Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les éléphants aiment-ils le chocolat?

Les éléphants aiment-ils le chocolat?

par Babarette d'York, le 12/05/2017 à 10:38 - 3184 visites

Bonjour,

Je me demandais si les éléphants avaient un goût particulier pour les feuilles et les fruits du cacaotier. Ont-ils un palais qui en fait la distinction avec les bananes par exemple? Les cultivateurs de cacao ont-ils à craindre que les éléphants ne mangent leurs récoltes?

Merci de votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 15/05/2017 à 11:29

Bonjour,

Les éléphants mangent bien le cacao, ce que confirment ces sources :
La forêt des hommes: terroirs villageois en forêt tropicale africaine, Willy Delvingt
Économie et impact de l'agriculture itinérante Badjoué, Pauwel de Wachter

Les « visites » de pachydermes dans des plantations peuvent avoir des conséquences catastrophiques, voire dramatiques, au point de nécessiter leur déplacement. Toutefois ces incidents seraient plutôt imputables à la destruction de leur habitat naturel qu’à leur goût prononcé pour les produits cultivés :

« A l'origine, ces pachydermes vivaient paisiblement dans le parc national de la Marahoué, grignoté petit à petit par l'agriculture. Puis "la brousse a été dévastée, les animaux ont fui le parc. Progressivement, ils sont arrivés ici", raconte Ibo Nahonain, le chef du village de Tapéguhé, à la sortie de Daloa.

La vie commune avec des quadrupèdes de cinq tonnes fonctionne bon an mal an. "Parfois, ils arrivent à 100 mètres du village. Tout le monde sort pour les contempler", se souvient M. Nahonain. Avant de poursuivre : "Mais les femmes et les enfants qui se déplacent au champ y vont la peur au ventre."

"Les éléphants dévastaient nos plantations, acquiesce Aristide Sery Brito. Chez moi, ils sont passés trois jours d'affilée. Ils ont gâté mes pieds de cacao, mes pieds de bananier, dévasté une partie de mes ignames."

Ailleurs, trois personnes meurent, bousculées par des pachydermes et d'autres sont blessées. L'un des deux occupants des lieux doit partir. Le gouvernement ivoirien décide de relocaliser les animaux dans le parc national d'Azagny, une zone de 20.000 hectares de forêt primaire, à 400 kilomètres au sud.

"En déplaçant ce troupeau d'éléphants, on joue un rôle de conservateur. Et en même temps, on s'assure du bien-être et de la sécurité des populations", estime Elvire-Joëlle Mailly, directrice de la faune au ministère des Eaux et Forêts. Sur plusieurs milliers d'éléphants recensés auparavant, à peine quelques centaines déambulent encore en Côte d'Ivoire, selon le ministre ivoirien de l'Environnement. »
Source : Opération survie pour des éléphants déplacés en Côte d'Ivoire, sciencesetavenir.fr


Même si cette information ne concerne pas le cacao, notons que les amateurs de café peuvent déguster avec délice ( ?) un café original, infusé à partir des grains gobés par les éléphants thaïlandais et récupérés de leurs excréments le lendemain. Le goût unique est attribué au processus digestif des animaux :

« «Quand un éléphant mange des grains de café, son acide gastrique décompose la protéine qu'on retrouve dans le café, ce qui est un facteur essentiel de son goût amer, explique Blake Dinkin, qui a consacré 300 000 $ US au développement de son café. On en obtient une tasse de café au goût très doux, sans l'amertume du café ordinaire.»
Le produit final est semblable au kopi luwak, un autre café exceptionnellement dispendieux qui est tiré des excréments de la civette asiatique. Mais l'estomac énorme de l'éléphant lui donne un avantage.

L'éléphant est la mijoteuse du monde animal. Il met de 15 à 30 heures pour digérer les grains - qui mijotent avec des bananes, de la canne à sucre et d'autres ingrédients de l'alimentation végétarienne de l'éléphant -, produisant un café aux arômes fruités et du terroir incomparables, affirme l'homme de 42 ans, qui s'est déjà intéressé au kopi luwak.

«Ma théorie est qu'une fermentation naturelle se produit dans l'estomac de l'éléphant, a dit M. Dinkin. Cette fermentation donne un goût qu'on ne retrouve pas dans d'autres cafés.»

Le directeur du refuge qui abrite les éléphants admet avoir accueilli l'idée avec scepticisme au départ.

«Ma première idée a concerné la caféine - je me suis demandé si ça allait exciter les éléphants ou s'ils allaient développer une dépendance, affirme John Roberts, directeur de la Golden Triangle Asian Elephant Foundation. Mais on dirait bien que ça ne nuit pas du tout aux éléphants.»

Ce refuge pour éléphants rescapés reçoit maintenant huit pour cent des ventes totales du café Black Ivory, de l'argent qui sert à financer les soins de santé des animaux. »
Source : Du café excrété par des éléphants thaïlandais vendu 50$ US la tasse, lapresse.ca


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact