Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Hôtel indépendant et booking.com

Hôtel indépendant et booking.com

par mike, le 29/07/2017 à 14:40 - 1024 visites

Bonjour,

Client d'un hôtel indépendant dont le gérant se désespère de constater que d'année en année ses propres clients passent de plus en plus par booking.com pour retenir dans son établissement leur sejour au même prix qu'il les leur propose ( mais avec 20% de commission en moins...) :

Y aurait-il une stratégie permettant d'éviter ce phénomène pour l'hôtelier indépendant tout en lui permettant d'optimiser son taux de remplissage sans se brouiller avec sa propre clientèle ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 01/08/2017 à 15:10

Bonjour,

Booking mais aussi Trivago, Expedia, Tripadvisor... depuis plusieurs années les OTA (online travel agencies) sont devenus des acteurs incontournables du tourisme mais asphyxient peu à peu les professionnels de l'hôtellerie à coups de commissions importantes et de pratiques commerciales parfois agressives.
Comment remédier à cela ? Sensibiliser les usagers et les inciter à réserver sans intermédiaire ?

Votre ami hôtelier pourrait peut-être adhérer à des plateformes de réservation en direct comme Pilgo ou Fairbooking pour s'affranchir des centrales de réservation :

" FairBooking est une initiative d’hôteliers qui souhaitent proposer une alternative aux centrales de réservation en ligne. Lancé en mai 2013, Fairbooking est devenu une communauté de milliers d’adhérents professionnels et consommateurs qui propose de rétablir un contact direct et humain entre hébergeurs et clients. L’objectif est de préserver l’emploi et l’investissement des établissements qui reversent entre 15 % et 30 % de commission à ces intermédiaires.
FairBooking est un programme de l'association à but non lucratif RéservationEnDirect.
Les clients adhérents bénéficient d’un bon plan responsable : 5 % à 10 % de réduction ou un petit-déjeuner, un surclassement, etc.
Le site Internet n’est pas une centrale de réservation mais un outil de recherche et de sélection qui facilite la mise en relation directe avec l’hébergeur choisit. Le site Internet est financé grâce aux adhésions annuelles de chaque professionnel qui varie de 150 € à 400 € selon la taille des établissements, soit 150€ + 2€ par chambre construite (par an).
Contrairement aux grandes centrales de réservation en ligne, le classement des hébergeurs ne se fait pas en fonction d’un taux de commission mais bien selon les critères définis par les internautes eux-mêmes "


Autres articles sur le sujet :

- Fairbooking poursuit le combat face à Booking.com et consorts / EMMANUEL GUIMARD - Les Echos, no. 22437 - mercredi 3 mai 2017, p. 24
- Comment le Petit Poucet Pilgo ose défier Booking / Linda Lainé - L'écho touristique - 10 mars 2017
- Réserver un hôtel sur Internet devient un acte militant / PINTO GOMES Paula - La Croix, no. 39920 - Art de vivre, samedi 28 juin 2014, p. 26
- Comment libérer les hôtels des griffes de Booking, Trivago et consorts ? / Etienne Wery - Droit et technologies - 21/06/2017
- Les hôteliers pris à la gorge par les plateformes / Pierric Marissal - l'Humanité - mardi 14 février 2017
- Booking, comment le géant du voyage fait sa loi / - Capital - 20/07/2017

Voici un comparatif (plutôt ancien malheureusement) de plusieurs plateformes de réservation en direct : Les plateformes collaboratives pour votre Hôtel.

La solution pour les hôteliers serait de prendre le virage du numérique en proposant un site internet attractif et dynamique :
"En développant la dimension émotionnelle, l’hôtelier propose plus qu’une chambre, une expérience. « Les sites doivent être immersifs, avec des photos voire des vidéos réalisés par des professionnels, à même de valoriser un Spa ou une salle de restaurant, accompagnées de textes personnalisés, régulièrement mis à jour. »
L’offre doit aussi vivre avec les saisons. « Une chambre ne peut pas afficher le même prix toute l’année. Il faut faire des promos, des packages », conseille Thomas Yung. Bien sûr, le site doit être responsive design sachant que de 15 à 20 % des réservations se font déjà sur smartphone ou tablette.
L’hôtelier ne peut pas non plus se contenter d’avoir un site web irréprochable et sexy, il doit mener sa propre stratégie numérique. Ce qui suppose de reprendre la main sur la data. C’est en disposant de sa propre base de données, qu’il pourra mener des actions de marketing de type crosselling ou upselling. A travers des questionnaires par e-mail ou des formulaires en ligne, l’hôtel va collecter des informations avant le séjour - Comment nous avez-vous connu ? Choisi ? – et après – êtes-vous satisfait des prestations de l’hôtel ? [...]
Entre deux séjours, il faut entretenir la flamme au travers des réseaux sociaux. Marc Bergère cite, en exemple, l’hôtel Tigmizade Marrakech qui sait habilement fédérer une communauté au travers de sa page Facebook. « En attendant les Bots sur Facebook Messenger qui offriront un nouveau canal de relation client »."
source : Les hôteliers indépendants n’abdiquent pas face à Booking et Airbnb

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact