Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Sculpture Emma Thiollier

Sculpture Emma Thiollier

par Sanjeevan, le 11/04/2017 à 12:45 - 2362 visites

Bonjour,
Je cherche des renseignements sur une sculpture représentant Joseph enseignant à Jésus, d'Emma Thiollier qui se trouve dans l'église de Pommiers-en-Forez. J'aimerais notamment connaître sa date précise ainsi que l'essence du bois et la nature du vernis...
Merci pour votre aide.
Bien cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 13/04/2017 à 10:01

Réponse de la Documentation régionale

Voici ce que nous avons pu trouver dans les ouvrages à notre disposition.
Dans l’ouvrage Emma Thiollier : peintre-sculpteur forézien : 1875-1973, la sculpture d’Emma Thiollier présente dans l’église de Pommiers est désignée sous le nom de "Saint-Joseph patron des travailleurs" (p. 76). Voici la légende de la photographie la représentant :
« Saint-Joseph patron des travailleurs, détail, bois, église de Pommiers
La force chez Mlle Thiollier, parle après la douceur et avec la douceur. Saint-Joseph patron des travailleurs, une œuvre en bois patiné, est une œuvre à la fois puissante et délicate (…) Rien de cherché dans l’attitude des deux personnages, rien que la vérité, rien que des lignes sobres et pures, mais que de pensée ! Quelle glorification du travail rendu grand, rendu doux par la présence et le regard de Dieu !
C. Baussan « Les artistes d’aujourd’hui, Mlle E. Thiollier », Le Noël, 2 juin 1932
»

A propos des techniques de travail en sculpture d’Emma Thiollier, voici ce que l’auteur écrit :
« dans le domaine de la sculpture, les maquettes d’Emma sont essentiellement modelées dans la terre, certaines, plus rares, sont travaillées dans la cire. A partir de l’esquisse achevée, elle fait faire des reproductions de grandeurs différentes.
Le bronze représente pour elle la matière noble. (…) Comme le bronze est onéreux, Emma a recours également au plâtre métallisé qui présente un aspect similaire. A partir de 1920, des exemplaires en pierre – Les saintes femmes au Sépulcre (…) – en marbre (…) – en bois – Saint-Joseph patron des travailleurs, La Crèche, Sainte Scholastique, etc – ou en cire (…) sont également commandés par notre artiste. Pour la plupart des reproductions de ses sculptures religieuses, Emma Thiollier s’adresse à la maison de l’Art catholique, créée par Louis Rouart, dont le magasin est situé place Saint-Sulpice à Paris. (…)
»

On trouve à la fin de l’ouvrage une liste des œuvres exposées dans différents salons. Une sculpture de Saint-Joseph est citée en 1929, elle a donc été sculptée avant cette date :
« Salons-expositions 1899-1984
1929
S.N.B.A. (Société nationale des Beaux-Arts, Paris)
N°1622 : Saint Joseph, patron des travailleurs (bois patiné)
»

L’ouvrage s’appuie sur des archives familiales (Mme Cécile Sénéclauze, Melle Marguerite Thiollier, Mr Hubert Thiollier…), un dossier de presse conséquent et divers ouvrages et catalogues d’exposition.
Pour aller plus loin, vous pourriez notamment lire l’article cité dans la légende de la photographie paru dans Le Noël, 26 mai et 2 juin 1932, « Les artistes d’aujourd’hui, Mademoiselle Emma Thiollier » (p. 736-739 et p. 772-776). Nous n'avons hélas pas ces numéros à la BML. Vous trouverez sur le Sudoc différentes bibliothèques en possédant une collection.

Un article sur Emma Thiollier paru dans les Travaux de l’Institut d’histoire de l’art de Lyon, 1990, no 13 peu après la publication de l’ouvrage précédemment cité revient rapidement sur la pratique du bois sculpté chez l’artiste :
« Le bois fait son apparition en 1929. Nous ne pensons pas qu’Emma Thiollier ait eu une activité importante de tailleur. En effet, si elle a travaillé le bois (en aucun cas elle n’a taillé le marbre et la pierre), c’est essentiellement dans l’étude de la gravure. Œuvre mineure par la quantité, elle est cependant révélatrice d’une orientation dans le domaine artistique contemporain (…)
Emma Thiollier a voulu faire connaître sa production sculptée en la faisant éditer, ce qui l’a obligée à se détacher du concept de l’œuvre d’art unique qui, reproduite à plusieurs exemplaires est ainsi réduite à l’état d’objet.
»

Aucune information sur la nature du bois ou de la patine, donc…
Vous pourriez contacter Les amis du Vieux Pommiers, qui auront peut-être d’autres pistes de recherche à vous fournir.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact