Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > TRANSPORT DE CHATONS.

TRANSPORT DE CHATONS.

par LUDOVICUS, le 13/10/2017 à 17:13 - 1776 visites

S.V.P.
Comment, une mère chatte, fait elle exactement pour attraper et transporter dans sa gueule, ses petits, sans leur faire de mal, et , à priori ,sans enfoncer ses crocs dans leur petite fourrure ?
J'ai bien essayé d'observer la mimine de la maison, lorsqu'elle faisait cela, mais elle le fait si furtivement, n'aimant pas être dérangée à ce moment là- pas plus qu'un chat n'aime être dérangé ou observé, lorsqu'il fait ses besoin-, que je ne suis pas arrivé à voir cela avec précision ! Il est bien connu, que les matous, ont entre autres animaux, trente deux dents et deux dehors !!!!!! merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 16/10/2017 à 16:26

Bonjour,

La chatte qui transporte ses petits par la peau du cou les agrippe assez fermement avec sa gueule pour pouvoir les transporter rapidement, voire sauter en les tenant. Toutefois le chaton ne semble pas ressentir de douleur car cette prise enclenche (en principe) un comportement réflexe chez le chaton :

« Quand les chatons sont âgés de quelques jours, la mère peut les emmener ailleurs si elle a instinctivement des doutes sur le premier nid. Les chatons ont le réflexe particulier de se laisser saisir par la peau du cou, ce qui permet à la mère de s’éloigner rapidement et paisiblement sans attirer l’attention sur leur vulnérabilité : elle les prend avec sa gueule, et ils s’amollissent automatiquement et en oublient apparemment leur environnement jusqu’à ce qu’elle les dépose dans le nouveau nid où ils semblent désorientés, mais sans plus. […]

« Clipnose »

Contrairement à beaucoup de comportements puérils, chez certains chats, le réflexe de la mère consistant à transporter ses chatons par la peau du cou persiste jusqu’à l’âge adulte. Pour ces individus, ce geste peut servir de méthode douce pour calmer un chat craintif. La mère agrippe fermement le chaton par la peau du cou et, si le réflexe est enclenché, il peut sembler se mettre en transe, ce qui lui permet d’être pris et transporté ; son poids doit être supporté par l’autre patte. Les infirmières vétérinaires utilisent parfois une version mains libres en appliquant une rangée de pinces à linge sur la zone de la peau entre le sommet de la tête et les épaules. Ce faisant, elles peuvent examiner le chat sans qu’il soit trop tendu. »
Source : La vie secrète des chats, John Bradshaw


Ce réflexe acquis par le chaton pendant l’éducation maternelle est aussi un indice important d’une bonne socialisation :

« Le réflexe de portage est la posture caractéristique qu’adoptent les chatons lorsqu’ils sont pris par la nuque (comme le fait leur mère avec ses dents pour les transporter). Leur tête bascule sur le côté, leurs yeux sont mi-clos, ils ont l’air un peu hébété, leurs pattes antérieures se replient et pendent mollement, leurs pattes postérieures fléchissent également, leurs genoux remontent, et enfin leur queue vient se placer contre leur ventre. Le chaton se détend et ne bouge plus, il peut même s’endormir, sa sensibilité aux contacts est fortement diminuée.

S’il inhibe ses mouvements lorsqu’il est suspendu, c’est qu’il est capable de contrôler ses gestes. Cette réaction simple prouve donc ses compétences dans le domaine des autocontrôles. Le chaton sera a priori capable de maîtriser ses griffes et ses dents lors de séquences de jeu ou de combat, et de stopper les coups de patte ou les morsures selon les réponses de ses partenaires.

Si un chaton adopte cette position lorsque vous le prenez par le cou, c’est qu’il a bénéficié de soins maternels. Si, en revanche, il s’agite, écarquille les yeux, miaule, écarte les doigts et les pattes, cherchant à se soustraire à la prise, vous pouvez en déduire qu’il a eu une mère absente ou incompétente (trop jeune, trop stressée par ses conditions de vie…). Les mères qui portent peu ou mal leurs chatons n’entretiennent pas cette réponse, qui ne perdure pas.

En pratique, un chaton qui ne possède pas de réflexe de portage à six ou huit semaines ne devrait pas être placé dans un foyer avec des enfants jeunes ou des personnes dont la peau est vulnérable (malades ou personnes âgées). Il sera plutôt destiné à des propriétaires déjà expérimentés dans l’éducation de jeunes chatons, qui termineront le travail que la mère n’a pas pu – ou su – mener à terme. »
Source : Guide pratique du comportement du chat, Edith Beaumont-Graff, Nicolas Massal

« Le tonus musculaire passif des chatons est également identique à celui des chiots (tonus musculaire passif du chiot pendant la période néonatale).
Par contre, le réflexe de portage est un réflexe qu'on met en évidence chez le chaton.
• Lorsqu'il est transporté par la mère, le chaton est pris par le cou.
• Il se recroqueville, les membres et le dos fléchis, la queue sous le ventre, comme une poupée de chiffon.
Réflexe de portage
Le tonus des muscles fléchisseurs est supérieur à celui des extenseurs. Puis, comme chez le chiot, le tonus des extenseurs se développe, pour une coordination motrice plus efficace.
Le réflexe de portage subsiste jusqu'à 8 à 12 semaines pour permettre à la mère de transporter plus facilement ces chatons lors de danger !

Lors de l'adoption, ce test de portage est un test très efficace pour savoir si le chaton a été bien materné (choix d'un chaton). »
Source : vetopsy.fr
(voir aussi la fin de l’article de la clinique vétérinaire Calvisson/Villevieille : Mieux vaut prévenir que guérir !)


Pour finir, voici plusieurs vidéos montrant des mamans transportant leurs petits :










Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact