Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Ferdinand de Saussure*

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Ferdinand de Saussure

Ferdinand de Saussure

par chh, le 28/02/2005 à 22:07 - 2092 visites

Bonjour,
J'ai entendu à la radio (vraisemblablement la tranche Nicolas de Morand sur France Culture en début d'année), que
Saussure ne serait pas l'auteur de la fameuse leçon de linguistique...
Une annonce radio et puis...plus rien! Dois je arrêter le gel douche blink.gif
ou pouvez vous confirmer cette information ?
et si oui qui donc en est l'auteur?
D'avance merci pour votre réponse

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 02/03/2005 à 10:50

La Réponse du Département Langues et Littératures

Voici la transcription de la notice consacrée à Ferdinand de Saussure dans «Le Petit Robert des noms propres » :

"SAUSSURE (Ferdinand de), [i]Linguiste suisse (Genève 1857- château de Vuffens, canton de Vaud 1913)
Fils d’Henri de Saussure, il fit à Genève de brillantes études classiques, s’initia à Leipzig à la linguistique (sanskrit, vieux slave, iranien ancien) et présenta à Paris, où il devait se fixer (1880-1891) , Son "Mémoire sur le système primitif des voyelles dans les langues indo-européennes » (1879). Enseignant à l’Ecole des Hautes Etudes (il eut A. Meillet pour élève), il publia des travaux de linguistique historique qui fondaient une méthodologie nouvelle. Ne désirant pas acquérir la nationalité française, il dut revenir à Genève, où il fut professeur de sanskrit, de grammaire comparée, puis de linguistique générale (1907). Son «Cours de linguistique générale», reconstitué en 1916 par ses élèves (dont C. Bally), pose les conditions d’une linguistique pure, détachée de la philologie, et les bases d’une science structurale du sens. On y trouve les grandes distinctions qui ont informé la linguistique du XXe siècle : langue (système abstrait, fait social) et parole (réalité observable, individuelle) ; synchronie (domaine du fonctionnement) distinguée méthodologiquement de la diachronie (domaine des évolutions). La langue y est constituée comme un système (structure) de différences, et la théorie du signe (signifiant-signifié) interprétée dans une perspective psychosociologique, alimente le projet d’une science générale du signe ou sémiologie…"[/i]

Pour connaître toutes les précisions sur le «Cours de 1916» et les étapes de sa publication, nous vous conseillons de consulter la remarquable intervention de Simon Bouquet intitulée "La linguistique générale de Ferdinand de Saussure : textes et retour aux textes", accessible à cette adresse : revue-texto.net

Un ouvrage de Robert Godel publié en 1957, et consultable à la BM de Lyon, forme l’une des bases de cette étude.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact