Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

ethernet / intranet
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=2354
Page 1 sur 1

ngmedia [ 26/09/2004 à 20:28 ]

quelle est la différence entre un réseau ethernet et un intranet?
merdi

Réponse attendue le 29/09/2004 - 20:09


bml_sci [ 27/09/2004 à 11:51 ]

Réponse du département Sciences et techniques


L’intranet est un réseau local et privé (entreprise) qui utilise les technologies de l’internet : web, e-mail, etc. mais ne s’ouvre pas aux connexions publiques alors qu’Ethernet (aussi connu sous le nom de la norme IEEE 802.3) est une technologie de principe suivant : toutes les machines du réseau Ethernet sont connectées à une même ligne de communication, constituée de câbles cylindriques.

Voici les explications données par L'encyclopédie informatique libre


[i]Ethernet[/i]--------------------------------------------------------------------------------

[i]Introduction


Ethernet (aussi connu sous le nom de norme IEEE 802.3) est une technologie de réseau local basé sur le principe suivant :

Toutes les machines du réseau Ethernet sont connectées à une même ligne de communication, constituée de câbles cylindriques.
On distingue différentes variantes de technologies Ethernet suivant le diamètre des câbles utilisés:

10Base-2: Le câble utilisé est un câble coaxial de faible diamètre
10Base-5: Le câble utilisé est un câble coaxial de gros diamètre
10Base-T: Le câble utilisé est une paire torsadée, le débit atteint est d'environ 10Mbps
100Base-TX: Comme 10Base-T mais avec une vitesse de transmission beaucoup plus importante (100Mbps)
Technologie Type de câble Vitesse Portée
10Base-2 Câble coaxial de faible diamètre 10Mb/s 185m
10Base-5 Câble coaxial de gros diamètre (0.4 inch) 10Mb/s 500m
10Base-T double paire torsadée 10 Mb/s 100m
100Base-TX double paire torsadée 100 Mb/s 100m
1000Base-SX fibre optique 1000 Mb/s 500m


Ethernet est une technologie de réseau très utilisée car le prix de revient d'un tel réseau n'est pas très élevé

Principe de transmission


Tous les ordinateurs d'un réseau Ethernet sont reliés à une même ligne de transmission, et la communication se fait à l'aide d'un protocole appelé CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access with Collision Detect ce qui signifie qu'il s'agit d'un protocole d'accès multiple avec surveillance de porteuse (Carrier Sense) et détection de collision).

Avec ce protocole toute machine est autorisée à émettre sur la ligne à n'importe quel moment et sans notion de priorité entre les machines. Cette communication se fait de façon simple:

Chaque machine vérifie qu'il n'y a aucune communication sur la ligne avant d'émettre
Si deux machines émettent simultanément, alors il y a collision (c'est-à-dire que plusieurs trames de données se trouvent sur la ligne au même moment)
Les deux machines interrompent leur communication et attendent un délai aléatoire, puis la première ayant passé ce délai peut alors réémettre
Ce principe est basé sur plusieurs contraintes:

Les paquets de données doivent avoir une taille maximale, il doit y avoir un temps d'attente entre deux transmissions.

Le temps d'attente varie selon la fréquence des collisions:

- après la première collision une machine attend une unité de temps
- après la seconde collision la machine attend deux unités de temps
-après la troisième collision la machine attend quatre unités de temps
... avec bien entendu un petit temps supplémentaire aléatoire

Ethernet commuté


Jusque là, la topologie Ethernet décrite était celle de l'Ethernet partagé (tout message émis est entendu par l'ensemble des machines raccordées, la bande passante disponible est partagée par l'ensemble des machines).

Depuis quelques années une évolution importante s'est produite: celle de l'Ethernet commuté.
La topologie physique reste une étoile, organisée autour d'un commutateur (switch). Le commutateur utilise un mécanisme de filtrage et de commutation très similaire à celui utilisé par les passerelles (bridge) où ces techniques sont utilisées depuis fort longtemps.

Il inspecte les adresses de source et de destination des messages, dresse une table qui lui permet alors de savoir quelle machine est connectée sur quel port du switch (en général ce processus se fait par auto-apprentissage, c'est-à-dire automatiquement, mais le gestionnaire du switch peut procéder à des réglages complémentaires).

Connaissant le port du destinataire, le commutateur ne transmettra le message que sur le port adéquat, les autres ports restants dès lors libres pour d'autres transmissions pouvant se produire simultanément.
Il en résulte que chaque échange peut s'effectuer à débit nominal (plus de partage de la bande passante), sans collisions, avec pour conséquence une augmentation très sensible de la bande passante du réseau (à vitesse nominale égale).

Quant à savoir si tous les ports d'un commutateur peuvent dialoguer en même temps sans perte de messages, cela dépend de la qualité de ce dernier (non blocking switch).

Puisque la commutation permet d'éviter les collisions et que les techniques 10/100/1000 base T(X) disposent de circuits séparés pour la transmission et la réception (une paire torsadée par sens de transmission), la plupart des commutateurs modernes permet de désactiver la détection de collision et de passer en mode full-duplex sur les ports. De la sorte, les machines peuvent émettre et recevoir en même temps (ce qui contribue à nouveau à la performance du réseau).
Le mode full-duplex est particulièrement intéressant pour les serveurs qui doivent desservir plusieurs clients.

Les commutateurs Ethernet modernes détectent également la vitesse de transmission utilisée par chaque machine (autosensing) et si cette dernière supporte plusieurs vitesses (10 ou 100 ou 1000 megabits/sec) entament avec elle une négociation pour choisir une vitesse ainsi que le mode semi-duplex ou full-duplex de la transmission. Cela permet d'avoir un parc de machines ayant des performances différentes (par exemple un parc d'ordinateurs avec diverses configurations matérielles).

Comme le trafic émis et reçu n'est plus transmis sur tous les ports, il devient beaucoup plus difficile d'espionner (sniffer) ce qui se passe. Voilà qui contribue à la sécurité générale du réseau, ce qui est un thème fort sensible aujourd'hui.

Pour terminer, l'usage de commutateurs permet de construire des réseaux plus étendus géographiquement. En Ethernet partagé, un message doit pouvoir atteindre toute autre machine dans le réseau dans un intervalle de temps précis (slot time) sans quoi le mécanisme de détection des collisions (CSMA/CD) ne fonctionne pas correctement. [/i]



Intranet



--------------------------------------------------------------------------------

[i]Le paradigme de l'intranet


Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur web) interne à un réseau local, c'est-à-dire accessible uniquement à partir des postes d'un réseau local, ou bien d'un ensemble de réseaux bien définis, et invisible de l'extérieur. Il consiste à utiliser les standards client-serveur de l'internet (en utilisant les protocoles TCP/IP), comme par exemple l'utilisation de navigateurs internet (client basé sur le protocoles HTTP) et des serveurs web (protocole HTTP), pour réaliser un système d'information interne à une organisation ou une entreprise.



Un intranet repose généralement sur une architecture à trois niveaux, composée:

- de clients (navigateur internet généralement)
- d'un ou plusieurs serveurs d'application (middleware): un serveur web permettant d'interpréter des scripts CGI, PHP, ASP ou autres, et les traduire en requêtes SQL afin d'interroger une base de données
- d'un serveur de bases de données
De cette façon les machines clientes gèrent l'interface graphique, tandis que le serveur manipule les données. Le réseau permet de véhiculer les requêtes et les réponses.



Un intranet possède naturellement plusieurs clients (les ordinateurs du réseau local) et peut aussi être composé de plusieurs serveurs. Une grande entreprise peut par exemple possèder un serveur web pour chaque service afin de fournir un intranet composé d'un serveur web fédérateur liant les différents serveurs gérés par chaque service.

L'utilité d'un intranet


Un intranet dans une entreprise permet de mettre facilement à la disposition des employés des documents divers et variés; cela permet d'avoir un accès centralisé et cohérent à la mémoire de l'entreprise, on parle ainsi de capitalisation de connaissances. De cette façon, il est généralement nécessaire de définir des droits d'accès pour les utilisateurs de l'intranet aux documents présents sur celui-ci, et par conséquent une authentification de ceux-ci afin de leur permettre un accès personnalisé à certains documents.

Des documents de tous types (textes, images, vidéos, sons, ...) peuvent être mis à disposition sur un intranet. De plus, un intranet peut réaliser une fonction de groupware très intéressante, c'est-à-dire permettre un travail coopératif. Voici quelques unes des fonctions qu'un intranet peut réaliser:

Mise à disposition d'informations sur l'entreprise (panneau d'affichage)
Mise à disposition de documents techniques
Moteur de recherche de documentations
Un échange de données entre collaborateurs
Annuaire du personnel
Gestion de projets, aide à la décision, agenda, ingénierie assistée par ordinateur
Messagerie électronique
Forums de discussion, listes de diffusions, chat en direct
Visioconférence
Portail vers internet
De cette façon un intranet favorise la communication au sein de l'entreprise et limite les erreurs dues à la mauvaise circulation d'une information. L'information disponible sur l'intranet doit être mise à jour en évitant les conflits de version.
Avantages d'un intranet


Un intranet permet de constituer un système d'information à faible coût (concrètement le coût d'un intranet peut très bien se réduire au coût du matériel, de son entretien et de sa mise à jour, avec des postes clients fonctionnant avec des navigateurs gratuits, un serveur fonctionnant sous Linux avec le serveur web Apache et le serveur de bases de données MySQL).

D'autre part, étant donné la nature "universelle" des moyens mis en jeu, n'importe quel type de machine peut être connectée au réseau local, donc à l'intranet.

[/i]
Vous trouverez des informations complémentaires en consultant les sites suivants :

- 01net,

- unvi.st-etienne, ....

Réponse attendue le 30/09/2004 - 11:09