Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Eglise St Nizier

Eglise St Nizier

par spiraloide, le 25/02/2005 à 21:08 - 2783 visites

J'aimerais connaitre l'usage d'origine , les differentes transformations realisées au court des années et les differents commerces qui ont occupés les locaux situer a l'arriere de l'eglise st Nizier (coté rue Edouard herriot ) actuellement Presqu'ile fleurs.
Remerciement avec tous mes encouragements pour votre site genial ! wacko.gif

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 28/02/2005 à 15:52

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Les origines de l’Eglise Saint-Nizier sont obscures. Une légende raconte que les cendres des martyrs lyonnais de 177, jetées dans le Rhône, furent ramenées au bord, recueillies par des fidèles qui firent construire une magnifique basilique pour les abriter. Ce sac de cendres fut vénéré à Saint-Nizier pendant tout le moyen âge. Louis de Villars, archevêque de Lyon, érigea Saint-Nizier en collégiale en 1305. En 1454, on commença la construction du clocher au dessus de la porte gauche et on ébaucha la façade, avec de grosses pierres provenant des ruines des monuments romains de la colline de Fourvière. La construction se poursuivit jusqu’au XIXe siècle. Elle fut achevée en style néogothique par l’architecte Claude-Anthelme Benoît qui éleva au sud un clocher ajouré néoflamboyant.

En 1646, une délibération consulaire permit à la Fabrique (i.e. les soyeux lyonnais) de faire construire des boutiques depuis celle qui existe sous le clocher jusqu’à la place de la Fromagerie, pour subvenir à l’entretien d’un prédicateur pendant le carême, et aux autres charges de l’œuvre et marguillerie de Saint-Nizier. En 1816, on construisit une grande sacristie contre le chevet avec 14 nouvelles boutiques qui devaient aider à payer les réparations dues aux révolutionnaires,les bâtiments annexes nécessaires (salle du chapier), et (à nouveau) assurer des revenus à la Fabrique. C’est l’architecte Flacheron qui réalisa ces boutiques dans le style gothique lombard.

Pour retrouver quels commerces ont pu occuper les boutiques construites contre le chevet de l’église, vous devez consulter les annuaires par adresse, en tenant compte du fait que la rue Edouard Herriot (1957) s’est appelée « rue de l’Hôtel-de-Ville » (1871) et auparavant « rue de l’Impératrice » (1855).

La Ville de Lyon entrepris la restauration de l’église dès 1968, et de 1999 à 2001 celle des boutiques du chevet, où s’étaient tenus des commerces de timbres, de vêtements, et enfin une sandwicherie. On reconstitua les portes et les huisseries des boutiques grâce aux trois impostes conservées rue de la Fromagerie. La Ville de Lyon lança un appel d’offres qui fut emporté par Josette et Alain Vaillant qui installèrent « Presqu’île Fleurs » en septembre 2001, avec des présentoirs sur mesure et des stores discrets pour se plier aux contraintes architecturales des Monuments Historiques.


Sources :
* Le Progrès de Lyon
* Lyon Figaro
* Cahiers des Amis de l'église Saint-Nizier de Lyon
* Histoire des églises et chapelles de Lyon
* Eglises de Lyon
* Guide des églises de Lyon
* Dictionnaire des lyonnaiseries

L'Eglise Saint-Nizier et le passage des Images - Fonds Sylvestre

Pièces jointes:

stnizier.jpg
stnizier.jpg [ 77.8 Kio | Consulté 2614 fois ]
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact