Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > géometrie

géometrie

par THOT, le 22/10/2017 à 17:46 - 164 visites

Bonjour,

quelle est l'origine du compas?

Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 24/10/2017 à 15:59

Bonjour,

Si l’origine exacte du compas n’est pas connue, on sait que cet instrument, ou du moins son principe, était connu dès la plus haute Antiquité :

« Le compas est […] l’un des instruments de tracé et de géométrie les plus anciens que l’homme ait inventé pour mesurer, définir des surfaces, comparer et diviser et qui a connu l’un des plus grands usages par une multitude de métiers tant manuels que savants. Les Grecs ont utilisé la règle et le compas (la droite et le cercle) qui leur permettaient de résoudre les problèmes de géométrie que l’absence de moyens de calcul précis et l’ignorance de l’algèbre rendaient impossibles.
L’opinion courante associe souvent le mot « compas » au cercle, à la notion de circonférence mais tracer des cercles était déjà possible dès la plus haute Antiquité au moyen d’un piquet planté dans le sol, d’un bout de corde ou de boyau et d’un bâton attaché à cette corde mais mobile, méthode encore utilisée aujourd’hui par les jardiniers. Point n’est donc besoin d’un compas à deux branches, mais la méthode de la corde, n’est-ce pas déjà là l’ancêtre du compas à verge ?
Le compas en tant qu’instrument était connu des Egyptiens. Les branches du compas sont évoquées dans l’écriture hiéroglyphique de l’Egypte ancienne sous la forme des pattes de l’ibis, oiseau du dieu Thot, dieu de la mesure et des nombres. La justesse de son pas permettait de reconstituer les limites des terrains après les crues (Lejeune, 2011). Comme pour l’équerre, les plans et les élévations des principaux édifices conservés suffisent à affirmer que les architectes et bâtisseurs de ces époques anciennes utilisaient cet instrument de géométrie. Les Grecs, toujours soucieux d’explications (Van Belle, 1995), attribuaient son invention à Talos (ou Talaüs) de Crète qui inventa également le tour de potier. Personnage mythologique, Talos, connu aussi sous le nom de Perdrix, était apprenti chez Dédale son oncle. Ce dernier, jaloux de son ingéniosité, le tua en le projetant du haut d’une falaise.
Concernant l’histoire des compas et de leur utilisation, si des dessins ou des schémas d’anciens bâtiments d’Egypte, de Babylone et de Grèce ont été retrouvés gravés sur des tablettes d’argile ou de bois ou sur des plaques de pierre ou de marbre, aucun instrument de dessin identifiable en tant que tel et antérieur aux Romains n’a été conservé. […]
L’ensemble le plus complet hérité de l’Antiquité classique montrant des compas, soit rivetés, soit assemblés au moyen d’une goupille est celui qui a été trouvé à Pompéi détruite en 79 après J.-C. par une éruption volcanique […] que l’on peut considérer comme les prototypes de certains compas encore en usage aujourd’hui. »
Source : Des équerres et des compas, Clément Mathieu


Pour aller plus loin :

- Histoire du calcul, de la géométrie à l'algèbre, sous la direction de Luc Sinègre
- Dans l'oeil du compas, Leonard Mlodinow


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact