Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > évolution des monnaies

évolution des monnaies

par Miloc, le 13/09/2017 à 23:46 - 2180 visites

Existe-il un document qui répertorie l'évolution de diffèrentes monnaies sur plusieurs siècles et donneraient leurs valeurs par rapport à une unité constante ou encore une idée du pouvoir d'achat qu'elles donnaient à travers le temps ?

Par exemple un livres tournois du milieux du XVIème valait environ X euros de 2016, et représentait environ X heures de travail pour un manœuvrier, ou X repas dans une auberge moyenne, le budget de l'Etat était de X livres tournois... Ce pour différentes monnaies (écu, louis d'or, florins, livre, franc ancien, franc nouveau...) et a travers les époques.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 16/09/2017 à 12:09

Bonjour,

Le Guichet du savoir a répondu à de nombreuses questions concernant l’évolution des monnaies, de leur valeur, et leur conversion en monnaie actuelle :
- Je recherche des informations sur la valeur des choses, le pouvoir d'achat et de le coût de la vie au XXe siècle et durant les siècles passés.
- Existe-t-il des moyens de comparaison pour connaître la valeur du ducat? (prix du pain par rapport à la journée de travail par exemple).
- Pouvez-vous m'indiquer les valeurs respectives du franc en 1840, 1860, 1900 ? De même, la valeur de la livre (France) de 1700 par rapport à l'Euro actuel ?
- Comment savoir, par exemple, le prix du pain sous louis xviii ou encore du calèche? Y a t-il un ouvrage ou un site répertoriant ce genre d'information?
- Peut-on savoir l'équivalence (même approximative) d'une livre tournois de 1525 en euros ? Peut-on connaître l'équivalence d'un écu de 1657 en euros ?

Concernant la « livre tournois », Dominique Lacoue-Labarthe, dans son article consacré à cette monnaie, paru dans l’Encyclopædia Universalis, apporte les précisions suivantes : « La livre tournois, qui apparaît en France au XIIIe siècle, est l'unité de compte qui prévaut tout au long du Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, avant que le franc ne devienne, en 1795, l'unité monétaire française. Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, les transactions qui donnent lieu à des paiements se règlent en monnaie métallique, par remise de pièces de monnaie de la main à la main. Le régime monétaire fixé par le pouvoir royal, qui règle la définition de la monnaie, la fabrication, l'émission et la circulation des pièces, repose sur une distinction entre trois concepts : l'unité monétaire, l'unité étalon et l'unité de compte.
L'unité monétaire (gros, agnel, teston, pistole, écu, louis, etc.) est représentée par des pièces de monnaie frappées, qui circulent sans mention matérialisée de leur valeur. L'unité étalon est double : l'argent et l'or sont en effet les métaux avec lesquels sont réalisées les espèces. Enfin, l'unité de compte, la livre tournois et ses divisions, le sol (ou sou) et le denier, est un système de nombres qui exprime les valeurs et les prix des marchandises. »

En raison de cette complexité, la valeur de la livre tournois a fluctué au cours des siècles.

Plusieurs sites proposent des tableaux d’équivalence entre la livre tournoi et d'autres monnaies anciennes en telle année, et la valeur de l’euro au XXIème siècle :
- Discussion : Livre tournois – Wikipedia
- La valeur de l’argent et des choses à travers les âges
- De la valeur des choses dans le temps
- Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle – Histoire P@ssion
Néanmoins, leurs auteurs soulignent souvent la difficulté de déterminer un taux de conversion stable, et rappellent qu’il s’agit d’hypothèses.

Vous serez probablement intéressé par l’article Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires publié sur le site Histoire P@ssion, qui permet de se faire une idée du pouvoir d’achat associé à une livre tournois : « Etablir des statistiques, comme le fait l’INSEE pour les prix d’aujourd’hui, sur l’évolution des prix sous l’Ancien Régime, est un exercice parsemé d’embuches, en raison de la fluctuation des unités de mesure dans l’espace et dans le temps.
Mais en fouillant dans les archives, on trouve beaucoup d’informations sur le prix des choses. D’où l’idée de reconstituer des "paniers de la ménagère" qui permettent d’avoir une vision panoramique des prix au fil des siècles.
Il faut cependant rester prudent dans l’interprétation de ces données, car le prix d’une chose n’est pas seulement sa valeur en livres et sols. Il y a d’autres paramètres à prendre en considération, dont la structure des dépenses familiales dans un mode vie différent, la fiscalité, etc. »

Dans Le franc, histoire d'une monnaie de René Sédillot (1953), vous trouverez de nombreux tableaux récapitulatifs des équivalences de la livre tournois en grammes d'argent fin, en grammes d'or fin. Pour le règne de François 1er, la première émission de 1515 est donnée à l'équivalence de 18 grammes d'argent fin, la dernière de 1541 est donnée à 16,01.

Dans un article intitulé Système monétaire et comptable, la BNF évoque la complexité du système monétaire basé sur la valeur des métaux [/url] : « Au XIVe siècle les différents types d'espèces en circulation se diversifient au point de constituer, à la suite de mutations, un système monétaire en quelque sorte tri métallique : aux traditionnelles pièces d'or et de bon argent ("monnaie blanche") s'ajoutent les espèces de billon, monnaies faites d'un alliage d'argent et d'une forte proportion de cuivre. Par ailleurs était apparue une monnaie non métallique : la lettre de change.
Du point de vue économique et assez schématiquement, les monnaies d'or et les lettres de change sont plutôt utilisées pour le grand commerce et la haute finance, l'argent ("monnaies blanches") pour le commerce régional et le billon ("monnaies noires") pour le marché local et les achats courants. »

Face à cette situation, d’après nos recherches, il n’existe pas de « document qui répertorie l'évolution de différentes monnaies sur plusieurs siècles et donneraient leurs valeurs par rapport à une unité constante ou encore une idée du pouvoir d'achat qu'elles donnaient à travers le temps ». Les informations trouvées n’émanent pas d’institutions officielles et ne sont pas validées par des historiens. Historiens professionnels et amateurs soulignent la difficulté de convertir avec précision et certitude la monnaie de telle époque en valeur actuelle.

Pour aller plus loin :
- La valeur des biens, niveau de vie et de fortune de nos ancêtres / Thierry Sabot (2012)
- Le Moyen-Age et l'argent / Jacques Le Goff (2010)
- Histoire morale et immorale de la monnaie / René Sédillot (1989)
- Histoire financière de l'antiquité à nos jours / Gabriel Ardant (1976)
- Monnaies du moyen-âge / Philip Grierson (1976)

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact