Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > profession et grande profession du régime écossais rectifié

profession et grande profession du régime écossais rectifié

par Georgius, le 04/05/2017 à 19:55 - 877 visites

bonjour, je suis à la recherche de rituels et touts documents ayant trait à la profession et la grande profession du régime écossais rectifié.
merci de me dire les sources ou je peux les trouver.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 06/05/2017 à 15:21

Bonjour,

" Lors de la réforme opérée à Lyon, en 1778, les classes de l'Ordre intérieur avaient été simplifiées [...]. En particulier, la distinction entre le Chevalier "ordinaire", si l'on peut ainsi s'exprimer, et le Chevalier Profès, avait été supprimée.
Toutefois, au-delà des réformes rituelles officiellement approuvées par le Convent et la rédaction des deux textes fondamentaux du Régime (le Code maçonnique des Loges réunies et rectifiées et le Code général des règlements de l'Ordre des CBCS), une innovation bien plus considérable, mais nulle part documentée dans les Actes du Convent, avait été introduite : l'Ordre des Grands Profès.
Réservée à un tout petit nombre d'élus, parmi lesquels Willermoz introduisit tout d'abord son cercle rapproché, cette classe suprême fut d'emblée conçue comme le cénacle choisi où serait préservée la doctrine Coën appliquée à la maçonnerie, et où se constituerait la phalange secrète qui, sans paraître en tant que telle, s'assurerait de la pérennité des principes spirituels du Régime, à tous les niveaux de l'Ordre rectifié.
En divers lieux où le RER était établi, un « Collège Métropolitain » de Grands Profès était ainsi créé. Chaque Collège comprenait trois officiers : le Président, le Dépositaire - gardien des rituels et des instructions -et le Censeur - chargé de sélectionner les candidats. Avant la Révolution, il y eut ainsi des Collèges à Lyon, Strasbourg, Chambéry, Grenoble ou Montpellier.
La réception en elle-même, telle qu'elle se pratiqua dès l'origine, n'a rien de mystérieux puisqu'on en trouve les manuscrits à la bibliothèque municipale de Lyon, dans le fonds Willermoz. Ces textes ont d'ailleurs été publiés une première fois avant la dernière guerre dans un ouvrage de Paul Vulliaud, Joseph de Maistre Franc-Maçon, pour le texte de la Profession et, pour le texte de la Grande Profession, une transcription a été publiée en appendice du grand livre d'histoire du RER de Le Forestier, dans l'édition procurée par Antoine Faivre en 1970.
La cérémonie de réception était extrêmement simple : les Frères membres du Collège s'asseyaient en cercle, on disait une prière pour l'ouverture des travaux puis on introduisait dans l'assemblée le récipiendaire et on lui délivrait le long discours d'instruction, dont on lui demandait ensuite de prendre une copie unique qu'il ne devait jamais donner à personne d'autre. On pouvait alors fermer le Collège par une autre prière. Les thèmes du discours changeaient entre la Profession et la Grande Profession, mais la procédure d'ensemble demeurait la même.
Avant la Révolution, environ 70 personnes, en France, en Allemagne, en Italie, ont été reçues Profès et Grand Profès - quelques-uns n'ont jamais franchi la seconde étape. Malgré la modestie relative de ces effectifs, le secret impénétrable où la Grande Profession devait demeurer enclose fut éventé assez tôt... "
source : Le rite écossais rectifié / Roger Dachez, Jean-Marc Pétillot


Le Dictionnaire de la Franc-maçonnerie propose également une notice assez complète sur la Grande profession en pages 532 à 534.


Vous trouverez les Instructions de ces deux cérémonies dans Templiers et chevalerie spirituelle des hauts grades maçonniques : rituels et instructions secrètes de Maîtres Écossais, Écuyers, Chevaliers, Profès et Grands Profès / Hugues d'Aumont
page 167 : Instruction pour la réception des Profès
page 212 : Instruction secrète des grands Profès
Il s'agit d'un document à demander au 2e étage de la Bibliothèque de la Part Dieu, à la banque de distribution du silo de stokage.


Vous pouvez aussi consulter Rite Ecossais Rectifié. Rituel pour le Travail en Loge de Maître. Version de 1778 revue pour La Triple Union de Marseille. Suivi du Rituel de Réception des Chevaliers Profès du Temple / Notes de Christian Guigue.
Ce document est conservé au Fonds Ancien de la Bibliothèque de la Part Dieu, de même que le fonds Willermoz.

Jean-Baptiste Willermoz est un franc-maçon lyonnais qui joua un rôle important dans la constitution des systèmes de hauts grades maçonniques de la fin du XVIIIe siècle en France et en Allemagne.
Le traitement du fonds Willermoz de la bibliothèque municipale de Lyon n’est pas achevé.
Nous ne disposons pour l’instant que d’un inventaire succinct que vous trouverez en pièce jointe.

Les travaux sur ce fonds ne manquent pas ; nous avons d’ailleurs répondu à de nombreuses questions le concernant. Nous vous laissons les consulter pour aller plus loin dans vos recherches :
- Origine du fonds à la BML
- Le grade de Profès
- La question de la bienfaisance chez Willermoz
- Rituels en français de la stricte observance templière
- Ms 5475 Fonds Willermoz

Bonne journée.

Pièces jointes:

Catalogue Fonds WILLERMOZ (inventaire sommaire).doc [147.5 Kio]
Téléchargé 77 fois
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact