Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > taux de purines dans l'alimentation

taux de purines dans l'alimentation

par daynite, le 18/04/2017 à 23:09 - 663 visites

Bonjour,
J'aimerais connaître le taux de purines d'aliments variés, que nous mangeons au quotidien et pourquoi pas avoir un petit classement d'aliments ayant un fort taux de purines. J'avais lu quelques part que l'asperge en contenait beaucoup. Est ce vrai ?
Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 20/04/2017 à 12:17

Bonjour,

Les aliments riches en purines doivent particulièrement être évités par les personnes souffrant d’hyperuricémie, ou sujets aux crises de goutte :

« La goutte est une forme d’arthrite qui touche près de 2% de la population et plus particulièrement les hommes. Elle provoque des crises de douleurs à une ou plusieurs articulations. Toutes les articulations peuvent être touchées, mais le plus souvent, l’articulation la plus touchée est celle à la base du gros orteil. L’articulation devient alors rouge violacé et enflée. Un taux anormalement élevé d’acide urique dans le sang, un état appelé hyperuricémie, est à l’origine de la goutte. L’acide urique est un déchet que le métabolisme du corps produit normalement mais lorsqu’il y a un surplus, l’acide urique se dépose «goutte à goutte» dans l’organisme sous forme de cristaux, entre autres dans les articulations. Ces dépôts déclenchent alors des réactions inflammatoires.
L’acide urique est le produit final de la dégradation des purines. Environ 65% des purines à éliminer chaque jour proviennent des cellules mortes du corps, et le reste (35%) provient des aliments ingérés. Il y aurait une forte association entre le syndrome de la résistance à l’insuline ainsi que l’hyperuricémie.
Le traitement nutritionnel doit donc se concentrer sur la diminution de la consommation des aliments riches en purines et l’amélioration de la sensibilité à l’insuline. Il est à noter que le régime sans purine n'est pas un traitement de la goutte, mais peut aider à contrôler les crises. »
Source : passeportsante.net

Voici les recommandations que nous trouvons dans l’ouvrage du Dr Laurence Plumey, Le grand livre de l'alimentation :

« L’alimentation à privilégier et à éviter en cas d’hyperuricémie

En plus du traitement médicamenteux souvent systématique, il convient de respecter les indications suivantes.

Eviter les aliments d’origine animale riches en purines

Heureusement, ce ne sont pas des aliments de consommation quotidienne très courante et donc les restrictions ne sont pas très pénibles à respecter :
- Les abats : ris de veau, rognon, foie, cervelle, langue, tripes, cœur,
- Les saucisses,
- Le gibier et le pigeon,
- Les extraits de viandes (type Bouillon Kub),
- Les viandes séchées (type viande des grisons),
- Les anchois, les sardines, le hareng.

Les purines d’origine végétale

Concernant les aliments d’origine végétale dont certains sont également riches en purines, ils ne sont pas déconseillés car leurs purines ne se transforment pas en acide urique. Il n’y a donc pas d’interdiction à consommer des légumes secs, des épinards, des choux, des asperges. Il en est de même du thé, du café et du cacao qui sont autorisés.

Eviter les aliments qui favorisent la synthèse de purines dans le corps

De nombreux acides aminés participent à la synthèse endogène des purines. Comme ils sont apportés par les protéines alimentaires, il est donc important de limiter la consommation de protéines dans la journée en respectant un apport maximal de 0,8g de protéines par kilogramme de poids corporel et par jour. Par exemple : un homme pesant 80kg ne devrait pas consommer plus de 65g de protéines par jour ; pour cela il faut éviter de manger deux entrecôtes dans la journée ! Une part de viande, poisson et œufs dans la journée suffirait presque. Le soir, mangez léger avec une faible quantité de ces types d’aliments. Il faut également éviter les aliments riches en glycocolle et en sérine (deux acides aminés très impliqués dans la synthèse des purines) comme la gélatine, les pieds de porc en gelée, la tête de veau, le fromage de tête, la galantine. Donc, vous l’aurez compris, il faut éviter de trop fréquenter le boucher-charcutier !

Boire beaucoup d’eau

Il faut en effet favoriser l’élimination urinaire d’acide urique en buvant chaque jour au moins 1,5 litre d’eau par jour. En période à risque élevé de déshydratation (grosses chaleurs, diarrhées, fièvre, sport intense), il faut augmenter cet apport et prévoir de boire environ 2 litres, voire plus, tout au long de la journée. »


En cas de calculs urinaires (lithiase uriques), les aliments riches en purines sont également à éviter :

« En cas de lithiase urique

L’acide urique, en excès dans les urines, est un produit d’élimination des déchets azotés venant des protéines alimentaires et des purines présentes dans les aliments.

En plus de la diurèse (élimination d’eau par les urines), il faut donc veiller à un juste apport de protéines (ni trop ni trop peu), éviter les aliments riches en purines et favoriser l’alcanisation des urines.
- Pour un juste apport de protéines : ne mangez pas deux fois par jour une source de protéines animales (viande, poisson, œufs) : une fois par jour suffit ! Pour le reste, ayez une alimentation équilibrée, non pléthorique. N’oubliez pas que les calculs d’acide urique se voient souvent en cas d’hyperuricémie et de crise de goutte des personnes en surpoids ! Dans ce cas, le plus souvent le médecin prescrit de l’allopurinol qui freine la synthèse d’acide urique et diminue son élimination urinaire.
- Evitez les aliments riches en purines : ce sont essentiellement les abats, le gibier, les viandes séchées, la gélatine. Ne les supprimez pas totalement, mais mangez-en très occasionnellement.
- Pour alcaniser les urines, privilégiez les eaux bicarbonatées gazeuses telles que St-Yorre et Vichy Célestins. Vous pouvez boire également 2 à 3 grandes tasses de thé, un peu de café et 1 ou 2 verres de jus de fruits.
- Retenez surtout que lorsque l’on a tendance à faire des calculs, le geste le plus important est de boire beaucoup d’eau tout au long de sa vie ! »
Source : Le grand livre de l'alimentation, Laurence Plumey

Nous trouvons plusieurs sources sur le web fournissant une liste d’aliments riches en purines, ou susceptibles de déclencher une crise de goutte (bien qu’ils n’apportent pas en soi d’acide urique), nous vous laissons les consulter :
- passeportsante.net
- cregg.org
- Société suisse de nutrition
- crisedegoutte.fr


Nous vous conseillons fortement de consulter votre médecin, plus à même de vous conseiller au regard de votre situation médicale et des aliments auxquels vous seriez plus ou moins sensible.


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact