Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les villages en xxxville

Les villages en xxxville

par nicotifou, le 09/05/2017 à 11:10 - 2827 visites

Dans de nombreuses régions de France beaucoup de villages ou lieux-dit (voire même communes) ont leur toponyme qui finit en ville. Quel est l'origine de ce fait si répandu ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 11/05/2017 à 09:29

Bonjour,
«La racine la plus productive en France est sans doute weik, qui dans les langues indo-européennes désignait le clan, le groupe au-dessus de la famille. De cette racine, le grec a tiré oikos, qui était la maisonnée, à la fois maison et groupe familial élargi aux serviteurs et aux biens. De là, viennent les « éco » : économie, écologie, etc. Le latin en a tiré vicus comme groupements de maisons, à la campagne comme en ville. Ce vicus transparaît clairement dans quantité de noms de communes se terminant en –vic, vicq, ainsi que –vy. De la même source proviennent la villa, qui pour les Romains était un domaine rural ou une maison suburbaine ; et villare comme groupe de maisons. De ces origines viennent par extension nos villages et nos villes, ainsi qu’en toponymie les éléments ville, vilar, villar, villaret, villers, villiers […] La liste des noms en Ville- et -ville ou vic et leurs dérivés est interminable et comprend des centaines de noms de communes. »
Trésor du terroir, Roger Brunet.

Selon plusieurs auteurs, la majorité des noms de lieux en -ville se trouvent dans le Nord de la France et sont alors des composés germano-romans.

« Tout en établissant leur domination sur l’ensemble de la Gaule, les Francs abandonnèrent progressivement leur langue pour adopter celle des vaincus. Le mode de composition le plus fréquent consiste à faire précéder un appellatif roman (curtis, villa, villare, monte, ponte, valle) d’un anthroponyme d’origine germanique. […] L’évolution sémantique de villa s’est probablement produite très tôt. Du sens classique de « demeure ou maison de campagne » (villa rustica ), villa est passé à celui de « ferme », le domaine rural dans son ensemble, puis de « village ». Son emploi dans la toponymie est extrêmement répandu, mais sa zone d’intensité correspond également au Bassin parisien, à la Beauce, à l’Artois, la Picardie, la lorraine et la Normandie. Le nom en –ville le plus ancien de la Normandie est Bourville (Seine-Maritime, Bodardi villa 715) ; mais il s’agit là d’une exception, la plupart des formations de ce type ayant été créées au Xe et XIe siècles ; « et il semble même que le terme ville ait été utilisé avec empressement par les envahisseurs eux-mêmes dans toute leur aire de pénétration, si bien que les noms en –ville restèrent en faveur en Normandie peut-être plus tard que dans les autres provinces françaises » (Beaurepaire 1981 : 30). »
L’auteur donne ensuite une liste de noms composés en –ville avec des anthroponymes d’origine germanique.
Source : Les noms des lieux en France, Stéphane Gendron


« Il y a deux sortes de noms de villages (toponymes) d’origine nordique : les noms entièrement Viking, par exemple, Écaquelon et les noms se terminant en « ville » et dont la première partie est un nom Viking, en général un nom d’homme, par exemple Appeville. »
Le vocabulaire normand d'origine scandinave, Gilles Mauger

« L'influence viking est plus visible dans la toponymie des villes et lieux.
Principalement les noms qui se terminent par ville, nombreux en Normandie surtout en Haute-Normandie. Ville vient du latin villa : le domaine rural. Les Vikings ont souvent renommé des lieux qui tiraient leur nom d'une paroisse. Omonville-la-Petite, dans La Hague, vient d'Osmund ou Osmundus, un chef viking. Mais aujourd'hui encore des habitants continuent de parler de Saint-Martin (du nom du patron de la paroisse), pour citer Omonville. Gonulfr a donné Gonneville ; on retrouve là le nom d'un Viking associé à ville.

Parlez-vous Viking sans le savoir ?, Ouest-France, 06/2013, en ligne

« Les noms terminés en -ville passent assez souvent pour caractéristiques de la Normandie. Encore faut-il s'entendre. En fait, ce suffixe n'est pas particulier à notre pays, loin s'en faut ; en outre, il n'est pas répandu sur tout le territoire normand où cependant il semble lié à l'aire de colonisation noroise tout en étant d'origine latine. Telle est la complexe vérité qui semble ressortir d'un examen de son étymologie et de sa distribution géographique. Le mot ville est un honnête vocable latin. Après avoir primitivement désigné la maison de campagne, villa s'appliqua sous l'Empire au domaine rural puis, aux VIIe et VIIIe siècles, au village formé autour de ce domaine. Ce n'est que plus tard qu'apparurent les sens de quartier neuf et enfin de ville tel que nous l'entendons aujourd'hui. (Dauzat). […] En fait, l'immense majorité des noms de lieux en -ville comporte comme premier terme un nom d'homme germanique, fondateur ou détenteur du domaine devenu village. Il s'en suit que cette terminaison, essentiellement latine dans son origine, jalonne dans la Gaule du Nord la zone d'influence germanique, franque la plupart du temps. »
Principaux types toponymiques de la Normandie, Fernand Lechanteur, supplément aux Annales de Normandie, 1952, n°1

Voir aussi cette précédente réponse du guichet : Noms de villes normandes en –ville, dont les liens ne sont plus très à jour mais qui arrive aux mêmes conclusions.

Très bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact