Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Recherche d'un poême japonais
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=72717
Page 1 sur 1

Paskalo [ 10/10/2017 à 21:20 ]

Bonjour, cher Guichet,

Dans la BD du regretté E.P. Jacobs, "Les trois formules du professeur Sato", planche 37 (1er tome), vignettes 7 et 9, le professeur Sato récite "un poème chinois du IXème siècle" qui commence ainsi :

"Pourquoi t'agiter ainsi, Ô mon maître..."

Connaîtriez-vous le poème originel d'où sont tirés ces vers ? En connait-on l'auteur ? Serait-il édité en français ?

En vous remerciant par avance !

Réponse attendue le 13/10/2017 - 21:10


bml_litt [ 12/10/2017 à 14:50 ]

Réponse du département Langues et Littératures éclairé par les lumières du Fonds chinois :

Bonjour,

Comme vous le savez (ou pas), la Bibliothèque municipale de Lyon possède une collection chinoise de grande ampleur. Nous avons donc fait appel à l’expertise de nos collègues du Fonds chinois afin de mieux répondre à votre interrogation sino-graphique et voici ce que nous apprenons :

pour connaître le nom de l’auteur de ce poème, il vous suffit d’aller deux vignettes plus loin où il est écrit « LI T’AI PO dit encore : ‘La vie est comme l’éclair fugitif, son éclat dure à peine le temps d’être aperçu… Alors, à quoi bon tourmenter son existence ?...’ »

L’auteur est Li T’Ai po, transcription alors en usage du nom du poète Li Bai (ou Li Bo, ou bien encore Li Po, en chinois 李白), né en 701, mort en 762, célèbre poète qui vécut pendant la dynastie chinoise des Tang (618 - 907).

Nos recherches n’ont malheureusement pas permis de retrouver qui était le traducteur de ce poème, ni le poème sous sa forme chinoise. Nous continuons les recherches et vous tiendrons informé dès qu’elles auront abouti.

Merci encore au Fonds chinois ! (et n’y voyez aucun clin d’œil malicieux avec le célèbre album La Marque jaune de Blake et Mortimer !)

Réponse attendue le 16/10/2017 - 14:10