Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Prestataire informatique

Prestataire informatique

par AnselMasson, le 06/03/2017 à 16:25 - 1614 visites

Bonjour,
Comment voir les chances de prestataire informatique au milieux de concurrence mondial

Réponse du Guichet du savoir

par gds_se, le 08/03/2017 à 11:44

Bonjour

La prestation informatique semble être un secteur d’avenir :

« Pour devenir prestataire informatique indépendant, vous devrez analyser la concurrence dans votre zone géographique d’intervention pour identifier un positionnement qui vous démarque (spécialisation métier) et fixer vos tarifs. Vous devrez encadrer la relation client avec un contrat de prestation informatique dont le modèle devra idéalement être rédigé par un expert (clause d’arbitrage, cas de force majeurs à anticiper, responsabilités de chacun...). Il existe plusieurs types de contrats de prestation informatique : contrat de maintenance, contrat d’outsourcing, contrat d’intégration... Pour devenir prestataire informatique indépendant, vous devrez vous immatriculer au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre des Métiers. Attention au stage de préparation à l’installation d’une activité de prestation de service qui coûte environ 200 euros. Les frais d’immatriculation pour devenir prestataire informatique indépendant vont de 0 (pour un auto-entrepreneur) à 250 euros (pour une société : EURL/SARL, SASU/SAS).

La prestation de service informatique
Avec l’avènement du Web et l’utilisation massive des nouvelles technologies, le secteur de la prestation de service informatique n’est pas prêt de connaître la crise. Par définition, le prestataire en informatique a pour métier d’installer les outils informatiques au sein d’une entreprise, éventuellement à assurer le transfert d’un outil à l’autre (comprenant les transferts de bases de données) puis à en assurer la maintenance et la sécurité au long terme. Si vous maîtrisez ce cœur de métier, devenir prestataire en informatique est judicieux, car vous intervenez pour une prestation ciblée, mais aussi au long cours avec vos clients. Vous assurez ainsi un fonds de roulement.

Devenir prestataire de service indépendant
Pour devenir prestataire de service indépendant en informatique, plusieurs étapes sont à aborder.

L’étude de marché : trouver des clients pour vos prestations informatiques
Vous devrez d’abord identifier le potentiel marché dans votre zone géographique d’intervention. Comptabilisez le nombre de concurrents, leur spécialisation (logiciel spécifique, prestation informatique ciblée), leurs tarifs. L’objectif est de trouver un positionnement qui vous différencie de la concurrence informatique. Analysez également les besoins clients : attentes, budget, critiques émises par la clientèle concernant le secteur de la prestation informatique...

Monter le projet de prestation informatique
Vous devrez ensuite construire votre offre de service : vos différentes prestations / formules / abonnements / tarifs... Le marché de la prestation informatique est relativement concurrentiel ; l’idéal est donc d’identifier une spécialisation ou une connaissance spécifique, adaptée aux attentes clients et que vous pourrez valoriser dans votre communication. Vous devrez également réaliser un business plan pour anticiper les dépenses mensuelles auxquelles vous devrez faire face : loyer dans un bureau, frais de déplacement, frais de communication, assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro), achat de matériel... Vous pourrez alors envisager le chiffre d’affaires minimum que vous devrez réaliser pour couvrir vos charges puis vous rémunérer. »
Source : Comment créer une entreprise de prestation informatique ? / L’Expert comptable


Pour mesurer la concurrence dans un secteur donné, il faut donc réaliser une étude de marché :

« Etude de marché : définition

Qu’est-ce qu’un marché ?
C'est le lieu (l'environnement) dans lequel va évoluer l'entreprise et où se rencontrent l'offre et la demande d'un bien ou d'un service, c'est à dire principalement les clients potentiels et la concurrence.
Un marché peut-être national, régional, saisonnier, concentré, diffus, captif, fermé, ambulant...
Chaque caractéristique du marché entraîne des contraintes et des clefs de succès spécifiques qu'il est important d'identifier.

L’étude de marché : son utilité
L'étude de marché a pour principal objectif de réduire les risques d'échec, en vous permettant de prendre les mesures adéquates pour vous insérer durablement sur votre marché et, à plus long terme, de mieux cerner les forces en présence.
Toutefois, à plus court terme, l'étude de marché a d'autres objectifs, tout aussi importants, tels que :
- vérifier l'opportunité commerciale de se lancer,
- évaluer son chiffre d'affaires prévisionnel,
- effectuer les bons choix pour faire aboutir le projet,
- crédibiliser sa démarche auprès des partenaires.

Vérifier l’opportunité commerciale de vous lancer
A l'issue de votre étude de marché, vous devez être en mesure de répondre aux questions suivantes :

- Les besoins identifiés sont-ils couverts par la concurrence ?
- Mon "plus" produit ou prestation va-t-il me permettre de prendre des parts de marché ?
- Le marché est-il suffisamment important pour accepter un nouvel entrant (une nouvelle entreprise) ?
- L'évolution du marché me permet-elle d'envisager mon projet à long terme ?
- Etc.

L'étude de marché doit donc rassembler le maximum d'informations susceptibles d'identifier les opportunités du marché et de prendre la décision d'aller plus loin dans votre analyse.
La principale mission du futur chef d'entreprise est donc de combler votre manque de visibilité, car cette carence peut rapidement conduire à l'échec de votre projet.

Dans un second temps, il est nécessaire d'identifier les contraintes (les barrières) et les clefs de succès du marché.
Plus précisément, il s'agit d'identifier les critères qu'il est absolument nécessaire de respecter et/ou de connaître pour s'insérer durablement sur le marché.
- Ex. de clefs de succès : nécessité de s'implanter en centre ville, de travailler en réseau, d'avoir une force de vente importante.
- Ex. de contrainte : payer un ticket d'entrée pour travailler avec la grande distribution.

Il peut également arriver que certaines clefs de succès apparaissent comme des contraintes. C'est le cas, par exemple, lorsqu'il est nécessaire pour un commerçant d'avoir une surface de vente importante, ce qui engendre des charges d'exploitation très lourdes. Dans ces conditions, vous n'aurez peut-être pas la capacité financière de vous insérer sur le marché. »
Source : Etude de marché : définition / Agence France Entrepreneur


« Comment la faire ?

Il est temps maintenant d'aborder la méthode pour conduire votre étude de marché.

Pour qu'une étude de marché soit efficace, il faut respecter une démarche ordonnée et structurée.
Celle proposée dans cette rubrique n'est pas fixe et rigide ; il faudra sans doute l'adapter aux réalités du terrain. Mais elle pose les bases d'une méthode de travail, de recherche et d'analyse pour un porteur de projet non averti. […]

Le plan à respecter
L'étude doit porter sur quatre sujets :

1) Le marché : quelles sont ses grandes tendances et son potentiel ?
2) La demande : quelle typologie de clientèle ? Quels sont ses besoins, ses attentes ?
3) L'offre : quels concurrents ? Représentent-ils une menace ?
4) L'environnement du projet : quelles sont ses évolutions éventuelles qui pourraient agir favorablement ou non sur votre marché ?

Définition du marché
L'objectif est de réaliser une photographie générale du marché.

- Son identification et ses évolutions
Sur quel(s) marché(s) l'entreprise va-t-elle évoluer ? Le marché du tourisme, du bien-être, de la finance, de la dépendance, etc.
Quels seront les clients voire les utilisateurs (le client, celui qui paye, n'est pas nécessairement l'utilisateur) ? Les entreprises, les particuliers, etc.
Quelle est la dimension géographique du ou des marchés ciblés ? Internationale, nationale, locale.
Quelles sont les évolutions du marché en valeur et en volume ? Croissance, ralentissement, stagnation, baisse.

- Les produits ou services directement ou indirectement concurrents
Quels sont les produits ou services directement concurrents ?
Quels sont les produits ou services indirectement concurrents, c'est à dire qui peuvent se substituer ?

- Les acteurs
Qui sont les principaux acteurs sur le marché ? Les concurrents, les clients, les utilisateurs, les acheteurs, les prescripteurs, les producteurs, les distributeurs, les sous-traitants, etc.

Analyse de la demande
La première étape (définition du marché) a donné les grandes lignes de la demande, mais on ne peut s'en contenter. Il est nécessaire d'obtenir davantage d'informations pour pouvoir, par la suite, prendre des décisions.

- Evolution globale de la demande
Quelle est la taille du marché et quelles sont les quantités vendues ? (en valeur et en volume)
Quel est le nombre de clients sur le marché ? Comment ce chiffre évolue-t-il ? (en hausse, en baisse)

- Comportement du client et de l'utilisateur
Qui sont-ils ? A quelle occasion achète-t-il (le client) ou utilise-t-il (l'utilisateur) le produit et/ou le service que vous proposez ? Comment ? Où ? Pourquoi ? Sont-t-ils satisfaits ? Quelles sont leurs motivations ? Quels sont leurs freins ? Quelle est leur perception du produit et/ou du service ? Quelles sont les caractéristiques du produit et/ou du service qui pourraient favoriser l'acte d'achat ou d'utilisation (prix, taille, mode d'achat, etc.) ?

- Segmentation de la demande
L'objectif est de sélectionner parmi l'ensemble des clients voire des utilisateurs identifiés lesquels cibler en premier lieu pour commercialiser votre produit et ou service. Suivant la nature de votre marché les critères pourront être très variés. Pour les particuliers vous pourrez utiliser des critères distinctifs tels que : le sexe, les critères socio-démographiques, les modes et styles de consommation, etc. Pour les entreprises : les effectifs, l'activité, le chiffre d'affaires, l'implantation, etc.

Analyse de l’offre

- Evolution globale de l'offre
Quels sont les produits et/ou services et entreprises présents sur le marché ?
Quels sont les leaders ?

- Caractéristique de l'offre et des entreprises concurrentes
Analyser de manière détaillée les concurrents directs et indirects :
Qui sont-ils ? Où sont-ils ? Que proposent-ils ? A quels prix ? Comment vendent-ils ? Comment communiquent-ils ? Quels sont leurs résultats financiers ? A qui vendent-ils ? Quels sont leurs avantages concurrentiels ? Quelle est leur part de marché ? Les clients / utilisateurs sont-ils satisfaits ? Etc.

Analyse de l’environnement
Il s'agit d'identifier les facteurs qui peuvent avoir une influence favorable ou non sur votre marché et sur votre activité.
L'enjeu consiste à déterminer si la taille de votre marché pourrait réduire ou augmenter. Ce travail passe par l'analyse des 6 dimensions suivantes :

- Politique
Quelle est la stabilité politique ? Existe-t-il des tensions particulières ? Quel est le régime en place ? Quelle est la politique en matière de fiscalité, de commerce,... ? Etc.

- Economique
Quelle est la conjoncture économique actuelle ? Quel est le taux de chômage ? Quelle est le revenu disponible ? Quelle est son évolution ? Etc.

- Sociale
Quelle est la culture ? Quelles sont les valeurs et les normes ? Quel est le niveau d'éducation ? Comment évolue la démographie ? Quelles sont les habitudes de consommation ? Etc.

- Technologique
Quelles sont les évolutions technologiques à venir ? Sont-elles fréquentes ? Quels secteurs sont-ils concernés ? Etc.

- Ecologique
Quelle est la sensibilité aux enjeux du développement durable ? Quelles sont les mesures prises en faveur de l'environnement ? Quel traitement est réservé aux déchets ? Etc.

- Légale
Quelle est la législation qui encadre votre activité ? Comment peut-elle évoluer ? Quel est le rôle des pouvoirs publics ? Quel est le rôle des groupes d'influence et des organisations professionnelles ? Etc. »
Source : Comment la faire ? / Agence France Entrepreneur


« Etudier un marché, c'est tout d'abord comprendre l'environnement dans lequel vous allez créer votre entreprise, identifier vos concurrents. Une démarche qui n'est pas toujours prise au sérieux. Ne pensez pas que parce que votre produit est tout à fait nouveau, vous n'avez pas de concurrents. C'est une erreur, car il est rare aujourd'hui de créer un besoin nouveau. Ainsi, trop de personnes créent des entreprises sans étude de marché préalable.


Un principe à retenir : si vous n'identifiez aucun concurrent qui fasse le même métier que vous, c'est que vous devez avoir des concurrents indirects, c'est-à-dire qui répondent aux mêmes besoins que votre offre, mais par des moyens différents. Dans ce cas, il faut être plus averti et imaginatif pour détecter cette concurrence. Pour citer un exemple concret, au petit déjeuner, le chocolat en poudre a pour concurrent des produits différents tels que le yaourt ou les céréales. Par ailleurs, il faut identifier les fournisseurs du marché et leurs habitudes, vos clients potentiels, ou encore la réglementation du secteur en question. Le document se veut d'abord être une étude théorique, qui est ensuite complétée par une étude de terrain pour vérification.

Mais récolter l'information n'est pas une mince affaire. Trouver une information fiable et à moindre coût reste un défi. Sur Internet par exemple, vous trouverez divers organismes mettant à votre disposition des chiffres et des analyses. L'accès à ces informations peut être payant, mais pas dans tous les cas.

Outre les données disponibles sur la toile, pour trouver une information particulière et sectorielle, consultez les syndicats professionnels, les observatoires économiques et les centres de documentation des CCI. Ces deux dernières sources sont davantage locales et en contact avec le terrain. Sachez quand même que leur richesse est inégale suivant les régions et dépend largement des moyens dont ils disposent.

Ne négligez pas non plus les sources d'informations qui sont à porté de mains, comme la presse ou même les sommaires d'études qui, par ailleurs, sont payantes. Et pour identifier vos concurrents, n'hésitez pas à consulter tout simplement les Pages Jaunes.

Un conseil : ne pas hésiter à se faire assister dans cette phase d'étude. Le créateur a souvent tendance à ne retenir que les points positifs de son étude et de son projet, et manque d'objectivité et d'exhaustivité. Et souvent il ne sait pas quoi faire de l'information qu'il a récoltée. Un regard extérieur et neutre vis-à vis du projet permet d'équilibrer le travail.
En revanche, si vous déléguez la réalisation de votre étude de marché, ne restez pas passif. A terme, l'étude de marché doit en effet vous permettre de positionner votre offre par rapport au marché, aux concurrents et aux clients, mais aussi de définir votre stratégie commerciale et les premières actions à lancer. »
Source : Fiche pratique : faire une étude de marché / Journal du Net


Notre Fiche Astuce : Réaliser une étude de marché vous permettra d'en savoir plus sur ce sujet.


Bonne journée
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact