Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Société de Gymnastique L'Alsace Lorraine

Société de Gymnastique L'Alsace Lorraine

par Praline, le 16/10/2017 à 12:36 - 991 visites

Bonjour,

Avez-vous des informations sur cette société de gymnastique du XIXe siècle, existe-t- elle encore ? quand fut-elle créee ? existe-t-il des archives ?

Merci.


Praline

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 18/10/2017 à 11:26

Bonjour,

Il est difficile de vous répondre sans plus de précision de votre part car comme le rapporte William Charpier « entre 1860 et le début des années 1870, avec l’appui ostentatoire du patronat et des autorités municipales, plus d’une vingtaine de sociétés de gymnastes se sont progressivement constituées en Alsace. L’étude de leur diffusion indique que ce mouvement parti de la haute-Alsace industrielle et plus particulièrement des vallées sous-vosgiennes se propage vers les villes de Mulhouse et Colmar pour ensuite remonter le Rhin et atteindre l’Alsace du centre avec Selestat et Benfeld. Ce n’est finalement qu’à la fin de la décennie et après 1870 que la société des gymnastes gagnera les localités situées au nord de Strasbourg».
Source : William Charpier, « La Société des gymnastes en Alsace (SGA) du milieu du 19ème siècle à nos jours », publié dans Histoire des sports.

Ainsi, de premières recherches nous conduisent à trouver deux associations portant le nom de « Société de Gymnastique L'Alsace Lorraine ».

Le blog alsacelorraineromilly.fr rappelle l’existence d’une telle société à Romilly et retrace son histoire, de sa création à nos jours :

« au début de l'année 1907, M. le Curé BRAUX réunit toutes les bonnes volontés de ce patronage et les mit au courant d'un projet qui lui tenait à cœur : la constitution d'une société de gymnastique.

Les jeunes ne pratiquaient aucun sport. Le dessein de M. le Curé BRAUX était donc de leur permettre de dépenser leurs forces physiques dans des sections de gymnastique " à mains libres " ou " aux agrès ", et de les engager dans la Fédération que le Docteur MICHAUX venait de fonder en France (1898) sous le nom de Fédération Gymnique et Sportive des Patronages de France (F.G.S.P.F.).

(…) La tâche la plus facile et la plus urgente était de donner un nom à cette jeune société. Parmi ceux proposés, citons l'Altière, l'Abeille et l'Alsace-Lorraine. Ce fut ce dernier nom qui recueillit le plus de suffrages et qui fut adopté, et cela pour deux raisons : D'une part, ces deux provinces étaient toujours sous le joug allemand, et à cette époque de nombreuses sociétés en France s'appelaient " Alsacienne-Lorraine " ou bien " Alsace-Lorraine " en manière de protestation contre l'annexion de ce territoire français et en signe de fidélité au souvenir de cet arrachement. D'autre part, les membres présents à la fondation de la société étaient pour bon nombre d'origine Alsacienne ou Lorraine.

L'Alsace-Lorraine était née, sous la forme d'association régie par la loi de juillet 1901, avec parution au Journal officiel du 24 avril 1908.

(…) L'Alsace-Lorraine progressa rapidement en nombre et en qualité, et devint une des plus importantes sociétés de gymnastique de notre région
(…)
C'est en 1948, sous l'impulsion de son président, M. MOUROT, que l'Alsace-Lorraine décide d'élargir une fois encore ses activités en proposant aux jeunes de Romilly-sur-Seine des séjours vacances (agrément ministériel n° 2658 du 23 décembre 1948).
(…)
Coté sportif, l'Alsace-Lorraine fusionnera avec l'U.S.A.C.R., pour donner naissance à l'A.S.R. (Association Sportive de Romilly). L'organisation de séjours vacances deviendra de ce fait l'activité principale de l'association. Elle proposera d'ailleurs dès 1987 des séjours à la neige ouverts aux familles et aux ados.

Benoît Caritey dans Les politiques au stade: Étude comparée des manifestations sportives du XIX siècle ... évoque une autre société :

« La société de gymnastique d’Alsace-Lorraine, constituée à Paris en 1876 par des alsaciens ayant opté pour la nationalité française, se chargeait à sa façon de perpétuer le souvenir des provinces perdues : lors du traditionnel défilé des sociétés, son drapeau était voilé de crêpe noir en signe de deuil. Elle continua tout au long de la période à exprimer ainsi le refus de la perte de l’Alsace et de la Lorraine … «

Vous trouverez vraisemblablement d’autres informations dans les ouvrages suivants que nous ne possédons pas :

Documents pour servir à l'histoire de la gymnastique en France / Eugène Paz, 2016 -.

Frontières: gymnastique en Alsace et en Palatinat : 1860-1918 / conception Françoise Le Jalle ; musique originale Hubert Dennefeld ; réalisation Jean-François Moris, 1992.

• « Les sociétés de gymnastique catholiques en Alsace au temps du Reichsland (1871-1914) » dans Stadion, revue internationale d’histoire du sport, 1991.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact