Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > PUBLICITE TELEVISEE.

PUBLICITE TELEVISEE.

par LUDOVICUS, le 18/10/2017 à 18:44 - 670 visites

S.V.P.
Comment peut on expliquer cette évolution dans la nature des spots publicitaires diffusés sur les chaines de télévision ?
Depuis quelque temps, une grosse partie de ce marché publicitaire -souvent débile-, concerne les automobiles, véhicules ou constituants !
J'ai souvenir que dans les années 70, la vedette - si on peut dire-, était constituée par les lessives, lave-linge et autre produits d'entretien . Nous n'avons plu vu -me semble t il-, une seule lessive ou machine à laver depuis fort longtemps désormais .
Ces glissements et "évolutions" dans la nature des produits ou prestations publicitaires mis en avant à une époque donnée, correspondent t ils à quelque chose de spécial , ou plutôt à des stratégies commerciales , et lesquelles ? merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 20/10/2017 à 16:05

Bonjour,

Malgré vos impressions, les trois premiers annonceurs à la télévision (en 2016) ne sont pas des concessionnaires automobiles mais des distributeurs de marques d’hygiène et de beauté, de produits ménagers, et alimentaires :

« Procter & Gamble, avec une pression publicitaire estimée à 288,7 millions d’euros, suivi d’Unilever, avec un total de 218,3 millions d’euros, et enfin Ferrero, avec 187 millions d’euros.
Les 2 premiers étaient déjà sur le podium l’année précédente, mais Unilever arrivait en tête avec 244,9 millions d’euros investis en publicité TV contre 198,8 millions d’euros pour Procter & Gamble. Mc Donalds arrivait ensuite, avec 171,6 millions d’euros, et Ferrero avec 168,9 millions d’euros. »
Source : Realytics

Un tableau des investissement publicitaires en France en 2016 pour différents médias est consultable sur strategies.fr : Le Top 100 des annonceurs en France et confirme ce constat pour la télévision avec des chiffres proches :

PROCTER & GAMBLE : 290 133 K€
UNILEVER : 219 355 K€
FERRERO : 199 216 K€

Alors que Renault dépense l’investissement publicitaire global (tous médias confondus) le plus important (466 720 K€), pour la télévision cet investissement représente « seulement » 184 547 K€.

Les autres marques automobiles :

PEUGEOT : 157 991 K€
CITROEN : 98 808 K€
VOLKSWAGEN : 100 775 K€
FORD : 60 695 K€
NISSAN : 61 330 K€
TOYOTA : 58 403 K€
OPEL : 64 426 K€
FIAT : 63 857 K€
MERCEDES BENZ : 27 513 K€
SEAT : 24 443 K€
AUDI : 18 359 K€
BMW : 21 514 K€
DACIA : 30 165 K€
KIA : 30 127 K€

Dans le top 100 des annonceurs, 15 sont donc des marques automobiles… Avec des investissements très variables d’une marque à l’autre.

Peut-être que certains spots publicitaires vous irritent plus que les autres, d’où un sentiment de ne voir « que » ça… Rassurez-vous, vous êtes loin d’être le seul téléspectateur à être agacé par le volume de publicité diffusé sur les chaînes TV. Malheureusement la tendance n’est pas à la baisse, car la publicité constitue l’unique source de revenu des chaînes gratuites en dehors de la redevance. En février dernier à Bruxelles, la Commission européenne envisageait d’autoriser les chaînes à mettre plus de publicité en prime time. Pendant ce temps, l’absence de publicités en soirée sur France Télévision représente un manque à gagner de 80 millions d’euros par an

Mais à l’avenir, la publicité à la télévision pourrait s’adapter davantage aux téléspectateurs en fonction de leurs habitudes de consommation :

« les régies cherchent aujourd’hui à cibler plus finement les populations exposées aux écrans publicitaires – quitte à personnaliser les publicités en fonction du téléspectateur. Une véritable révolution technologique pour un média qui s’est toujours caractérisé par la diffusion d’un flux unique auprès du plus grand nombre ! Le groupe britannique BSkyB, qui a l’avantage d’être à la fois éditeur de chaînes et opérateur de télévision, vient d’annoncer le lancement imminent de son service de publicité personnalisée, AdSmart. Les annonceurs pourront s’adresser spécifiquement à certains foyers, en fonction de données telles que leur localisation, leur composition familiale, ou l’équipement du ménage en biens durables. Ce sont les boîtiers BSkyB présents dans les foyers qui diffuseront en surimpression du flux traditionnel – de manière invisible pour le téléspectateur – les publicités des marques qui auront souscrit au service. En France, TF1 lance un service similaire sur son site de rattrapage. »
Source : inaglobal.fr


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact