Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - mon citronnier

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > mon citronnier

mon citronnier

par chanel34370, le 08/03/2012 à 11:27 - 2916 visites

il agelé que faire

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 08/03/2012 à 17:50

Bonjour,

Êtes-vous certain(e) que votre citronnier ait gelé ?
Voici quelques extraits de l'ouvrage intitulé "Les agrumes" qui vous apporteront quelques éléments d'information.

Les agrumes se mettent en repos de végétation dès que la température est inférieure à 12°C. Si ce repos est nécessaire aux qualités gustatives du fruit, il ne faut pas qu'il dure trop longtemps au risque de compromettre la floraison et la fructification. Sur le littoral breton, où les agrumes poussent bien à l'air libre, rares sont les fruits qui atteignent la maturité permettant de les consommer. La culture des agrumes en pleine terre et dans le but de consommer les fruits est donc limitée à la moitié sud de notre pays, car la moyenne annuelle des températures doit excéder 13°C. Entre 0° et 10°C, l'arbre est en repos végétatif, voire en formance complète, mais il ne subit aucun dégât. La situation est toute autre lorsque les températures deviennent négatives.
Il est difficile voire impossible de donner des valeurs strictes de résistance au froid pour telle ou telle espèce. Comme le dit si bien Serge Schall, "une plante ne résiste pas à -7°C comme le bord d'une table mesure 120 cm, ou un train arrive à 12h23." Les dégâts occasionnés par le froid diffèrent en fonction de la période où intervient le gel mais également de sa durée.
Si le gel survient en plein coeur de l'hiver, après plusieurs jours de températures fraîches, il n'occasionnera pas d'importants dégâts. Par contre, lorsque la température baisse brutalement après de belles journées, l'arbre n'a pas le temps de reprendre une dormance totale et les conséquences peuvent être dramatiques. Lors des gelées de 1985, la température est passée à Nice de 12°C à -7°C en quelques heures, dans la région du Var cet écart de température a pu atteindre jusqu'à 27 degrés. Inutile de dire que de nombreux agrumes vénérables en sont morts.
La durée du froid est également très importante. Ainsi, un gel matinal bref à -7°C, suivi d'une journée où la température atteint rapidement 8°C sera bien moins destructeur que plusieurs journées de températures négatives. Là encore, le gel de l'année 1985, qui a duré plusieurs jours, a été fatal à de nombreux agrumes.

L'auteur précise ensuite que certaines variétés d'agrumes sont plus sensibles au froid que d'autres.
Les citronniers sont plus fragiles et supportent mal les températures négatives prolongées.
Le Poncirus trifoliata, parfois vendu sous l'appellation de citronnier rustique, est le seul agrume à pouvoir supporter sans dommage des hivers rigoureux ( -20°C).

Votre arbuste peut donc mourir suite à une vague de froid ou encore "végéter" pendant plusieurs décennies.
La récolte peut être moins abondante ou complètement s'arrêter.
L'auteur indique que l'arbre peut repartir sous la greffe.

C'est ce que confirme A. Colombo dans "La culture des agrumes" :
Dans certains cas, les dommages concernent la partie aérienne de la plante : si l'appareil racinaire est indemne, la plante pourra avoir de nouveaux bourgeons et reprendre lentement. Il faut toutefois s'assurer que la nouvelle génération part bien de la variété greffée au-dessus du point de greffe et non pas du porte-greffe qui donneraient des fruits différents de ce que l'on souhaite : dans ce cas, il faudrait tenter de regreffer la variété voulue.
Les plantes frappées peuvent souvent reprendre : il est donc conseillé de ne pas intervenir immédiatement, de manière à pouvoir mieux évaluer l'ampleur des dégâts (les branches frappées peuvent mourir un an après la gelée et des rameaux se développent souvent à partir des parties endommagées mais ils meurent immédiatement après). Les parties certainement mortes doivent être éliminées l'été suivant. Ensuite, pour favoriser la reconstitution du feuillage, il faudra procéder à des fertilisations et à des arrosages équilibrés : les fertilisations foliaires avec microéléments sont particulièrement indiquées et on pourra éventuellement les associer à des traitements antiparasitaires contre les aphidiens.


Nous vous invitons à consulter ces autres documents:

- Cet article : Les agrumes, le maraîchage et de froid hivernal comporte une partie intitulée "Que faire après le gel ?" où de précieux conseils vous seront apportés.

- Dans le dossier de Gardenbreizh sur "Les agrumes pour les régions tempérées", vous découvrirez la "Rusticité de quelques agrumes", c'est-à-dire à partir de quelle température les différentes variétés de citronniers peuvent geler.

- Quelques informations supplémentaires sur ce site : Les agrumes en hiver
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact