Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > dictature argentine de 76 à 83

dictature argentine de 76 à 83

par bridou, le 05/01/2017 à 16:11 - 1120 visites

Bonjour,
Je recherche des renseignements sur les "mères de la place de mai" leur action, comment est né le mouvement, et ce qu'il en reste aujourd'hui.
Ceci dans le but d'expliquer à une jeune personne qui n'a aucune notion sur le sujet. je dois lui faire part du contexte historique et de ce que ces femmes ont pu accomplir afin de retrouver les personnes disparues et surtout les bébés volés lors de la junte.
Je dois rester centrer sur leur action et ne pas entrer dans ts les "détails politiques".
D'avance merci beaucoup

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 06/01/2017 à 16:15

Bonjour,

Concernant plus spécifiquement les bébés volés, ce sont les « grands-mères de la place de mai », association fondée en 1977, qui tentent de retrouver les petits-enfants enlevés pendant la répression et les renvoyer vers leurs familles. Leur travail a permis d’identifier 119 des 500 enfants enlevés ou nés en détention durant la période militaire et clandestinement adoptés par les familles des militaires, policiers ou de proches du pouvoir.

« Durant les années noires de la dictature en Argentine, de 1976 à 1983, des militaires au pouvoir séquestrent des femmes enceintes, les font accoucher dans des maternités clandestines, les assassinent et s’approprient leurs bébés comme butin de guerre. 35 ans plus tard, un procès emblématique s’ouvre à Buenos Aires, fruit de l’inlassable combat des grands-mères de la place de Mai. »
Source : Argentine, les 500 bébés volés de la dictature, Alexandre Valenti

« C’est un combat de longue haleine. Depuis 38 ans, les Grands-mères de la Place de Mai luttent pour identifier les bébés kidnappés pendant la dernière dictature (1976-1983), qui approchent aujourd’hui la quarantaine. Arrachés des bras de leurs parents à leur naissance, ces enfants étaient appropriés selon un « plan systématique de l’Etat ». En raison de leur opposition au régime et leur militance politique, les parents biologiques étaient enlevés, séquestrés et font désormais partie des 30 000 disparus de la dictature argentine. »
Source : Grands-mères de la Place de Mai : 38 ans de lutte pour retrouver les bébés volés de la dictature, altermondes.org


Leur site officiel, disponible en français, vous donnera des informations sur leur histoire et les efforts qu’elles ont menés.

Vous pouvez par ailleurs visionner les documents suivants qui retracent leur combat :








En complément, voici quelques articles de presse sur des petits-enfants retrouvés :
- Dictature : justice pour des « bébés volés », rfi.fr
- Bébés volés en Argentine: le petit-fils d’Estela de Carlotto retrouvé, rfi.fr
- Un nouveau bébé volé sous la dictature retrouve sa mère, courrierinternational.com


Concernant les mères de la place de mai, association des mères argentines dont les enfants ont « disparu », assassinés pendant la « guerre sale » livrée en particulier par la dictature militaire (1976-1983), voici plusieurs ouvrages qui leur sont consacrés et témoignent de leur lutte :

- Disparition et témoignage : réinventer la résistance dans l'Argentine des "Mères de la place de Mai", Alice Verstraeten
- Volver : 300 semaines pour 30.000 disparus pendant la dictature d'Argentine, 1976-1983, Pierre Bercis
- Une mère contre la dictature, Hebe de Bonafini ; propos recueillis par Matilde Sánchez


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact