Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le participe passé et ses (abominables) règles d'accord

Le participe passé et ses (abominables) règles d'accord

par siilfautfinir, le 05/04/2017 à 11:24 - 1663 visites

Bonjour,
J'ai beaucoup de mal à comprendre le fonctionnement et les logiques qui régissent l'utilisation du participe passé.
Concernant son nom, pourquoi s'appelle-t-il participe passé alors qu'il n'exprime pas forcément une action passée, mais plutôt achevée (ex : "quand tu auras fini") ?
Qu'en est-il des adjectifs verbaux et des verbes adjectivaux qui ont la même forme ? Pour quelles raisons historiques ou sémantiques les distingue-t-on ?

Par ailleurs, je ne parviens pas à trouver toutes les règles d'accord du participe passé en un seul document et, de fait, je ne suis pas sûr de toutes les avoir.
Il y a notamment celle qui dit qu'un participe passé suivi d'un infinitif ne s'accorde avec le COD que si celui-ci fait l'action exprimée par l'infinitif, celle des verbes faire et laisser qui semble parfois contredire la précédente, les exceptions du verbe faire suivi de certains noms dans des expressions figées (se faire mal) et probablement d'autres, j'imagine...
Auriez-vous, s'il vous plait, des réponses à tout ça ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 07/04/2017 à 17:54

Réponse du département Langues et Littératures

Bonjour,

Votre question, à la manière des poupées russes, en recèle au moins cinq. Nous ne pouvons pas apporter une réponse détaillée pour chacune. Mais voici quelques éléments résultant de nos recherches dans le temps imparti ainsi que des références d’ouvrages qui répondront à toutes vos interrogations autour du participe passé.

Dans Le système verbal français / Christian Touratier remarque bien que l’appellation participe passé est curieuse lorsqu’il est employé seul sans avoir ni être, et qu’il n’est donc pas un élément des temps composés. Cependant il n'apporte pas d'élément sur l'origine de cette appellation.
Exemples : Les sommes PERÇUES en trop seront remboursées. Je le croyais ABANDONNÉ par sa femme.

Dans votre exemple « quand tu auras fini » il s’agit d’un futur antérieur qui exprime un fait futur considéré comme accompli, soit par rapport à un autre fait futur, soit par rapport à un repère appartenant au futur et explicité par un complément de temps.
Exemples : Je te promets de t’écrire dès que tu SERAS PARTI. Chacun récoltera ce qu’il AURA SEMÉ. Source Le bon usage / Maurice Grevisse

Vous pouvez également vous plonger dans Le participe passé dans la langue française et son histoire / par J. Bastin, cet ouvrage est proposé en version numérisée.

On appelle adjectifs verbaux les adjectifs formés sur des verbes : dérivés en –able ou –ible (DISCUTABLE, LISIBLE) ou participes pris adjectivement (surtout le participe présent : Une fille CHARMANTE). Nous n’avons pas trouvé dans les grammaires françaises la notion de « verbes adjectivaux ». Il s’agit peut-être de la distinction entre adjectifs verbaux (qui varient en genre et en nombre) et participes présents (qui eux sont invariables). Vous pouvez vous référez au chapitre 922 p. 1147 du bien nommé Le bon usage

Enfin en ce qui concerne les règles d’accord du participe passé, nous vous recommandons tout particulièrement la fréquentation (et même l’achat) de cette Grammaire alphabétique / sous la direction d’Alain Bentolila. Tout y est ! Même l’accord du participe passé des verbes pronominaux sur lequel vous ne nous interrogez pas et qui n’est pourtant pas non plus une partie de plaisir.

Si vous préférez la grammaire numérique Accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir

Bonnes lectures et découvertes !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact