Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Mammifères disparus

Mammifères disparus

par gala69, le 16/04/2017 à 22:48 - 2143 visites

Bonjour,

En regardant un documentaire sur les dinosaures et espèces disparues, je me suis posé la question suivante à laquelle je n ai pas trouvé de réponse :
comment les paléontologues savent-ils qu'une espèces disparues il y a des millions d'années étaient mammifère ?

Merci de votre réponse !
Réponse attendue le 20/04/2017 - 22:04.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 20/04/2017 à 16:18

Réponse du département Sciences et techniques

Être Paléontologue c'est tout autant fouiller que classer et décrire. Alors savoir reconnaître un mammifère disparu nécessite bien des connaissances : de la biologie, des sciences humaines, de l’anatomie, de la géologie, etc…

« La paléontologie est une science du vivant vue à travers ses morts » dit Jean-louis Hartenberger.
Citer:
Le paléontologue ne dispose que de restes d’organisme. Leur étude morpho-fonctionnelle permet certes d’extrapoler des comportements, des modes de vie, notamment par comparaison avec les organismes actuels. […] Plus que tout autre discipline, la paléontologie a besoin de puiser dans les études du passé pour se renouveler […] la connaissance des espèces actuelles, de leurs traits anatomiques aussi bien que des espèces actuelles, de leurs traits anatomiques aussi bien que de leurs mœurs ou de leur physiologie, nous aide à comprendre quelles adaptions étaient cultivées par les espèces fossiles.



Un fossile est « une trace de vie qui a bien souvent été préservée dans des roches sédimentaires qui se sont formées avant la période géologique actuelle. Il peut s'agir de coquilles, d'excréments, de galeries, de morceaux de bois, d'os, de pollens, de traces de pas, etc. »
« Dans la plupart des cas, après étude taphonomique (étude de l'enfouissement sous toutes ses formes aboutissant à la formation de gisements fossilifères), il est possible de distinguer des caractères qui se révèlent représentatifs des individus et diagnostique de l’espèce. Par exemple les dents. »


Dans la vie sur terre racontée en 100 fossiles (p77) Les cynodontes:
Citer:
les cynodontes sont souvent considérés comme un exemple classique de chaînon manquant évolutif : les squelettes fossilisés des cynodontes présentent de nombreuses caractéristiques nettement reptilienne, mais leurs dents, en particulier, ressemblent à celles des mammifères qui remplissent différentes fonctions : les incisives coupent, les canines déchirent et les molaires écrasent et mâchent les aliments. Les reptiles, en revanche ont une gamme de dents beaucoup plus uniforme […]



Une brève histoire des mammifères (p256) de jean-louis Hartenberger
Citer:
Il est des objets d’étude qui, plus que d’autres, sont porteurs d’informations de toutes natures. Les dents des mammifères sont de ceux-là. Pourquoi ? Comme a l’habitude de le dire un de mes collègues dans un raccourci ravageur : « parce que les dents des mammifères sont en première ligne dans la lutte pour la vie ». C’est sans doute pour cette raison qu’elles sont le support de tant d’informations. On peut déduire de leur étude non seulement le régime alimentaire, mais aussi estimer le poids, la démographie, la taille de l’habitat, la durée de vie, et bien d’autres caractéristiques des espèces. Les dents des mammifères sont aussi très diverses de formes et elles ont donné lieu à des études de morphologie fonctionnelle, de la génétique qui contrôle leur formation chez l’embryon, des tissus qui les constituent, toutes riches d’enseignement. Elles se conservent très bien au cours du temps et les dents fossiles permettent des études statistiques instructives. Aussi la dent demeure-t-elle chez les paléo-mammalogistes un objet d’étude qui chaque jour révèle de nouvelles facettes.


Afin d’aller plus loin voici une conférence de Gilles Escarguel, le 1er avril 2015 à la Bibliothèque municipale de Lyon. consultez la conférence en ligne

La longue histoire des mammifères conférence de Gilles Escarguel, le 1er avril 2015; réal. Bibliothèque municipale de Lyon


Les mammifères, parmi lesquels nos ancêtres directs, ont discrètement côtoyé les dinosaures pendant 150 millions d'années, avant de se diversifier considérablement au lendemain de la disparition des grands reptiles. Pour les humains que nous sommes, quelques questions fondamentales trouvent progressivement leurs réponses : qui sommes-nous, d’où venons-nous ? Les trois dernières décennies ont été riches de découvertes sur la diversité, les comportements et les trajectoires évolutives au sein du rameau humain. Mais si l'origine africaine des ancêtres du genre Homo est désormais établie, l'histoire des relations phylogénétiques entre les hominiens reste matière à débats.


Sources :
Une brève histoire des mammifères de Jean-Louis Hartenberger
La vie sur terre racontée en 100 fossiles de Paul D. Taylor
Principes de paléontologie sous la direction de Thierry Tortosa

Enfin, vous pouvez suivre les découvertes récentes sur les dinosaures dans des revues spécialisées, par exemple :
- Fossiles : revue française de paléontologie
- Annales de paléontologie

ou visiter le forum futura-sciences paléontologie

Aller plus loin :
Guichet du savoir : comportement présumé des dinosaures
L'invention du mastodonte : aux origines de la paléontologie de Pascal Tassy
Que nous racontent les fossiles ? de Eric Buffetaut

Roches et fossiles: guide visuel Robert R. Coenraads

L'histoire de la Terre est écrite dans ses roches, ses minéraux et ses fossiles. Ils racontent la dérive des continents, la formation des montagnes et des océans. Ils aident à comprendre ce qu'étaient le climat, la flore et la faune il y a des millions voire des milliards d'années.


Alsace, des fossiles et des hommes : une histoire géologique de la plaine rhénane et du massif vosgien de Jean-Claude Gall

Le passé géologique de l'Alsace rend compte des formes du relief et de la diversité des roches qui constituent le sous-sol. Les caractères des roches et la nature des fossiles qu'elles renferment permettent de remonter le temps et d'imaginer les paysages disparus avec leurs faunes et leurs flores insolites, et de comprendre le monde présent.

paléontologie futura science

Bonne lecture
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact