Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

transfusion sanguine
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=2746
Page 1 sur 1

colcol [ 17/10/2004 à 10:50 ]

J'aurai souhaiter savoir quel etait la necessitée d'une transfusion lors d'une anemie refractaire et connaitre les effets secondaires lieés à la transfusion chez le patient. Savoir aussi quels sont les conduites a tenir lors d'une transfusion afin de respecter les regles d'asepsies et de ne pas mettre en danger le patient.Et pour finir j'aurai voulu connaitre la norme au niveau sanguin qui permet d'afffirmer que le patient est anémique ou non.
Merci.
Amicalement. smile.gif

Réponse attendue le 21/10/2004 - 10:10


bml_sci [ 19/10/2004 à 11:14 ]

Réponse du département Sciences et Techniques

Une Anémie se définit par la diminution du taux normal d'hémoglobine (pigment des globules rouges assurant le transport de l'oxygène des poumons aux tissus) dans le sang.
Les valeurs normales du taux d'hémoglobine varient avec l'âge et le sexe (on parle d'anémie s'il est inférieur à 13 grammes/décilitre chez l'homme et à 12 grammes/décilitre chez la femme).
L'anémie est un symptôme qui peut être expliqué par plus de 200 causes différentes. Cependant, on peut classer les anémies en deux grands types, selon le mécanisme physiologique en cause : l'excès de pertes de sang ou le défaut de production de sang.

(extrait du Larousse médical, éd. 2003).

Les Syndromes myélodysphasiques (SMD) forment un groupe d'affections hématologiques caractérisées par des anomalies morphologiques qualitatives touchant à des degrés divers les lignées myéloïdes. Ces maladies étaient autrefois appelées Anémies réfractaires en raison de leur insensibilité aux traitements vitaminiques.
On distingue les formes primitives sans facteur étiologique évident et les formes secondaires. Les formes primitives s'observent surtout après 50 ans. Les formes secondaires s'observent après chimiothérapie anticancéreuse, notamment les agents alkylants, les nitro-urées, et les agents inhibiteurs de la topo-isomérase II. Divers agents chimiques sont également impliqués dans les SMD secondaires : benzène et ses dérivés, certains hydrocarbures aromatiques.
Classification des SMD :
Le groupe coorpératif FAB (franco-américano-britannique) proposa de subdiviser ces affections en 5 catégories :
- Anémie réfractaire (AR)
Cytopénie d'une lignée sanguine. Richesse cellulaire de la moelle normale ou augmentée avec dysplasie, blastose sanguine < 1 p.100 et plastose médullaire < 5 p.100.
- Anémie réfractaire sidéroblastique idiopathique acquise (ARSIA)
Mêmes critères qu'AR plus sidéroblastes en couronne > 15 p.100 des cellules nucléées médullaires.
- Anémie réfractaire avec excès de blastes (AREB)
Cytopénie d'une lignée sanguine en plus. Dysplasie affectant les trois lignées. Blastose sanguine < 5 p.100 et blastose médullaire entre 5 et 20 p.100.
- Anémie réfractaire avec excès de blastes en transformation (AREBt)
Critères semblables a AREB sauf blastose sanguine > 5 p.100 ou blastose médullaire 21-30 p.100 ou présence de corps d'Auer dans les blastes.
- Leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC)
Monocytose sanguine > 1x10, exposant 9 /L. Blastose sanguine < 5 p.100 et blastose médullaire < 20 p.100.

Le traitement de SMD doit tenir compte du risque évolutif, de l'âge des patients, de l'existence d'un donneur HLA compatible.

(extrait de Traité de Médecine de Pierre Godeau).

Afin de connaitre les conduites à tenir et les règles d'asepsies lors d'une transfusion sanguine , nous vous conseillons :
- la consultation en ligne du site de EFS ( Etablissement Français du Sang) : Principes de bonnes pratiques transfusionnelles.
- la consultation du document : Guide pour la préparation, l'utilsation et l'assurance de qualité des composants sanguins, des éd. du Conseil de l'Europe.

Réponse attendue le 22/10/2004 - 11:10