Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Sémiologie de l'espace

Sémiologie de l'espace

par lilie rose, le 26/09/2017 à 14:09 - 532 visites

Bonjour,

J'aimerais savoir en quoi consiste la "sémiologie de l'espace" ?

Merci pour votre réponse!

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 28/09/2017 à 10:33

Bonjour,

Comme l’explique simplement la notice publiée sur wikipedia – dont voici un extrait-, la sémiologie de l'espace est une discipline qui recouvre à la fois la sémiologie au sens large du terme et l'urbanisme tant dans la théorie que la pratique. La sémiologie telle qu'elle est définie par Ferdinand de Saussure est « la science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale ». Elle est donc appliquée non seulement au langage et à la linguistique mais aussi à l'art, à l'image, à l'architecture et au design conçus comme langages.
La sémiologie de l'espace se fonde sur le principe d'une saturation de l'espace urbain par des signifiants qui peuvent être lus comme un langage et donc comme porteur de sens.

Dans le document pdf L’approche sémiologique, Jean-Claude Domenjoz indique que « Le terme «sémiologie» peut être défini, en première approche, comme la théorie ou la science des signes (du grec séméion «signe» et de -logie du grec –logia «théorie», de logos «discours»). On peut faire remonter le terme de sémiologie jusqu’à l’Antiquité grecque où l’on trouve une discipline médicale qui vise à interpréter les symptômes par lesquels se manifestent les différentes maladies (la séméiologie ou symptomatologie). Il semble que, dans le domaine de la philosophie, la problématique du signe apparaisse formellement en Occident chez les Stoïciens (IIIe siècle av. J.-C.) dans la théorie du syllogisme comme reliant le mot à la chose (entité physique, événement, action). Le philosophe John Locke (1632-1704) est le premier à utiliser le terme de sémiotique (sémiotikè) au sens de «connaissance des signes» et à envisager l’importance pour la compréhension du rapport de l’homme au monde de ce domaine d’étude.

En France, le terme de «sémiotique» est le plus souvent employé dans le sens de «sémiotique générale», alors que l’emploi du terme «sémiologie» renvoie tout à la fois à des sémiotiques spécifiques (par exemple, la sémiologie de l’image envisagée comme théorie de la signification de l’image) et à leurs applications pratiques (la sémiologie de l’image comme analyse de documents utilisant les moyens de la sémiotique)

Qu’est-ce alors que la sémiologie ?
La sémiologie (ou sémiotique) tend à se construire comme une science de la signification qui vise à comprendre les processus de production du sens, dans une perspective synchronique. Celle-ci apparaît comme un métalangage qui se définit plus par sa démarche que par son objet, puisque tout fait ou phénomène est susceptible d’être envisagé en tant qu’il peut fonctionner comme configuration signifiante, donc dans une perspective sémiotique. A son niveau le plus élevé, la sémiotique est essentiellement transdisciplinaire, dans la mesure où son champ concerne la compréhension de phénomènes relatifs à la production du sens dans ses dimensions à la fois cognitive, sociale et communicationnelle. Elle se présente alors plus comme un domaine de recherche que comme une discipline en soi possédant une méthodologie unifiée et un objet précis…

La sémiologie de l’espace peut donc être appliquée dans divers domaines.

Pour ce qui est du théâtre, Patrice Pavis dans Vers une théorie de la pratique théâtrale: Voix et images de la scène explique :
« La sémiologie de l’espace et la pratique théâtrale qu’elle décrit sont bien connues puisque, depuis al reconaissance de la mise en scène, elles règnent sans partage sur la théorie et sur la scène. Depuis le naturalisme et le symbolisme jusqu’au réalisme critique brechtien, l’espace est considéré comme le cadre de référence à l’intérieur duquel s’inscrivent la mise en scène et le sens. Pour le naturalisme pa exemple, l’espace est même le seul milieu où l’homme évolue et où il s’inscrit dans els déterminismes sociaux. Avec Brecht, on en arrive à un autre sommet de la spatialisation, puisque la mise en scène est chargée de visualiser les relations sociales des personnages en soulignant leur gestus ou l’arrangement fondamental des figures scéniques … ».
Nous vous laissons poursuivre la lecture.

La sémiotique de l’espace est aussi appliquée à l’architecture et plus largement à l’urbanisme. Pour vous faire une idée de ce concept, nous vous laissons parcourir :

Lire l'espace, comprendre l'architecture: essais sémiotiques / par Manar Hammad.
La sémiotisation de l’espace
Esquisse d’une manière de faire
par Manar Hammad

Vous pourrez poursuivre en creusant du côté de la littérature :
Sémiotique et sémantique de l’espace dans l’œuvre de Kateb Yacine, Nedjma
La littérature et l’espace par Antje Ziethen, . Arborescences, numéro 3, Juillet, 2013.

Bonnes lectures
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact