Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Commission Joseph McCarthy

Commission Joseph McCarthy

par gedge, le 11/10/2004 à 19:49 - 4965 visites

Bonjour,

Je souhaite avoir des informations sur les faits divers (le terme n'est peut-être pas bien choisi) qui se sont passés dans les années 50 aux Etats Unis durant la guerre froide. J'aimerai avoir des histoires réelles sur la "chasse aux rouges".

La commission Maccarty est la plus célèbre, y a t-il eu d'autres commissions ayant le même but ?

Merci

Réponse de

par gds_cdp, le 14/10/2004 à 11:58

Réponse du service Guichet du Savoir


Vous pouvez déjà consulter ce précédent question-réponse du GdS sur le Maccarthysme et le cinéma hollywoodien dans lequel vous trouverez une bibliographie ainsi qu'un rappel des épisodes principaux du Maccarthysme.

Dans ces ouvrages, deux en particulier peuvent vous intéresser. Il s'agit de La chasse aux sorcières : 1947-1957 de Marie-France Toinet et Les délateurs : le cinéma américain et la chasse aux sorcières de Victor Navasky. Le premier, à travers les témoignages, les procès et les grandes affaires (Ethel et Julius Rosenberg, entre autres, exécutés sur l'accusation d'espionnage au profit de la Russie) retrace le climat d'inquisition qui s'est développé de 1950 à 1954. Cet ouvrage comporte en particulier deux chapitres intitulés : "Scènes de chasse" et "Tableaux de chasse" qui retracent les principales affaires du maccarthysme, tous milieux confondus (la commission de l'énergie atomique, l'enseignement, la radio, la télévision, le cinéma, les syndicats et les milieux intellectuels) en reprenant de nombreux témoignages.

Le second, plus centré sur le milieu du cinéma, s'attache aux témoignages des délateurs : ces personnalités qui ont dénoncé les "communistes" devant la commission MacCarthy. Parmi eux : Elia Kazan, Ed Dmytryk, Richard Collins, Lee J. Cobb. Ce sont leurs témoignages qui sont reproduits dans ce livre, interviewés trente ans après par l'auteur.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l'excellent site (en anglais) Spartacus educational, site ressource en histoire du Ministère de l'enseignement brittanique, qui liste les principaux protagonistes du MacCarthysme ; ainsi que ce dossier réalisé par le Séminaire de Sherbrooke, Canada : Le maccarthysme : une guerre de propagande.

Pour une mise en perspective historique et politique, deux ouvrages sont à consulter :

* Les Américains : 2. les Etats-Unis de 1945 à nos jours, de André Kaspi, p. 420 à 427 :

Le maccarthysme, c'est la réaction des Américains à l'intensité de la guerre froide. Ils se sont longtemps débattus dans un dilemme. Le communisme est-il une force politique comme les autres, se demandaient-ils, ou bien n'es-il que l'instrument de l'expansionnisme soviétique ? Le maccarthysme trnche le dilemme. La législation témoigne de cet état d'esprit. En 1940, la loi Smith visait à combattre les publications, les groupes, les conspirations qui recommandent ou encouragent le renversement par la violence ou par la force du gouvernement des Etats-Unis. En 1950, la loi Mac Carran, adoptée malgré le véto du président Truman, a pour but de luter contre la "conspiration communiste mondiale" et exige des organisations communistes qu'elles viennent se déclarer auprès d'un organisme officiel. En 1954, une nouvelle loi met le parti communiste hors la loi. Il est vrai que les textes de 1950 et de 1954 sont inapplicables et que la Cour suprême ne tardera pas à les annuler. Mais la loi de 1940 a entraîné des inculpations et des condamnations.

Le maccarthysme, c'est aussi l'arme des républicains pour abattre les démocrates. Lorsque McCarthy dénonce en 1953 les "vingt années de trahison", il attaque la présidence de Roosevelt et celle de truman. Le New Deal a ouvert l'Amérique aux idées socialistes ; la Seconde Guerre mondiale, à la pénétration soviétique partout dans le monde. Les responsables du désastre sont les démocrates. Le salut viendra des républicains. Sans doute bien des démocrates ont-ils, par conviction ou par calcul politique, démontré qu'eux aussi savaient lutter contre le communisme. Mais le principal instigateur et le principal bénéficiaire du maccarthysme, c'est le parti républicain. (...) Ce qu'ajoute McCarthy avec la force que l'on sait, c'est que le monde libre est menacé par le communisme international, à l'intérieur comme à l'extérieur des Etats-Unis, que les démocrates sont par leur passivité les complices de la subversion.

(...) Le maccarthysme a partiellement survécu à McCarthy. Son influence, on la retrouve dans cette obsession du communisme ou bien dans cette politique étrangère, trop souvent dépourvue de souplesse, qui aboutira à la guerre du Viêt-nam et à la reconnaissance tardive de la république populaire de Chine. De toute évidence, c'est là l'un des plus tristes épisodes de l'histoire des Etats-Unis, une de ces maladies honteuses qui frappent les nations et dont les plus saines seulement se remettent.

* Pour en finir avec le maccarthysme de Jean-Paul Török, l'Harmattan, 1999 (non disponible à la Bibliothèque de Lyon), qui retrace les conditions d'élaboration du mythe du maccarthysme pour former une compréhension d’une des plus grandes manipulations idéologiques d’origine communiste qu’ait pu connaître la France et dont nous subissons toujours maintenant les conséquences notamment sur le plan culturel.(...)

L’auteur nous fait découvrir l’envers d’une machination qui a réussi à renverser la logique des événements qui auraient dû voir la condamnation de la mainmise communiste sur le cinéma français après la Libération favorisée par une épuration brutale, sauvage de ce milieu et dirigée uniquement au profit des seuls communistes. Le tableau comparatif avec les Etats-Unis est déjà très éclairant. Mais le jugement de l’Histoire n’est pas encore arrivé jusqu’en France où la conspiration communiste à Hollywood est toujours éludée sous l’éventail du "maccarthysme". L’auteur nous enseigne que toujours les mythes ont la vie dure :

"Forgé par la propagande, puis passé dans la mentalité collective, celui du maccarthysme répond à un besoin d’explication simplifié de phénomènes politiques et sociaux complexes. Il permet d’éluder les motifs et les causes réels de l’épuration des communistes aux Etats-Unis et surtout d’occulter le fait que, pour une très large part, la responsabilité de leur perte incomba aux communistes américains eux-mêmes : qu’en Amérique comme ailleurs, le communisme, parce qu’il était régi par des lois qui devaient amener sa ruine, se détruisit par ses propres moyens".

source : Conflits actuels n°5 : "l'Esprit de résistance".

En ce qui concerne votre deuxième question, et à la lecture des textes précédents, vous comprendrez aisément qu'il n'a existé aucune commission comparable à celle de McCarthy.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact