Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le lys est-il le symbole de la souveraineté populaire ?

Le lys est-il le symbole de la souveraineté populaire ?

par Rafaels06, le 19/10/2017 à 01:09 - 602 visites

Le lys est-il le symbole de la souveraineté populaire ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 20/10/2017 à 11:30

Bonjour,

Si la fleur de lys est le symbole de la souveraineté, elle n'est pas celui de la souveraineté populaire.

" La signification symbolique de cette fleur diffère d’une culture à l’autre. Tantôt il s’agit d’un symbole de pureté ou de virginité, tantôt d’une figure fertile et nourricière, tantôt d’un insigne de pouvoir ou de souveraineté. Trois dimensions symboliques qui fusionneront dans la fleur de lys médiévale, tout à la fois virginale, fécondante et souveraine. "
Source : Une histoire symbolique du Moyen Age occidental / Michel Pastoureau

Dès le XIIe siècle, le lys fut associé à la pureté, à l'innocence et à la chasteté de la Vierge Marie.
Cet attribut marial fut choisi par les rois chrétiens d'Occident et symbolisa alors la monarchie.

" Le thème graphique du lys est utilisé dans toutes les civilisations comme symbole de fécondité, de richesse ou de pouvoir.
Mais les Capétiens le choisirent en fonction de ses significations dans le monde chrétien. Les pères avaient spiritualisé le sens des lys déjà connus du Cantique, en l'appliquant à la pureté et à la tension vers le paradis. Le Christ lui-même fut lys dès le Xe siècle, puis la Vierge monopolisa plus ou moins le symbole qui devint donc synonyme de piété mariale. Les monnayages de nombreux évêques au XIIe siècle utilisent des lys, parce que presque toutes les cathédrales sont dédiées à la Vierge, en particulier celles du domaine royal. En choisissant le lys, les Capétiens affirmaient donc leur vocation de roi chrétien, juste et béni de Dieu, et leur lien au monde céleste dont l'or et l'azur rappelaient les couleurs. "
source : Dictionnaire du Moyen Age / sous la dir. de Claude Gauvard, Alain de Libera, Michel Zink

" Le décor royal et étatique fut criblé de fleurs de lis jusqu'à la Révolution, les princes cadets brisant sur les armes du roi pour s'en distinguer : on les en nommait « princes des fleurs de lis ». Un décret de l'Assemblée nationale du 19 juin 1790, promulgué par lettres patentes de Louis XVI, roi des Français, le 23, anéantit l'héraldique française ; des textes ultérieurs punirent ceux qui arboraient des armes et tout signe « féodal », donc les fleurs de lis. Le roi n'avait plus d'armes mais, en exil, Louis XVIII continua la tradition. Louis-Philippe Ier, roi des Français, raya une seconde fois les armes aux fleurs de lis (avec le lambel d'Orléans) après une émeute parisienne de février 1831 (ordonnances du 16 et du 26). Il reste des fleurs de lis dans les blasons des provinces et départements, des villes (il a fallu une permission royale pour en avoir d'or sur azur), des familles, et de la première d'entre elles, l'auguste maison de France ou de Bourbon, dont le chef porte toujours d'azur à trois fleurs de lis d'or. "
source : Encyclopaedia universalis : Fleur de Lis / Hervé PINOTEAU

Pour aller plus loin :
- La fleur de lis, emblème royal, symbole marial ou thème graphique in La monnaie miroir des rois : hôtel de la monnaie fév.-avril 1978
- Des fleurs de lis et des armes de France : légendes, histoire et symbolisme
- Emblème de la royauté francaise
- Memento Gisserot des symboles / Nathalie Le Luel
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact