Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Saint-Pierre de Ratisbonne

Saint-Pierre de Ratisbonne

par Histoiredelart, le 17/10/2017 à 21:22 - 339 visites

Bonjour,
Je dois faire un exposé en histoire de l'art sur la cathédrale Saint-Pierre de Ratisbonne.
Je ne trouve sur ce sujet que des livres en allemand. Pourriez-vous m'indiquer des ouvrages en français disponibles à Lyon, soit spécifiquement sur cette cathédrale, soit qui lui consacrent quelques pages ?
En vous remerciant par avance (et en vous félicitant pour ce superbe outil!)

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 19/10/2017 à 11:24

Bonjour,

Dans L'Art gothique, Victoria Charles,Klaus Carl explique que « La cathédrale de Ratisbonne, dont les travaux se sont étalés de 1275 jusqu’au début du XVIe siècle, a ceci de particulier qu’elle repose sur une terrasse de trois mètres de hauteur qui l’entoure entièrement. Ce simple fait contribue à accroître considérablement l’impression de hauteur d’un édifice qui est déjà de trente mètres plus élevé que la cathédrale de Strasbourg. Le maître d’œuvre a, lui aussi, cherché à se défaire de l’influence française, en se rapprochant des coutumes romanes locales. La construction définitive des tours, dont les flèches sont largement influencées par celles de la cathédrale de Cologne, fut achevée entre 1859 et 1871 par l’architecte Ritter von Denziger. «

Par ailleurs,, Louis Grodecki note dans Architecture gothique que « le chœur de Ratisbonne, érigé à partir de 1275, ne répond aucunement au schéma français adopté à Cologne. Trois absides parallèles forment- le sanctuaire : celle du milieu, plus saillante, est fermée à l’est par un chevet polygonal. Deux étages de fenêtres, comme à Marbourg, éclairent cette partie ; mais ici elles sont plus amples. A l’extérieur, des gâbles surmontent les fenêtres supérieures et se détachent sur la balustrade du toit. Cette superposition de fenêtres est réalisée de telle sorte que l’on croit à une seule baie découpant tout l’espace entre deux contreforts ».

Vous trouverez dans Les bâtisseurs des cathédrales gothiques une contribution De Hachim Hubel ; « la fabrique de Ratsibonne » qui devrait largement vous suffire pour réaliser votre exposé.

Pour finir, il semblerait que l’ouvrage Romanik in Altbayern, que nous ne possédons pas, comporte aussi une étude rédigée en français.

Bon travail.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact