Franche-Comté: 1674-1814, Volume 1, par Léon Ordinaire, p. 17-18-19

On trouve aussi sur internet plusieurs plans :
Passerelle(s). La citadelle de Besançon et les autres forts, un plan de la Porte royale p. 11, Bnf
L'Arc du pont Battant sur le plan-relief de Besançon. Voir aussi Plan-relief de la ville de Besançon à l'échelle 1/600, photo Réunion des Musées Nationaux qui vous donne les dates de l’élaboration de ce plan.
Plan de la porte royale, Plans de Besançon et de ses travaux de défense, 1714 sur Gallica
Et même une image virtuelle :
Arc de triomphe, pont Battant

Nous n’avons pas trouvé de descriptions des travaux proprement dits, mais on trouve dans Vauban, bâtisseur du roi-soleil des chapitres sur les chantiers de construction des citadelles en général. Voir p. 243 et sq.

Pour aller plus loin :
Une Bibliographie, sur le site Les fortifications Vauban
Et puis vous pouvez consultez par exemple : Pont de Battant à Besançon, Arc triomphal aux Archives municipales de Besançon, dont voici par ailleurs le contact : memoirevive@besancon.fr

Très bonnes lectures !
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact