Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Voraces

Voraces

par Guichet du Savoir, le 17/11/2005 à 17:27 - 7385 visites

Question

Qu'avons nous comme documents concernant les voraces, ce groupe qui a repris le pouvoir à Lyon de février à mars 1848 ?
Où et comment les consulter.


Réponse du service Guichet du Savoir

[i]Les violences collectives du 19e siècle à Lyon :

- La révolte des Canuts de 1831 :
Elle ressemble étrangement à la révolte de 1786 à propos du tarif. "Vivre en travaillant, mourir en combattant" n'est rien d'autre qu'un cri d'angoisse adressé aux marchands-fabricants qui sous-payent le tarif de tissage. Parallèlement, la révolte de 34 est une révolte politique d'une minorité de républicains, qui, très violente, va faire de Lyon une ville "rouge", dangeureuse, capitale du socialisme, où les "barbares", c'est-à-dire les ouvriers sont dans la ville.
- La 2e vague de 1848-49 :
Les Voraces sont des petits chefs d'atelier, héritiers des Chaliers, qui sont des partageux au sens du 18e et 19e siècles. Ils veulent remettre en cause la manière de travailler et font donc peur aux républicains du lendemain de 48. Les Voraces sont écrasés à la Croix-Rousse le 15 juin 1849, alors que ce faubourg n'est pas encore lyonnais
.

- La violence internationaliste de 1870-1871 :
C'est celle de la première internationale ouvrière avec Bakounine, le père de l'Anarchie, venant au balcon de l'Hôtel de ville, place des Terreaux, lancer un appel à la révolution mondiale. Il a une lecture politique de Lyon comme capitale du socialisme, mais échouera devant la résistance des ouvriers modérés entraînés par Hénon, le premier maire de Lyon de la IIIe République, qui va calmer la situation à Lyon. Une Commune de Lyon a lieu à la Guillotière. Elle incarne le quartier ouvrier et remplace ainsi les pentes insurrectionnelles de la Croix-Rousse.
- La violence anarchiste :
L'assassinat de Carnot, le 24 juin 1894 marque la fin des violences lyonnaises, Lyon étant l'un des foyers anarchistes dans les années 1882-1894. [/i]

source : Aux origines de l'identité politique de Lyon de Bruno Benoit


[i]Le nom de Voraces apparaît à Lyon vers 1846 dans une ville où la Fabrique des tissus de soie anime l’économie et structure la société en faisant vivre difficilement la majorité des 250 000 habitants. Parmi les travailleurs de la soie ou canuts, existe à la Croix-Rousse un groupe solidaire et exigeant auprès des commerçants, surnommé les Voraces. Ce nom pourrait être aussi la déformation de Dévoirant (compagnon du Devoir) en dévorant, puis en vorace.
Ces Voraces sont des acteurs essentiels des débuts de la Seconde République à Lyon. Ce sont des républicains zélés, des nouveaux sans-culottes n’hésitant pas à s’organiser en milice armée pour défendre la mairie provisoire contre toute tentative de la réaction. Ils encadrent les ouvriers sur les chantiers nationaux qui consistent à Lyon à démolir les fortifications entourant la ville et défilent de façon civique avec le buste de Marianne.[/i]

source : Mémoire et identité de Bruno Benoit

La salle de documentation Lyon et Rhône-Alpes de la Bibliothèque municipale de Lyon propose à la consultation les documents suivants : les Voraces.

Rendez-vous également aux Archives municipales de Lyon où vous pourrez consulter d'autres documents.

user posted image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact