Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Pourquoi n'arrive-t-on parfois pas à bailler ?

Pourquoi n'arrive-t-on parfois pas à bailler ?

par Paoladoria, le 01/11/2017 à 23:49 - 195 visites

Bonjour à vous,

Parfois j'ai envie de bailler, pendant au moins 1 ou 2 heures, mais seulement des débuts de bâillement réussissent à sortir et dès que je suis déconcentrée par une chose extérieure, mon bâillement se stoppe me laissant frustrée. `Pourquoi donc ?
Merci à vous!

Bisous

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 03/11/2017 à 10:55

Bonjour,

Vous vous demandez pourquoi vos bâillements s’interrompent dès que vous êtes déconcentrée par un élément extérieur, ce qui est pour vous une source de frustration.

Le Guichet du savoir a déjà répondu à plusieurs questions concernant les bâillements :
- Pourquoi, lorsque l'on voit quelqu'un bâiller, on a une irrésistible envie de bâiller ?
- Comment se fait-il que l’on puisse bâiller en dormant ?

Il semble que théoriquement un bâillement enclenché ne peut s’interrompre :

« Le bâillement est un réflexe. À ce titre, s'il est modulable, il est irrépressible. Il est quasiment impossible de s'empêcher de bâiller. » Source : Le bâillement est-il contagieux ?, article paru sur le site du Figaro.

« Une fois enclenché, le bâillement peut être modulé par la volonté, soit en accentuant toutes les phases, soit en minimisant l'ouverture de la bouche et l'expiration, mais sans jamais pouvoir être empéché. » Source : Qu’est-ce que le bâillement ?, article paru sur le site dédié au bâillement alimenté par le médecin spécialiste de la recherche sur la bâillement Olivier Walusinski.

Pourtant, le bâillement peut être source d’insatisfaction lorsqu’il ne se déroule pas correctement, par exemple lorsqu’il est interrompu :

« Un vrai bâillement spontané, non inhibé par les convenances sociales, apporte une brève sensation de plaisir. La perte d’un déroulement harmonieux du bâillement est un motif fréquent d’interrogation. Ce symptôme révèle un état de tension psychique (stress) teinté d’hypochondrie. Les techniques de relaxation, véritables reprogrammations du schéma corporel, apporteront le plus souvent un retour à un bâillement agréablement ressenti. » Source : Le bâillement, un symptôme oublié ?, article d’Olivier Walusinski paru dans le numéro 132 de la revue « Neurologies ».

Ce même spécialiste propose des pistes pour expliquer « la disparition du bâillement » et évoque le « bâillement incomplet » dans son article Bâillement – Sémiologie :

« Petit signe sémiologique, la raréfaction ou la disparition du bâillement évoque un syndrome extra-pyramidal. Les Parkinsoniens ne s'étirent jamais. Par contre, l'apparition de l'effet thérapeutique des traitements (dopathérapie, apomorphine) est contemporaine de bouffées de bâillements. Alors que les neuroleptiques type halopéridol (Haldol) suppriment les bâillements, ceux-ci peuvent réapparaître en accompagnement des dyskinésies tardives. (voir observations cliniques)
Dans le syndrome extra-pyramidal de l'intoxication manganique chronique le "masque manganique" s'accompagne d'une disparition du bâillement.
Une sensation de bâillement incomplet non satisfaisant renvoie aux troubles de l'interroception, aux bâillements remarqués par les sportifs avant une épreuve, aux donneurs de sang avant le prélèvement, à certains états d'anxiété. »

Etant simplement bibliothécaires et non scientifiques ou médecins, nous nous recommandons de consulter votre médecin concernant cette sensation frustrante de bâillement inachevé ou impossible, qui semble être une source d’inconfort pour vous.

Bonne journée
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact