Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > rien à voir avec le réchauffement climatique

rien à voir avec le réchauffement climatique

par Fabien Ginisty, le 30/08/2017 à 11:47 - 1625 visites

Bonjour à vous, o guichet,

Je me demande comment nommer cette tendance d'un système donné à tendre vers deux caractéristiques qui les oppose...
pour les partis politiques : gauche, droit ; républicains, démocrates...
pour les sociétés : prolétariat, bourgeoisie, etc.

Doit-on parler de bipolarisation, ou de polarisation ?
Pourriez-vous me donner la différence entre les 2 termes ?

En vous remerciant,
o, guichet,

Et bon appétit
Fabien Ginisty.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 31/08/2017 à 10:21

Réponse du département Société

Bonjour,

Effectivement, ces termes sont voisins et la nuance semble subtile. Néanmoins les spécialistes de la science politique s’accordent sur une distinction.

Commençons d’abord par des définitions tirées du Petit Larousse.
Bipolarisation : « Tendance au regroupement des forces politiques d’une nation en deux blocs ».
Polarisation (terme d’abord scientifique appliqué à la physique, à l’électricité, …) : « Action de concentrer en un point des forces, des influences ».

A première vue, la bipolarisation concerne donc une séparation en deux points distincts tandis que la polarisation fait référence à une concentration, en un centre donc.

Le dictionnaire de Mokhtar Lakehal donne une définition politique de la bipolarisation :
« Existence de deux pôles antagonistes historiquement marqués ou qui apparaissent après un éclatement du consensus politique. Chacun des pôles attire vers lui un ou plusieurs partis de même famille idéologique ou apparentés. Le pôle est construit à partir de quelques dénominateurs communs et parfois n’a pas d’autre objet que de conquérir le pouvoir suprême (élection présidentielle), afin de partager les responsabilités ministérielles et les responsabilités entre les partis de la coalition ».
Dans Dictionnaire de science politique, L'Harmattan, 2009.

De plus, les spécialistes s’accordent pour désigner le phénomène de polarisation politique comme le regroupement autour de forces antagonistes, en l’occurrence les extrêmes.

Il s’agit donc bien, dans le cadre de votre question, de bipolarisation.

Il paraît néanmoins intéressant de préciser qu’il n’en a pas toujours été autant… La bipolarisation politique française est en réalité tout à fait récente : « contrairement à une idée reçue, la bipolarisation droite-gauche n'est pas une donnée intangible de la vie politique française. Elle ne s'est imposée que depuis le milieu des années soixante-dix. Aux élections municipales de 1971 comme aux élections législatives de 1973, il existe un véritable centre à équidistance de la droite et de la gauche. Puis, à partir des élections municipales de 1977 et des élections législatives de 1978, la bipolarisation s'est imposée, comme le montre l'évolution du nombre de duels et de triangulaires au second tour des élections législatives entre 1973 et 1978. Cette bipolarisation se traduit par l'union de la gauche et l'alliance de la majorité du centre (à l'exception des radicaux de gauche) avec la droite. Dans le contexte de la guerre froide, le clivage droite-gauche est alors fondé sur la question de l'alliance avec le Parti Communiste Français (PCF) ».

Nous vous invitons à consulter l’article en ligne La bipolarisation de la vie politique française de Laurent Boissieu d'où est tiré cet extrait.

Les ouvrages suivants peuvent également apporter un éclairage pertinent sur la question :

De Gauche ou de droite ? par Sylvain Bosselet
"L'essai interroge l'histoire, la philosophie et la psychologie pour expliquer le sens profond de la distinction gauche-droite et répertorier leurs valeurs respectives".

Gauche-droite, genèse d’un clivage politique sous la direction de Jacques Le Bohec et Christophe Le Digol
"Les auteurs tentent de dénaturaliser le clivage gauche/droite en pointant sa construction historique et sociale depuis la fin du XVIIIe siècle, ils remettent en cause son universalité et sa réalité hors de France en notant ses variations. Cette étude fait du clivage gauche/droite non plus un principe d'analyse mais un produit de l'histoire à étudier".

Les extrêmes politiques par Uwe Backes
« Cet ouvrage interroge la notion d'extrémisme politique au fil de l'histoire et des auteurs qui se sont penchés sur cette question, dans la lignée d'Aristote. »

Et pour aller encore plus loin :
L’article « De quand date le clivage gauche-droite en France ? » par Marc Crapez dans la Revue française de science politique de février 1998.
« Clivage droite-gauche » par Etienne Schweisguth dans le Dictionnaire du vote chez les PUF en 2001.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact